Accueil
"Ma coupe, vous la boirez" (Mt 20, 20-28)
Partager

"Ma coupe, vous la boirez" (Mt 20, 20-28)

Un article rédigé par Nicolas de Boccard (50553) - RCF, le 25 juillet 2022  -  Modifié le 25 juillet 2022
Prière du matin "Ma coupe, vous la boirez" (Mt 20, 20-28)

"Ma coupe, vous la boirez"

Méditation de l'évangile (Mt 20, 20-28) par le père Nicolas de Boccard

Chant final: "Le serviteur" par la chorale Célébratio

alexandra-seinet alexandra-seinet

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
    la mère de Jacques et de Jean, fils de Zébédée,
s’approcha de Jésus avec ses fils Jacques et Jean,
et elle se prosterna pour lui faire une demande.
    Jésus lui dit :
« Que veux-tu ? »
Elle répondit :
« Ordonne que mes deux fils que voici
siègent, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche,
dans ton Royaume. »
    Jésus répondit :
« Vous ne savez pas ce que vous demandez.
Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire ? »
Ils lui disent :
« Nous le pouvons. »
    Il leur dit :
« Ma coupe, vous la boirez ;
quant à siéger à ma droite et à ma gauche,
ce n’est pas à moi de l’accorder ;
il y a ceux pour qui cela est préparé par mon Père. »
    Les dix autres, qui avaient entendu,
s’indignèrent contre les deux frères.
    Jésus les appela et dit :
« Vous le savez :
les chefs des nations les commandent en maîtres,
et les grands font sentir leur pouvoir.
    Parmi vous, il ne devra pas en être ainsi :
celui qui veut devenir grand parmi vous
sera votre serviteur ;
    et celui qui veut être parmi vous le premier
sera votre esclave.
    Ainsi, le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi,
mais pour servir,
et donner sa vie en rançon pour la multitude. »

Source : AELF

Méditation père Nicolas de Boccard

 La fête de Saint Jacques, frère de Jean le théologien, fils de Zébédée, nous livre le récit étonnant de la demande de leur mère, soucieuse de l’avenir de ses petits…. Elle aimerait bien qu’ils soient au moins ministre dans le gouvernement de Jésus, une fois que ce dernier aura chassé l’occupant romain, qu’ils soient assis aux places d’honneur, à sa droite et à sa gauche dans son royaume ! On se représente très bien la scène – et on imagine la mine gênée et confuse de ces deux disciples, n’osant s’opposer à leur mère assez abusive dans une démarche décalée et intrigante. Les autres disciples s’insurgent devant leur prétention.

Jésus remet les pendules à l’heure : Il n’est pas venu pour rétablir un pouvoir temporel et pour recevoir une récompense. Pour cela il faut d’abord donner sa vie ! et se mettre au service ! Il est venu pour être serviteur et appeler ceux qui le suivent à le devenir à leur tour : « le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour la multitude ».

Là encore, quelle merveilleuse pédagogie de Jésus. Il ne rabroue pas la mère ni les deux fils, mais Il corrige, Il purifie la demande : « vous ne savez pas ce que vous demandez ». Il les amène eux-mêmes à se situer par rapport à Lui : « pouvez-vous boire à la coupe que je vais boire ? ».

Suivre la Christ, c’est l’inverse de la logique de notre monde. Le christianisme, c’est la fête des fous, le monde à l’envers, la pyramide inversée, les pauvres au cœur de l’Eglise. L’autorité ne se justifie que si elle est service. Et plus l’autorité est haute, plus elle est servante dans la pauvreté et l’humilité. Ne l’oublions jamais, sinon Jésus viendra nous corriger !

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don