Accueil
Plus loin avec Carrefours Bibliques : UN MÉMORIAL VIDÉ
Partager

Plus loin avec Carrefours Bibliques : UN MÉMORIAL VIDÉ

Un article rédigé par André Scheer - RCF Lorraine Nancy,  -  Modifié le 25 janvier 2018
TRANSCRIPTIONS, PRÉSENTATION ET COMMENTAIRES D'ANDRÉ SCHEER RÉALISÉS AVEC L'APPUI DE DANIÈLE, ET PRÉSENTÉS DANS LE CADRE DES ÉMISSIONS “CARREFOURS BIBLIQUES” DE RCF LORRAINE NANCY
Arcabas - La Predelle. 1985 Arcabas - La Predelle. 1985

- LA RÉALITÉ DE LA RÉSURRECTION DE JÉSUS -
… MAIS “QUELLE RÉALITÉ ?”
_________________

 

Un Mémorial Vidé

 

Heureuse Annonce sur la bouche de Jean, 20

 

(1) Au jour Un1 des semaines, Marie la Magdalène s'avancePrst tôt dans le jour, la ténèbre étant encore là, vers ce qui fait souvenir2, et elle voit de ses yeux la pierre complètement levée de ce qui fait souvenir2. (2) Elle court donc, et s'avance vers Simon-Pierre et vers l'autre disciple que Jésus accueille en obligé, et elle leur dit : 
 
- Ils lèvent le Maître de ce qui fait souvenir,et nous ne gardons pas dans notre pensée3 où ils le placent.
(3) Il s'avance donc dehors, Pierre et l'autre disciple, et ils s'avancent vers ce qui fait souvenir.
(4) Ils courent donc, les deux, au même endroit, et l'autre disciple dépasse rapidement Pierre à la course, et s'avance le premier vers ce qui fait souvenir. (5) Et se penchant de côté4, il voit de ses yeux les linges fins4bis étendus au repos5, cependant il ne s'avance pas à l'intérieur.
(6) Et, celui-ci suivant, il s'avancePrst donc SimonPierre, et il entrePrst dans ce qui fait souvenir, et il contemple en spectateurPrst les linges fins qui sont étendus à terre, (7) et le suaire6, celui qui était sur sa tête, étendu à terre pas en compagniedes linges fins, mais en particulier8, roulé9 vers10 un lieu UN. (8) Alors donc il entre, l'autre disciple, celui qui
s'est avancé le premier vers ce qui fait souvenir, et il tourne le regard de sa pensée, et il appuie sa confiance. (9) En effet, ils n'ont pas encore gardéPqpft l'écriture pour de bon dans leur pensée, à savoir qu'il est nécessaire que celui-ci se relève d'auprès des morts. (10) En revenant en arrière pour recommencer11, les disciples s'en vont donc chez eux. 
(11) Mais Marie se tientPqpft pour de bon en s'attachant à12 ce qui fait souvenir2, dehors, en pleurant. Comme elle pleure donc, elle se penche de côté4 vers ce qui fait souvenir2 (12) et elle contemple en spectateur deux messagers vêtus de blanc, assis, un auprès12 de la tête et un auprès12 des pieds, là où le corps de Jésus a été étendu à terre.
(13) Et ils lui disent, ceux-là-bas13 :

 

- Femme, qu'est-ce que tu pleures ?

 

Elle dit à ceux-ci :

 

- Parce qu'on lève mon Seigneur, et je ne garde pas dans ma pensée en quel endroit on le place.

 

(14) Ayant dit ces choses, elle se retourne14 vers ces choses, en arrière, et elle contemple en spectateur que c'est Jésus s'y tientPft pour de bon. Mais elle ne garde pas dans son esprit que c'est Jésus.
(15) Il lui dit, Jésus :

 

- Femme, qu'est-ce que tu pleures ? Tu cherches à te trouver en présence de qui ?

 

Celle-là, pensant que c'est le gardien du jardin, lui dit :

 

-Seigneur, puisque14bis toi tu le tiens dans tes bras15, dis-moi où tu places celui-ci, afin que14bis moi je le lève.

 

(16) Jésus lui dit :
- Marie !

 

Celle-là étant retournée, lui dit en hébreu :

 

- Rabbouni – mon Rabbi à moi ! Ce qui signifie : Enseigneur !

