Accueil
"L'espérance ne déçoit pas" : une déclaration des évêques en vue des élections présidentielles
Partager

"L'espérance ne déçoit pas" : une déclaration des évêques en vue des élections présidentielles

Un article rédigé par Arthur Carmier - RCF Jerico Moselle, le 22 février 2022  -  Modifié le 5 février 2024

La conférence des évêques de France (CEF) a publié une déclaration dans le cadre d’un livre, « L'espérance ne déçoit pas ». Dans l’optique des élections présidentielles, nous évoquions cette déclaration dans Routes Diocésaines, à travers une mini-série de 3 épisodes.

L'Espérance ne déçoit pas L'Espérance ne déçoit pas

Les élections présidentielles, c’est dans moins de 2 mois ! Dans l’optique de ce rendez-vous capital pour la France, Routes Diocésaines lançait une mini-série de 3 épisodes, avec un dernier rendez-vous ce jeudi sur RCF Jerico Moselle. Le sujet de cette série thématique étant bien sûr la déclaration des évêques à travers le livre de la CEF : « L'espérance ne déçoit pas ». Le premier épisode de cette série avec l'abbé Fabien Faul, prêtre du diocèse de Metz spécialiste d'éthique, porte sur l'introduction du texte et les deux premiers chapitres.

Dès la première page, les évêques espèrent « des débats préélectoraux qui permettent une rencontre franche et respectueuse », et que les décisions conjuguent « justesse éthique et justice sociale ». Le second chapitre appelle au respect inconditionnel de toute vie humaine, soulignant la contradiction entre « la surenchère sanitaire et la tentation de l’euthanasie ». Pour eux, « la grandeur d’une société est d’aider tous ses membres à respecter la vie et la dignité de tous, en particulier des plus fragiles ».

Le second épisode de la série revient quant à lui sur les chapitres 3, 4 et 5 de « L'espérance ne déçoit pas ». Le troisième chapitre porte sur la promotion des valeurs républicaines de liberté, d’égalité et de fraternité. Celles-ci font système et s’appellent mutuellement. Les évêques alertent contre les risques de restriction de liberté devant l’omniprésence des moyens numériques et rappellent l’importance de la participation des citoyens, des associations et des cultes. Alertant sur le risque de trop attendre des politiques, ils renouvellent leur appel à vivre l’impératif de fraternité.

Le quatrième chapitre réaffirme la chance des religions dans une société en quête de sens. Dans le contexte spécifique de laïcité, la liberté religieuse doit être défendue face au risque d’instrumentalisation électoraliste ou face à la peur. Au contraire, la rencontre et le dialogue des religions est « une chance pour notre avenir social commun ». Le cinquième chapitre reprend la promotion d’une écologie authentiquement intégrale, qui prend bien en compte les dimensions humaine, sociale et économique à côté des nécessaires conversions de nos modes de vie pour préserver l’environnement.
 

Dans le troisième et dernier épisode de cette série, Routes Diocésaines revient sur les chapitres 6 et 7 du livre « L'espérance ne déçoit pas ». Dans le chapitre 6, les évêques évoquent les relations internationales sous le titre "La France n’est pas une île". Ils reviennent sur l’importance de la construction européenne, sur la responsabilité devant les réalités migratoires, la culture de la paix, du respect des droits de l’Homme et de la solidarité internationale. Ils soulignent l’émergence croissante de l’Asie et de l’Afrique dont il faut tenir compte, demandant que l’éducation soit une priorité aujourd’hui. Le septième et dernier chapitre s’interroge enfin sur la transmission aux jeunes générations : celle de la dette, mais aussi la place laissée à la gratuité, au sens du service et de la vie spirituelle. Sans donner de consigne de vote, les évêques appellent les catholiques à la responsabilité et au discernement, mus par la vertu d’espérance qu’ils puisent dans leur foi.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don