Accueil
"N’empêchez pas les enfants de venir à moi, car le royaume ..." (Mt 19, 13-15)
Partager

"N’empêchez pas les enfants de venir à moi, car le royaume ..." (Mt 19, 13-15)

Un article rédigé par Pasteur Nicole Fabre (50629) - RCF, le 19 août 2023  -  Modifié le 19 août 2023
Prière du matin "N’empêchez pas les enfants de venir à moi ..." (Mt 19, 13-15)

"N’empêchez pas les enfants de venir à moi, car le royaume des Cieux est à ceux qui leur ressemblent"

Méditation de l'évangile (Mt 19, 13-15) par la pasteur Nicole Fabre

Chant final: "Laissez les enfants venir à moi" par le Choeur Cantemus Domino

andrew-pons-UNSPLASH andrew-pons-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
    on présenta des enfants à Jésus
pour qu’il leur impose les mains en priant.
Mais les disciples les écartèrent vivement.
    Jésus leur dit :
« Laissez les enfants,
ne les empêchez pas de venir à moi,
car le royaume des Cieux est à ceux qui leur ressemblent. »
    Il leur imposa les mains,
puis il partit de là.

Source : AELF

Méditation Pasteur Nicole Fabre

Qui présente ces enfants à Jésus ? Est-ce que ce sont des femmes ? Le texte ne le dit pas.

Toujours est-il que cela suscite une réaction pour le moins violente des disciples. C’est le même verbe utilisé lorsque Jésus a rabroué le vent et la mer lors de la tempête. Comme s’il y avait un danger à laisser ces petits pénétrer dans le cercle proche des disciples. Mais quel est ce danger ? Que Jésus perde son temps ? Qu’on ne l’entende plus à cause de la pagaille ? Qu’on l’interrompe ? C’est méconnaître Jésus. Il s’est toujours arrêté quand quelqu’un le sollicitait. Jamais cela ne l’a dérangé. Au contraire : c’est l’occasion pour lui de mettre en valeur un point important. Ici, cela lui permet de redire – parce que cela a déjà été dit au moment où les disciples s’interrogeaient sur le plus grand parmi eux : « Le Royaume des cieux est à ceux et celles qui ressemble à ces petits ». Un enfant ne sait pas tout. Il ne peut agir seul, grandir seul, encore plus à l’époque de Jésus. La dépendance simple et confiante lui est plus naturelle qu’à un adulte. Mais surtout, il a envie de grandir, d’apprendre… Oui Dieu lui-même leur est proche. Ils restent pour nous, adulte, des témoins essentiels. Et nous sommes pour eux, aussi, des témoins essentiels. Jésus, qui s’est arrêté pour leur faire la place, leur impose les mains, les bénit et part. Il n’y a pas besoin d’autres paroles. Aucune emprise de sa part.

Jésus, apprends-nous véritablement à considérer toute personne avec ton regard qui voit bien plus loin, bien plus vrai que le nôtre. Apprends-nous particulièrement à considérer les personnes dites fragiles.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don