Accueil
"Tous ceux qui touchèrent la frange de son manteau..." (Mc 6, 53-56)
Partager

"Tous ceux qui touchèrent la frange de son manteau..." (Mc 6, 53-56)

Un article rédigé par Antoni Sébastien (Père) (57489) - RCF, le 6 février 2023  -  Modifié le 6 février 2023
Prière du matin "Tous ceux qui touchèrent la frange de son manteau..." (Mc 6, 53-56)

"Tous ceux qui touchèrent la frange de son manteau étaient sauvés"

Méditation de l'évangile (Mc 6, 53-56) par le père Sébastien Antoni

Chant final: "Venez à moi, vous qui portez un fardeau" par la communauté de l'Emmanuel

alexandra-seinet alexandra-seinet

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
après la traversée,
abordant à Génésareth
Jésus et ses disciples accostèrent.
Ils sortirent de la barque,
et aussitôt les gens reconnurent Jésus :
ils parcoururent toute la région,
et se mirent à apporter les malades sur des brancards
là où l’on apprenait que Jésus se trouvait.
Et dans tous les endroits où il se rendait,
dans les villages, les villes ou les campagnes,
on déposait les infirmes sur les places.
Ils le suppliaient de leur laisser toucher
ne serait-ce que la frange de son manteau.
Et tous ceux qui la touchèrent
étaient sauvés.

Source : AELF

Méditation Père Sébastien Antoni

« Dis seulement une parole et je serai guéri » disons-nous à chaque messe quelques instants avant d’aller communier… Je serai guéri… Y pensons-nous vraiment ? Où est-ce une formule ? Celle que l’on dit au bon moment certes, mais sans la comprendre, sans l’habiter, sans… La croire vraiment… ? Guéris… de quoi ? D’abord ? Oh ! Nos frères malades pointeront peut-être leur combat du quotidien contre ce cancer, ce sida, ce covid, ou toute autre maladie… Mais les autres alors… ceux qui respirent la santé… Guéris de quoi ? Qu’est-ce que cette parole signifie pour ceux qui vont bien… Guérir ? Oh… mais la lucidité sur nos vies et nos parcours nous permet de savoir combien nous sommes sinon malades de l’intérieur, au moins blessés de mille et une manière… Et qu’à force ces coups de la vie et des autres que nous avons plus ou moins encaissés finissions par nous rendre… malades ayant besoin d’être soignés… Au fond cette santé du corps, de l’âme et de l’esprit, à laquelle nous aspirons tous, c’est le Salut pour parler théologiquement… Le Salut, la santé ! C’est la même famille de mots. Alors ces foules qui parcourent toute la région pour se présenter à Jésus en comptant, à son contact, retrouver la santé… si elles avaient à nous apprendre ce que sont les prémices de la foi ? Si les foules malades nous enseignaient ce que pouvait apporter Dieu à ceux qui se tournent vers lui… Sans même parfois le connaître… Car ces foules n’étaient sans doute pas attirées par un exposé théologique, pas même les béatitudes si douces, pas même les paraboles si colorées et inspirantes… Non non pas du tout… Ce ne sont pas les enseignements et les discours qui les attirent au Christ… Ces gens ne cherchent pas d’abord à connaître l’identité de Dieu dans son être… Par la porte des discours, mais ils la découvriront par celle de l’expérience… Celle du Salut à l’œuvre au quotidien. Cette force qui pousse et qui guide à reconnaître que le sens de la vie, la réponse à tous les pourquois, la guérison de toutes les misères, sans avoir les mots justes ni ceux de la prière ou des dogmes et de la doctrine on la découvre dans le Salut, la guérison de tout ce qui nous blesse…

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don