Accueil
"Ma coupe, vous la boirez" (Mt 20, 20-28)
Partager

"Ma coupe, vous la boirez" (Mt 20, 20-28)

Un article rédigé par Père Emmanuel Pic (50916) - RCF, le 25 juillet 2023  -  Modifié le 25 juillet 2023
Prière du matin "Ma coupe, vous la boirez" (Mt 20, 20-28)

"Ma coupe, vous la boirez"

 

Méditation de l'évangile (Mt 20, 20-28) par le père Emmanuel Pic

 

Chant final: "Le serviteur" par le choeur CELEBRATIO

David-Zawila-UNSPLASH David-Zawila-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
    la mère de Jacques et de Jean, fils de Zébédée,
s’approcha de Jésus avec ses fils Jacques et Jean,
et elle se prosterna pour lui faire une demande.
    Jésus lui dit :
« Que veux-tu ? »
Elle répondit :
« Ordonne que mes deux fils que voici
siègent, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche,
dans ton Royaume. »
    Jésus répondit :
« Vous ne savez pas ce que vous demandez.
Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire ? »
Ils lui disent :
« Nous le pouvons. »
    Il leur dit :
« Ma coupe, vous la boirez ;
quant à siéger à ma droite et à ma gauche,
ce n’est pas à moi de l’accorder ;
il y a ceux pour qui cela est préparé par mon Père. »
    Les dix autres, qui avaient entendu,
s’indignèrent contre les deux frères.
    Jésus les appela et dit :
« Vous le savez :
les chefs des nations les commandent en maîtres,
et les grands font sentir leur pouvoir.
    Parmi vous, il ne devra pas en être ainsi :
celui qui veut devenir grand parmi vous
sera votre serviteur ;
    et celui qui veut être parmi vous le premier
sera votre esclave.
    Ainsi, le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi,
mais pour servir,
et donner sa vie en rançon pour la multitude. »

Source : AELF

Méditation Père Emmanuel Pic

On la voit venir, cette maman. Jésus la voit venir. Elle rêve pour ses deux fils la meilleure place : pas seulement la place d’honneur, mais la place à laquelle, dans le Royaume qui vient, ils seront associés au pouvoir du futur roi.

On les voit venir, tous ceux pour qui l’autorité dans l’Eglise est synonyme de prestige, de pouvoir, et peut-être d’argent. Mais aussi, tous ceux qui s’interrogent sur le gouvernement de l’Eglise, sur son fonctionnement et ses dysfonctionnements, et tentent d’y répondre en proposant des changements de structure, en oubliant que l’essentiel ne réside pas dans des questions de structures ou d’organisation.

A eux tous, Jésus fait la réponse qu’il adresse d’abord à la mère de Jacques et Jean, puis aux disciples : l’exercice de l’autorité dans l’Eglise ne peut se concevoir qu’en étant étroitement associé à la vie du Fils de l’Homme.

Associé, tout d’abord, en buvant la coupe qu’il va boire. Ailleurs, Jésus dira : « Celui qui veut se mettre à ma suite, qu’il porte sa croix et qu’il me suive. » Boire à la coupe, porter sa croix, ce n’est pas nécessairement passer par le martyre, mais c’est accepter que la vie ne soit pas qu’un chemin de roses, et faire du passage par la croix, de la coupe amère que l’on avale, le lieu dans lequel on achève le compagnonnage avec le Christ.

Associé, ensuite, en prenant le chemin du serviteur, car le Fils de l’Homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et, dit Jésus, pour donner sa vie.

Une seule expression résume tout cela : le don de soi. On se donne dans le service, on se donne en buvant la coupe avec le Christ. C’est le don de soi qui permet de s’associer vraiment au Christ. C’est l’association à toute la vie du Christ, jusqu’au bout de cette vie, qui permet que l’autorité soit justement exercée dans l’Eglise comme elle le sera dans le Royaume. Cette association est une véritable consécration. Dans l’Eglise, il n’est pas de réflexion possible sur l’exercice de l’autorité sans le désir de se consacrer au Christ.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don