 

(17) Jésus lui dit :

 

- Ne me touche16 pas, car je ne suis pas encore monté17 vers le Père. Continue donc le voyage commencé auprès de mes frères, et dis-leur : “Je monte17 vers mon Père et votre Père, et vers mon Dieu et votre Dieu”.
(18) Elle s'avance, Marie de Magdala, en annonçant aux disciples que “J'ai vraiment tournéPrft le regard de ma pensée18 vers le Maître”, et il lui a dit ces choses.
(19) Étant donc sur le tard19, en ce jour-là-bas20, jour Un21 des semaines21, et les portes où22 sont les disciples étant ferméesPrft pour de bon, à cause de la peur des Judéens, Jésus s'avance, et se place sur le milieu, et leur ditPrst à euxmêmes :

 

- Paix à vous !

 

(20) Et ayant dit cela, il leur fait voir23 les mains et le côté. Les disciples se réjouissent donc en gardant le Maître25 en leur pensée24.
(21) Il leur ditPrst donc en revenant en arrière pour recommencer10.

 

- Paix à vous ! Comme le père m'envoie26 pour de bon, moi aussi je vous fais aller27.
(22) Après ces paroles, il souffle, et leur ditPrst :

 

- Prenez28 le Souffle-Pur29. (23) Dans cette éventualité, comme de façon générale, de ceux dont vous pardonneriez30 les péchés31, ils leur sont pardonnés ; et ceux dont vous les retenez32, ils leur sont retenus pour de bon.

 

(24) Thomas, l'un des douze dit "Jumeau", n'est pas avec eux lorsque Jésus s'avance. (25) Les autres disciples lui disent donc :

 

- Nous venons de tourner le regard de notre pensée18 sur le Maître pour de bon.
Mais il leur dit :

 

- À moins que je ne garde dans mon esprit24, dans ses mains à lui, la marque des clous, et que je ne lance mon doigt dans la marque des clous, et que je ne lance ma main dans son côté à lui, je n'appuie pas ma confiance33.

 

(26) Et huit jours après, ils sont de nouveau à l'intérieur34, ses disciples à lui, et Thomas avec eux. Il s'avance, Jésus, les portes fermées pour de bon, il se place au milieu, et il dit :

 

- Paix à vous !

 

(27) Dans ces conditions35, il ditPrst à Thomas :

 

- Porte ton doigt de cette manière36 et tourne le regard de ta pensée18 vers mes mains ; et porte ta main, et envoie dans mon côté ; et ne viens pas à naître37 sans confiance, mais confiant.

 

(28) Il répond38, Thomas, et il lui dit :

 

- Ô mon Maître et Ô mon Dieu !

 

(29) Jésus lui ditPrst :

 

- Puisque que tu tournes le regard de ta pensée vers moi18 pour de bon, tu appuies ta confiance pour de bon. En route à la manière de Dieu39 les non-voyants qui appuient leur confiance !

 

(30) C'est vraiment de nombreux autres signes40 que Jésus fait, en faces des disciples, qui ne sont pas écrits pour de bon dans ce livre-ci.
(31) Mais ceux-ci sont écrits pour de bon, pour que vous appuyez votre confiance sur le fait que Jésus est le Messie41, le fils de Dieu, et pour que, appuyant votre confiance, vous veniez la vie42 en son nom.

 

1. Jour Un : il ne s'agit pas du premier jour de la semaine. 2 erreurs ! εις n'a jamais voulu dire premier, mais Un, tout simplement. À propos…

2. Ce qui fait souvenir : peut-être le mémorial, mais aussi la mémoire, le souvenir μνημειον. Le tombeau c'est ταφος, d'où “épitaphe” !

3. Garder dans sa pensée : οιδα.

4. Se pencher de côté : sens de παρακυπτω, se pencher de côté quand on regarde, càd. Regarder sans attention.

4bis. Lin-ges fins : οθονιον peut venir de οθονη, la toile de lin.

5. Étendus au repos : κειμαι, être couché, étendu malade ou mort, être dans l'inaction.

6. Suaire : c'est un mot… latin ! σουδαριον

7. En compagnie de : ou en accord avec ; sens de μετα + génitif.

8. En particulier : ou séparément, de nature particulière, χωρις.

9. Rouler : ou enveloppé, εντυλισσω, de τθλισσω, envelopper. Au passif, sens figuré de : être modifié.

10. Vers : εις + acc indique un chgt de lieu.

11. Revenir en arrière pour recommencer : sens de παλιν. Pas seulement à nouveau !

12. En s'attachant à : προς + dat signifie auprès de, conformément à, en s'attachant à…

13. Ceux là-bas : εκεινος opposé à celui-ci ουτος.

14. Se retourner : στρεφω c'est imprimer un mouvement de conversion à un être vivant, en dessous, en arrière, vers un autre côté… Correspond à שוב

14bis. Puisque, afin que : d'après l'hébreu, sous le grec.

