Accueil
"Naissance de Jean Baptiste" (Lc 1, 57-66)
Partager

"Naissance de Jean Baptiste" (Lc 1, 57-66)

Un article rédigé par Père Emmanuel Payen (50899) - RCF,  -  Modifié le 23 décembre 2021
Prière du matin "Naissance de Jean Baptiste" (Lc 1, 57-66)

"Naissance de Jean Baptiste"

Méditation de l'évangile (Lc 1, 57-66) par le père Emmanuel Payen

Chant final: "Ô viens, ô viens Emmanuel" par le groupe Feel God

michal-galezewski-UNSPLASH michal-galezewski-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

Quand fut accompli le temps où Élisabeth devait enfanter,
elle mit au monde un fils.
    Ses voisins et sa famille apprirent que le Seigneur
lui avait montré la grandeur de sa miséricorde,
et ils se réjouissaient avec elle.
    Le huitième jour, ils vinrent pour la circoncision de l’enfant.
Ils voulaient l’appeler Zacharie, du nom de son père.
    Mais sa mère prit la parole et déclara :
« Non, il s’appellera Jean. »
    On lui dit :
« Personne dans ta famille ne porte ce nom-là ! »
    On demandait par signes au père
comment il voulait l’appeler.
    Il se fit donner une tablette sur laquelle il écrivit :
« Jean est son nom. »
Et tout le monde en fut étonné.
    À l’instant même, sa bouche s’ouvrit, sa langue se délia :
il parlait et il bénissait Dieu.
    La crainte saisit alors tous les gens du voisinage
et, dans toute la région montagneuse de Judée,
on racontait tous ces événements.
    Tous ceux qui les apprenaient
les conservaient dans leur cœur et disaient :
« Que sera donc cet enfant ? »
En effet, la main du Seigneur était avec lui.

Source : AELF

Méditation Père Emmanuel Payen

Trois jours avant Noël, avant la fête de la naissance de Jésus à Bethléem, l’Eglise nous propose de nous souvenir de la naissance de son cousin Jean-Baptiste.

Lui aussi est le fruit d’une naissance spéciale. La désignation de son nom va en étonner plus d’un, d’autant que son papa, qui était devenu muet, va confirmer le prénom choisi par Elisabeth sa mère très âgée ; et se faisant va retrouver la parole.

       « Son nom est Jean » ce qui signifie

      « Dieu fait grâce. »

Cet enfant est un cadeau de Dieu.

Sa naissance est source de guérison puisqu’elle va rendre la parole à son papa, ses premières paroles furent pour remercier Dieu du don de cet enfant.

Quelles belles attitudes que celles des parents de cet enfant : Jean, le cadeau de Dieu.

N’est-ce pas l’attitude de tous parents qui vivent cet évènement bouleversant de la naissance d’un enfant, souvent très désiré, fruit de la patience et de la confiance : reconnaitre que notre enfant est bien le nôtre, et en même temps, l’œuvre mystérieuse de Dieu… qui fait de tout parent des co-créateurs de Dieu !

Et devant un nouveau-né, on peut percevoir la présence de Dieu, la main du créateur, car il est une personne et déjà son avenir interroge :

       « Que sera donc cet enfant ? »

Et Jean sera le Baptiste, et le Précurseur.

Celui qui baptisera son cousin Jésus dans les eaux du Jourdain et celui qui annoncera que Jésus est le Messie, Celui que son peuple attendait depuis des siècles.

Dieu de miséricorde, grâce à Toi, la langue de l’incrédule, le papa Zacharie s’est déliée et a pu te bénir et te remercier pour le cadeau de son enfant.

Seigneur donne à tous les parents, et en particulier pour ceux qui peinent à avoir un enfant, cette grâce de la prière de bénédiction… et de la confiance  sur l’avenir de leur enfant bien-aimé.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

©RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Prière du matin

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don