Accueil
"Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes..." (Mt 19, 16-22)
Partager

"Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes..." (Mt 19, 16-22)

Un article rédigé par Pasteur Jean-Pierre Sternberger - RCF, le 21 août 2023  -  Modifié le 21 août 2023
Prière du matin "Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes ..." (Mt 19, 16-22

Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux"

 

Méditation de l'évangile (Mt 19, 16-22) par le pasteur Jean Pierre Sternberger

 

Chant final: "Jésus je te suivrai" par le groupe Impact

alexandra-seinet alexandra-seinet

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
    voici que quelqu’un s’approcha de Jésus et lui dit :
« Maître, que dois-je faire de bon
pour avoir la vie éternelle ? »
    Jésus lui dit :
« Pourquoi m’interroges-tu sur ce qui est bon ?
Celui qui est bon, c’est Dieu, et lui seul !
Si tu veux entrer dans la vie,
observe les commandements. »
    Il lui dit :
« Lesquels ? »
Jésus reprit :
« Tu ne commettras pas de meurtre.
Tu ne commettras pas d’adultère.
Tu ne commettras pas de vol.
Tu ne porteras pas de faux témoignage.
    Honore ton père et ta mère.

Et aussi :
Tu aimeras ton prochain comme toi-même. »
    Le jeune homme lui dit :
« Tout cela, je l’ai observé :
que me manque-t-il encore ?
    Jésus lui répondit :
« Si tu veux être parfait,
va, vends ce que tu possèdes,
donne-le aux pauvres,
et tu auras un trésor dans les cieux.
Puis viens, suis-moi. »

    À ces mots, le jeune homme s’en alla tout triste,
car il avait de grands biens.

Source : AELF

Méditation Pasteur J.P. Sternberger

Que dois-je faire de bon demande l'homme ?

La question surprend Jésus, un instant songeur. Serait-il cuisinier, cet homme qui se propose de faire quelque chose de bon ? Pourrait-il -pourrait-on ?- avec un bon petit plat obtenir du Seigneur un ticket pour le paradis ?

L'idée n'est pas inintéressante. Faire de sa vie quelque chose qui ait de la saveur pour les autre et pour Dieu de telle sorte qu'au moment où il nous faut franchir le dernier pas, le Seigneur se dise : “ celui-là, celle-là, il nous les faut dans le Royaume des Cieux, car avec eux, on va se régaler ”.

“ Pourquoi, demande Jésus, pourquoi m'interroges-tu sur le bon ? ” La question n'est pas celle du bon, mais celle du bien, le bien qu'on fait tout au long de sa vie  ou plutôt, et c'est déjà bien, le mal qu'on évite de faire en respectant la thora : ni meurtre, ni adultère, ni vol, ni faux témoignage, la considération due aux parents, l'amour du prochain… Mais ça, dit l'homme, je connais, je pratique.

Alors dit Jésus, ce qui est bon, ce que Dieu aime comme certains aiment le chocolat, c'est la pauvreté choisie, le partage, et puis le fait de se mettre en route pour annoncer la bonne nouvelle…

L'autre est donc parti mais tout triste. Et moi aussi du coup. Triste pour lui. Triste pour moi car je suis comme lui, si riche, si fade parfois.

Que vais-je faire de bon aujourd'hui, Seigneur ? Qu'allons-nous pouvoir faire, nous, le sel de la terre ?

  Amen

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don