15. Tenir dans ses bras : c'est le sens de βασταζω. Exalter, lever dans ses bras pour examiner, délibérer sur, élever, considérer.

16. Toucher : απτω c'est mettre en contact une chose et une autre, ajuster, adapter, nouer.

17. Monter : αναβαινω monter, mais aussi monter vers un niveau supérieur de connaissance.

18. Tourner le regard de sa pensée vers : c'est bien le sens de fond de οραω, svt mal traduit par “voir” !

19. Sur le tard : οψιος, qui arrive tard, à la fin. Proche de οψις, la faculté de voir…!

20. Ce jour-là-bas : εκεινος, opposé à celui-ci (ουτος)

21. Jour Un : μια, un, adj num cardinal. Des Semaines, ou des shabbats…

22. Les portes où sont les disciples : il n'y a pas de mention précise du lieu. Οπου peut d'ailleurs indiquer un lieu ou un moment (quand, lorsque).

23. Faire voir : δεικνυμι, montrer, faire voir, faire comprendre…

24. Garder dans son esprit : οιδα, avoir et conserver dans sa pensée, se rendre compte, savoir par soi-même, comprendre. Ce n'est pas voir !

25. Le Maître : κυριος, celui qui a la capacité de décider.

26. Envoyer : ou renvoyer, αποστελλω, sortir de l'état voulu !

27. Faire aller : πεμπω, laisser (ou faire) aller du lieu où l'on se trouve dans un autre lieu !

28. Prenez : c'est bien de prendre qu'il s'agit, λαμβανω n'a jamais voulu dire recevoir !

29. Le Souffle-Pur : ou l'Esprit Saint…

30. Pardonner : αφιημι jeter au loin (traduit l'hébreu חלס ) pardonner. C'est bien un subj. aoriste.

31. Péché : il vaudrait mieux traduire par erreur, faute (αμαρτια, privé de sa part, qui traduit l'hébreu חטא manquer sa cible).

32. Retenir : κρατεω, c'est avoir puissance sur, être maître de. “Complètement” pour traduire le parfait passif.

33. Je n'appuie pas ma confiance : πιστευω, traduit l'hébreu אמונה : l'appui sur ce qui est solide, sur ce qui tient le coup, sur ce qui se vérifie à l'usage.

34. À l'intérieur : εισω, pas forcément de la maison seulement !

35. Dans ces conditions : ειτα, adverbe marquant une conséquence extra-ordinaire.

36. De cette manière : ωδε, veut dire aussi “ici, en ce lieu”.

37. Venir à naître : γιγνομαι, devenir, "venir à la vie". Le sens de base est : "venir à un autre état".

38. Il répond : αποκρινομαι, mettre à part pour garder pour soi.

39 En route à la manière de Dieu : pour rendre à la fois μακαριος (divinement heureux) et אשרי (Sens de base : le pas, d'où en marche, … sur le bon chemin.).

40. Signes : σημειον : signe permettant de discerner une chose à venir, une indication, un indice. Rien à voir avec "un miracle" !

41. Messie : celui qui est oint, badigeonné, c'est-à-dire celui que l'on peut suivre, le leader.

42. Vie : la vie opposée à la mort (ζωη et non βιος).
 

 

_______________________________________________________________________

 

 
LES TEXTES PRÉEXISTANTS OU PARALLÈLES

 

LE TERREUX ET LA FEMME SORTENT DU JARDIN DE DÉLICES, … POUR VIVRE !

D'après le livre de la Genèse 3
 

 

(8) Et ils entendent la voix de "Il est Là"1- Dieu2 qui se balade lui aussi dans le jardin vers le souffle du jour. Et ils se cachent3, le terreux et sa femme, des faces de "Il est Là"- Dieu au milieu de l'arbre du jardin.
(9) "Il est Là"- Dieu crie le terreux, et lui dit :

 

- Tu n'es pas là, toi4 !

 

(10) Et il dit :

 

- C'est ta voix que j'entends vraiment dans le jardin, et j'ai vraiment peur, parce que je suis nu5, et je me cache pour de bon.

 

(11) Et il dit :

 

- Qui te répond que tu es nu ? Est-ce que c'est de l'arbre dont je t'ordonne de ne pas manger que tu manges pour de bon ?

