Accueil
"Si vous aviez de la foi !" (Lc 17, 5-10)
Partager

"Si vous aviez de la foi !" (Lc 17, 5-10)

Un article rédigé par Père François Lestang (50793) - RCF, le 2 octobre 2022  -  Modifié le 2 octobre 2022
Prière du matin "Si vous aviez de la foi !" (Lc 17, 5-10)

"Si vous aviez de la foi !"

Méditation de l'évangile (Lc 17, 5-10) par le père François Lestang

Chant final: "Celui qui met en Jésus" Sébastian DEMREY et Jimmy LAHAIE

benny-jackson-UNSPLASH benny-jackson-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
    les Apôtres dirent au Seigneur :
« Augmente en nous la foi ! »
    Le Seigneur répondit :
« Si vous aviez de la foi,
gros comme une graine de moutarde,
vous auriez dit à l’arbre que voici :
‘Déracine-toi et va te planter dans la mer’,
et il vous aurait obéi.

    Lequel d’entre vous,
quand son serviteur aura labouré ou gardé les bêtes,
lui dira à son retour des champs :
‘Viens vite prendre place à table’ ?
    Ne lui dira-t-il pas plutôt :
‘Prépare-moi à dîner,
mets-toi en tenue pour me servir,
le temps que je mange et boive.
Ensuite tu mangeras et boiras à ton tour’ ?
    Va-t-il être reconnaissant envers ce serviteur
d’avoir exécuté ses ordres ?
    De même vous aussi,
quand vous aurez exécuté tout ce qui vous a été ordonné,
dites :
‘Nous sommes de simples serviteurs :
nous n’avons fait que notre devoir’ »

Source : AELF

Méditation Père François Lestang

 « Augmente en nous la foi ! » Les disciples s’adressent à Jésus, juste après que celui –ci leur ait demandé de pardonner, encore et encore, au frère qui promet de s’amender de son comportement. La foi, il est vrai que dans l’évangile selon saint Luc, elle est parfois qualifiée de grande, et parfois de petite.

Qui donc a une grande foi ? Il y a cet officier romain qui intercède pour son serviteur malade, dont Jésus affirme : « même en Israël, je n’ai pas trouvé une telle foi ! » ; et le serviteur est guéri.  Parmi ceux dont Jésus loue la foi, il y a ces porteurs d’un homme paralysé, mais aussi cette femme de mauvaise réputation ; pour l’homme porté comme pour la femme, Jésus déclare leurs péchés pardonnés.

Et les disciples ? Lorsqu’il apaise la tempête qui menace la barque où ils sont avec lui, Jésus leur demande : « où est votre foi ? ». Quand il les exhorte à ne pas se soucier de la nourriture ou du vêtement, Jésus les interpelle comme étant « de petite foi ». Et même après la résurrection, alors qu’il se tient au milieu d’eux, Luc décrit les disciples comme « ne croyant pas, à cause de la joie ». Mais après la Pentecôte, le terme qui désigne les membres de la communauté est bel et bien : « les croyants », ceux qui ont mis leur foi en Jésus.

Seigneur Jésus, tu vois mon cœur en ce dimanche matin. Tu vois aussi ces frères et sœurs croyants que je vais probablement retrouver dans quelques heures pour te célébrer. Tu connais mes doutes, mes agacements, mes certitudes. Je t’en prie, augmente en moi la foi dans la vie de résurrection que tu veux donner, vie de pardon reçu et partagé. Merci de me nourrir de ta propre vie, pour aimer comme toi, dans une foi qui déplace les certitudes, dans une foi qui renouvelle le monde.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

©RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Prière du matin

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don