Accueil
Nous avons vu des choses extraordinaires aujourd’hui ! » (Lc 5, 17-26)
Partager

Nous avons vu des choses extraordinaires aujourd’hui ! » (Lc 5, 17-26)

Un article rédigé par Baujard Monique (59821) - RCF, le 11 décembre 2023  -  Modifié le 11 décembre 2023
Prière du matin « Nous avons vu des choses extraordinaires aujourd’hui ! » (Lc 5, 17-26)

« Nous avons vu des choses extraordinaires aujourd’hui ! »

 

 

Méditation de l'évangile (Lc 5, 17-26) par Monique Baujard

 

Chant final : "Répons : "Cieux répandez votre justice ..."Rorate caeli" par le Choeur de l'Abbaye de Sylvanès

alexandra-seinet alexandra-seinet

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

Un jour que Jésus enseignait,
il y avait dans l’assistance des pharisiens
et des docteurs de la Loi,
venus de tous les villages de Galilée et de Judée,
ainsi que de Jérusalem ;
et la puissance du Seigneur était à l’œuvre
pour lui faire opérer des guérisons.
Arrivent des gens, portant sur une civière
un homme qui était paralysé ;
ils cherchaient à le faire entrer
pour le placer devant Jésus.
Mais, ne voyant pas comment faire à cause de la foule,
ils montèrent sur le toit
et, en écartant les tuiles,
ils le firent descendre avec sa civière
en plein milieu devant Jésus.
Voyant leur foi, il dit :
« Homme, tes péchés te sont pardonnés. »
Les scribes et les pharisiens se mirent à raisonner :
« Qui est-il celui-là ? Il dit des blasphèmes !
Qui donc peut pardonner les péchés, sinon Dieu seul ? »
Mais Jésus, saisissant leurs pensées, leur répondit :
« Pourquoi ces pensées dans vos cœurs ?
Qu’est-ce qui est le plus facile ?
Dire : “Tes péchés te sont pardonnés”,
ou dire : “Lève-toi et marche” ?
Eh bien ! Afin que vous sachiez que le Fils de l’homme
a autorité sur la terre pour pardonner les péchés,
– Jésus s’adressa à celui qui était paralysé –
je te le dis,
lève-toi, prends ta civière
et retourne dans ta maison. »
À l’instant même, celui-ci se releva devant eux,
il prit ce qui lui servait de lit
et s’en alla dans sa maison en rendant gloire à Dieu.
Tous furent saisis de stupeur et ils rendaient gloire à Dieu.
Remplis de crainte, ils disaient :
« Nous avons vu des choses extraordinaires aujourd’hui ! »

Source : AELF

Méditation Monique Baujard

L’Evangile nous parle aujourd’hui d’un homme qui veut à tout prix rencontrer Jésus. Cet homme et ses compagnons ne se sont pas laisser décourager par la foule qui entourait Jésus et ils n’ont pas hésité à passer par le toit pour que le paralysé se trouve en présence de Jésus. Le paralysé et ses compagnons ont pris des risques pour aller à la rencontre du Christ. Et c’est cette rencontre qui permet à Jésus de se faire connaître de l’assistance. L’Evangile indique qu’il y avait de nombreux docteurs de la Loi, venus de Galilée, de Juda et même de Jérusalem. Rassemblement étonnant et probablement sont-ils venus par curiosité, pour voir qui était ce Jésus de Nazareth dont la renommée commençait à se répandre. Ils sont les tenants de l’ordre établi et plutôt sceptiques à l’égard de la nouveauté. Jésus, lui, va avant tout remarquer la foi du paralysé et lui dire que ses péchés sont pardonnés. Et comme cela provoque des remous dans l’assistance, il ordonne à l’homme de se lever. Personne ne peut en effet contrôler le pardon des péchés, mais tous peuvent constater que le paralysé marche à nouveau. Le paralysé, lui, n’est pas venu voir Jésus par curiosité. Il s’inscrit dans la longue liste des personnes pour qui la rencontre avec le Christ revêt un intérêt vital : comme Zachée, qui grimpe dans un arbre pour voir Jésus ; ou la femme qui perdait du sang et qui s’approche de lui pour toucher son vêtement ; ou encore la syro-phénicienne qui réclame les miettes qui tombent de la table ; et l’aveugle Bartimée qui crie pour pouvoir rencontrer, Jésus, etc. etc. Hier l’Evangile nous parlait d’une voix qui crie dans le désert et nous appelle à préparer la venue du Seigneur. Pendant ce temps de l’Avent il peut être bon de se demander si nous avons vraiment envie de rencontrer le Christ et en quoi cette rencontre présente pour nous aussi un intérêt vital.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don