 

(12) Et il dit, le terreux :

 

- La femme que tu donnes auprès de moi me donne de l'arbre, elle, et je mange.

 

(13) Et “Il est Là”- Dieu dit à la femme

 

- Qu'est-ce que c'est que cette chose-là que tu fais ?

 

Et elle dit, la femme :

 

- Le serpent6 me séduit7, et je mange.

 

(14) Et “Il est Là”- Dieu dit au serpent :

 

- Puisque tu fais cette chose-là, tu es vraiment maudit toi, parmi8 toute grosse bête, parmi tout vivant du champ ; c'est sur ton ventre9 que tu vas, et c'est de la poussière que tu manges tous les jours de ta vie. (15) C'est l'hostilité que j'institue entre toi et la femme, entre ta semence et sa semence, celle-ci t'attaque à la tête, et tu l'attaques au talon10.

 

(16) C'est à la femme qu'il dit :

 

- Je laisse vraiment se multiplier, se multiplier ta peine à donner forme11 et ta grossesse ; dans la peine à donner forme tu enfantes des fils ; ton désir12 vers ton homme, et lui il gouverne sur toi.

 

(17) Et c'est à l'homme qu'il dit :

 

- Puisque tu écoutes vraiment la voix de ta femme, et que tu manges de l'arbre au sujet duquel je te donne cet ordre, en disant “Toi, tu ne manges pas de ça !”, la terre est maudite à ton passage13, dans la peine tu la manges tous les jours de ta vie. (18) C'est de l'épine et de la ronce15 qu'elle fait pousser pour toi et tu manges la verdure du champ. (19) C'est dans la sueur16 de tes narines17 que tu manges du pain18, jusqu'à ton retour à la terre, d'où tu es pris ; puisque tu es poussière, et que tu retournes à la poussière.

 

(20) Et le terreux crie le nom de sa femme :

 

- “Hawah-la Vivante !”19
 
Puisqu'elle est la mère de tout vivant.

 

(21) “Il est Là”- Dieu fait au terreux et à sa femme des tuniques de peau20, et il les en vêt.

 

(22) Et il dit, “Il est Là”- Dieu :

 

- Voici, le terreux devient comme l'un de nous, pour la compréhension du bon et du mauvais. Et maintenant, qu'il ne lance sa main, et qu'il prenne aussi de l'Arbre des Vies, et qu'il en mange, et qu'il vive pour le monde de la durée qui vient21.
(23) Et il l'envoie, “Il est Là”- Dieu du jardin de Délices, pour servir la terre, de laquelle il est pris, de là-bas.

 

(24) Et il chasse le terreux, et il fait demeurer à l'orient vers le jardin des Délices les chérubins22 et la flamme de l'épée tournoyante23, pour garder le chemin de l'Arbre de Vies.
 

 

1. “Il est Là”- יהוה Yahwéh, c'est à dire "Il est là " Les juifs prononcent "Adonaï", Monsieur ou Seigneur .אדני־אלוהים

2. Dieu ou Élohim, "Les-Puissances." Le fait de ne pas écrire son nom en entier marque le fait que nous ne pouvons pas prétendre le connaître.

3. Cacher ; חבא c'est très proche ou ça vient de חבב chérir, aimer ardemment…!

4. Tu n'es pas là ? אֵי .de אין , il n'y a pas.

5. Nu ; c'est le même mot que rusé.

6. Serpent ; נחש , c'est aussi faire de la magie, des divinations…

7. Séduire ; nasha' נשא prêter, se faire des illusions. Très proche de nasa', porter, pardonner (pas si naturel que ça, hein ?).

8. Parmi, ou plus que .מין

9. Ventre ; d'où l'interdiction de manger du serpent (Lév 11,42) !

10. Talon : 'Éqév עקב , même mot que Jaqob ! Le verbe veut dire tromper, supplanter, circonvenir.

11. La peine : עצב : Former, donner une forme, avoir de la peine.

12. Le désir ; la domination, la contrainte, le désir ardent תשוקה , de שוק , déborder…

13. À ton passage ; בעבורךָ , de עבר , passer, traverser ; peut aussi se traduire "à cause de toi".

15. L'épine et la ronce, c'est ce qui pousse sur les lieux de l'idolâtrie (Os 10,8).

16. La sueur ; ×–Öµ×¢Ö·×” , de זוע , être dans l'angoisse, trembler…

17. Narines ; אף , de אנף , être fâché, être en colère.

18. Du pain ; לחם , le verbe veut dire se battre ("le pain et le vin", c'est à dire la joie et la peine).

19. Hawah: ou Ève, de hayah ×—×™×” (être vivant, faire revivre, rendre la vie), ou de hawah חוה enseigner !

20. Peau ; עור , le verbe veut dire "bouger", tiens ?

21. Pour le monde de la durée qui vient ; ,עולם ce qui est caché, c'est à dire le monde, ou alors le temps que l'on ne connaît pas encore, le temps qui vient… À NE PAS TRADUIRE PAR TOUJOURS OU PAR L'ÉTERNITÉ.

22. Chérubins ; ceux qui s'approchent כרובים , de קרב s'approcher, s'avancer.

23. Tournoyante ; de הָפַך , mettre sens dessus dessous, retourner. Ne pas laisser en place.

 

 

LE MONDE VU D'UNE FAÇON TOUTE FRAÎCHE !

D'après Genèse 1
(1) En tête il crée, Dieu, les cieux et le pays.
(2) Et le pays est tohu et bohu, et une ténèbre sur les faces de l'abîme. Et le Souffle de Dieu plane sur les faces des eaux. (3) Et il dit, Dieu :

 

- Qu’une lumière soit ! Et voici une lumière !

 

(4) Et il voit, Dieu, la lumière, comme elle est bonne !
Et il sépare, Dieu entre la lumière et entre la ténèbre. (5) Et il crie, Dieu, pour la lumière "Jour", et pour la ténèbre, il crie "Nuit". Et voici un soir, et voici un matin. Jour Un.

 

LA PIERRE DE JOSUÉ

D'après le Livre de Josué-Jésus 24

 

(2) Et Josué dit à tout le peuple :

 

- Ainsi dit “Il est Là”, le Dieu d'Israël : Vos pères, Térakh, père d'Abraham et père de Nakhor, ont habité anciennement au-delà du fleuve, et ils ont servi d'autres dieux.
…/…
(15) Et s'il est mauvais à vos yeux de servir “Il est Là”, choisissez aujourd'hui qui vous voulez servir, soit les dieux que vos pères qui sont de l'autre côté du fleuve ont servis, soit les dieux de l'Amoréen, dans le pays duquel vous habitez. Mais moi et ma maison, nous servons “Il est Là”.
(16) Et le peuple répond et dit :

 

- Loin de nous que nous abandonnions “Il est Là” pour servir d'autres dieux ! Aussi nous, nous servons “Il est Là”, car c'est lui qui est notre Dieu.

 

(19) Et Josué dit au peuple :

 

- Vous ne pourrez pas servir “Il est Là” car il est un Dieu à part, il est un Dieu brûlant. Il ne pardonne pas votre transgression et vos péchés. (20) Si vous abandonnez “Il est Là”, et si vous servez des dieux étrangers, alors il se retourne et vous fait mal et vous consume après vous avoir fait du bien.

 

(21) Et le peuple dit à Josué :

 

- Non, car nous servons “Il est Là”.
(22) Et Josué dit au peuple :
 
- Vous êtes témoins contre vous-mêmes que c'est vous qui vous choisissez “Il est Là” pour le servir.
Et ils disent :

 

- Témoins !

 

(25) Et Josué fait une alliance avec le peuple en ce jour-là, et lui établit un statut et une ordonnance, à Sichem.
(26) Et Josué écrit ces paroles dans le livre de la loi de Dieu.
Et il prend une grande pierre, et la dresse là sous le térébinthe qui est auprès du sanctuaire de “Il est Là”.
(27) Et Josué dit à tout le peuple :

 

- Voici, cette pierre est témoin contre nous, car elle entend toutes les paroles de “Il est Là”, qu'il nous dit et elle est témoin contre vous, de peur que vous ne reniiez votre Dieu.

 

(28) Et Josué renvoie le peuple, chacun à son héritage.

 

LES DEUX CHÉRUBINS SUR LE COUVERCLE DE L'ARCHE.

D'après le livre de l'exode 25, 17

 

(10) Ils font une boite de bois d'acacia, sa longueur est de deux coudées et demie, sa largeur d'une coudée et demie, et sa hauteur d'une coudée et demie. (11) Tu la couvres d'or pur, tu la couvres en dedans et en dehors, et tu y fais une bordure d'or tout autour. (12) Tu fonds pour elle quatre anneaux d'or, et tu les mets à ses quatre coins, deux anneaux d'un côté et deux anneaux de l'autre côté. (13) Tu fais des barres de bois d'acacia, et tu les couvres d'or. (14) Tu passes les barres dans les anneaux sur les côtés de l'arche, pour qu'elles servent à porter l'arche ; (15) les barres restent dans les anneaux de l'arche, et n'en sont point retirées.
(16) Tu mets dans la boite le témoignage, que je te donne. (17) Tu fais un couvercle d'or pur, sa longueur est de deux coudées et demie, et sa largeur d'une coudée et demie. (18) Tu fais deux chérubins d'or, tu les fais d'or battu, aux deux extrémitésdu couvercle ; (19) fais un chérubin à l'une des extrémités et un chérubin à l'autre extrémité. Vous faites les chérubins sortant du couvercle à ses deux extrémités.
(20) Les chérubins étendent les ailes par-dessus, couvrant de leurs ailes le couvercle, et se faisant face l'un à l'autre ; les chérubins ont la face tournée vers le couvercle. (21) Tu mets le couvercle sur l'arche, et tu mets dans l'arche le témoignage, que je te donne.
(22) C'est là que je me rencontre avec toi ; du haut du couvercle, entre les deux chérubins placés sur l'arche du témoignage, je te donne tous mes commandements pour les enfants d'Israël.

 

 

LES TRACES DE LA RENCONTRE DE MOHAMMED ET DES DOCÈTES DANS LE CORAN

L'Appel, Sourate 4, verset 157. Traduction d'André Chouraqui

 

Ils (les juifs) ont dit : “Voici, nous avons tué le Messie,
'Issa, le fils de Mariyam, l'envoyé d'Allah.”
Mais ils ne l'ont pas tué, ils ne l'ont pas crucifié,
C'était seulement quelqu'un d'autre
Qui, pour eux, lui ressemblait.
Ceux qui s'opposent à cela, et demeurent dans le doute,
N'ont pas de savoir, et ne suivent qu'une hypothèse.
Ils ne l'ont certes pas tué :
Allah l'a élevé à lui
Allah, puissant et sage.

 

Note d'André Chouraqui : 'Issa-Jésus n'est pas mort sur la croix où un sosie s'est substitué à Lui tandis qu'il s'élevait vers Allah par grâce ; la mort ignominieuse de son messie consacrerait son propre échec. De même la notion de rédemption n'apparaît pas plus dans le Coran que celle de la crucifixion. Cette ascension constitue un privilège suprême par lequel Allah confère à son envoyé une suréminente dignité. L'ascension de 'Issa dans le Coran souligne le destin exceptionnel de cet envoyé d'Allah, à qui seul parmi les inspirés, sont attribués des pouvoirs extraordinaires comme celui de créer et de ressusciter.
Autre note d'André Chouraqui à propos de Thomas dans l'épisode de la résurrection de Lazare : “Allons nous aussi pour mourir avec lui !” : Thomas signifie en araméen comme en hébreu jumeau" ; si ce personnage, l'un des douze, était appelé jumeau, c'est, d'après une ancienne tradition, parce qu'il ressemblait étonnamment à Yéshoua'.

 

Surprenant, non ?

 

LES CLOUS, QUI TIENNENT LES IDOLES !

Sur la bouche du grand Jérémie (10,4), dont Jésus est si proche…

 

(1) Écoutez la parole que “Il est Là” vous dit, maisond'Israël ! (2) Ainsi dit “Il est Là” :

 

“N'apprenez pas le chemin des nations, et ne soyez pas effrayés des signes des cieux, car les nations s'en effraient. (3) Car les statues des peuples sont vanité, car c'est un bois coupé de la forêt, façonné au ciseau par la main d'un artisan. (4) On l'embellit avec de l'argent et de l'or, on le fait tenir avec des clous et des marteaux, afin qu'il ne bouge pas. (5) Ils sont comme une colonne faite au tour : ils ne parlent point, on les porte, car ils ne marchent pas. Ne les craignez pas, car ils ne peuvent pas faire du mal, mais aussi il n'est pas en leur pouvoir de faire du bien”.
 

TRANSCRIPTIONS, PRÉSENTATION ET COMMENTAIRES D'ANDRÉ SCHEER RÉALISÉS AVEC L'APPUI DE DANIÈLE, ET PRÉSENTÉS DANS LE CADRE DES ÉMISSIONS
“CARREFOURS BIBLIQUES” DE RCF LORRAINE NANCY

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don