Accueil
Les Héros de la Foi
Partager

Les Héros de la Foi

Un article rédigé par Maximilien Cadiou - RCF Sarthe,  -  Modifié le 17 novembre 2021

Des super-héros qui font rêver les petits et les grands, il y en plein les salles de cinéma. Aujourd'hui, Bérengère Melot nous parle de héros différents, qui n'ont pas voulu faire parler d'eux. Ce sont les héros de la foi.

© iStock © iStock

Dans notre monde, on nous propose un tas de modèles pour tout. Les starlettes et les célébrités nous montrent comment nous habiller, comment nous coiffer, quelle voiture avoir, où partir en vacances, quel canapé acheter ou encore quoi penser sur tel ou tel sujet. Les super héros font rêver les petits et les grands. Superman, Batman, Catwoman, Aquaman, Spiderman, Ironman… Qui n’a pas rêvé de sauver le monde comme eux ? D‘être le plus fort ? Le plus beau, d’être admiré ?

Aujourd’hui je vais vous parler de héros un peu différents. Des héros de la foi. Ils n’ont pas cherché à être célèbre, ou à être aimé. Non, leur objectif a été de faire la volonté de Dieu.

Noé, le "réconfort"

Si on remonte dans le temps, un des premiers grands héros de la foi s’appelle Noé. Ce prénom Noé veut dire « réconfort » La Bible nous dit que Dieu, dégoûté de la méchanceté des hommes, est décidé à détruire toute l’humanité. Mais Noé trouve grâce à ses yeux : il est son « réconfort ». Dieu a confiance en lui et il lui confie alors la tâche de construire une arche immense qui permettra de sauver un reste d’humanité saine et des représentants de chaque espèce animale. Car Dieu a programmé un second départ pour les habitants de la terre. Dieu espère peut-être que la deuxième vague sera meilleure que la première, il donne une deuxième chance aux hommes à travers Noé.

Noé © iStock

Noé en héros de la foi obéit à Dieu, et il va passer des dizaines d’années, avec ses fils, à construire cette arche. Il est entouré de païens qui se moquent de lui, mais il marche dans la foi. Au jour dit par Dieu, Noé fait entrer tous ceux que Dieu lui a nommés, hommes et animaux, dans l’arche. Tout le reste de la Création est alors détruit par l’eau du déluge.

Quand la terre est asséchée, Noé sort de l’arche, bâtit un autel, et offre un sacrifice à l’Eternel. Alors Dieu fait alliance avec lui et avec l’humanité à travers lui. L’arc en ciel en sera le signe éternel. Et Dieu promet qu’il n’amènera plus de déluge, et ne cherchera plus à détruire les hommes de cette manière.

Marie, la super-héroïne

Dans le Nouveau Testament, la plus grande héroïne de la foi est bien sûr Marie. Son cœur a été préparé par Dieu, elle fait sa volonté de la manière la plus parfaite. Mais il y a une autre femme dont on peut dire qu’elle a une super foi. Saint Luc nous raconte comment une femme pécheresse vient répandre du parfum mélangé à ses larmes sur les pieds de Jésus. L’entourage de Jésus est choqué mais cette femme fait preuve d’une foi en l’amour de Dieu incroyable. C’est ce que Jésus retient d’elle et il lui dit : “Va en paix, ta foi t’a sauvée.”

La différence entre le Saint et le super-héros

Saint Maximilien Kolbe

Plus près de nous, je voulais vous parler de Saint Maximilien Kolbe. Il y a une grande différence entre être saint et être un héros. Le héros compte sur ses propres forces pour faire des choses extraordinaires qui vont impressionner tout le monde. Le saint lui, n’a pas de super pouvoir, il compte sur Dieu pour lui donner la force de vivre de façon ordinaire des événements extraordinaires. C’est ce qu’a fait Maximilien, jeune prêtre déporté dans un camp de concentration pendant la seconde guerre mondiale. Il a eu l’audace, la folie, le courage, de prendre la place d’un détenu qui était condamné à mort. Il sait qu’il va mourir, mais il offre sa vie, il est un héro de la confiance et de l’amour.

Sainte Mère Teresa

Sainte Mère Teresa de Calcutta affirmait que la seule différence entre les saints et ceux qui ne le sont pas ne réside pas dans leurs talents, leurs qualités ou leur intelligence ; elle se situe plutôt du côté de la liberté : « je veux » ou « je ne veux pas ». Je veux faire confiance à Dieu ou pas, je veux faire sa volonté ou pas, je veux servir mes frères ou pas ! Selon mère Térésa, être saint c’est donc dire à Dieu, je veux faire ta volonté. J’ai confiance en toi, je veux te suivre. Nous le disons dans la belle prière du notre père : “Que ta volonté soit faite”. Faire la volonté de Dieu ça veut dire prendre le temps de l’écouter pour savoir ce qu’il veut pour moi. Prendre le temps de prier pour savoir quelle est ma mission, où Dieu m’attend-il ? Alors ça n’est pas si simple ! Mère Térésa elle-même a souffert du doute pendant de longues années, elle dit un jour :

Où est ma foi ? Tout au fond de moi, il n’y a rien d’autre que le vide et l’obscurité... Je n’ai pas la foi.

Ca semble incroyable d’accomplir une si belle œuvre de charité avec autant de doutes, et pourtant Mère Térésa comme Thérèse de Lisieux ont su surpasser leurs tourments et leurs déserts pour laisser Dieu accomplir à travers elles sa volonté. La petite Bernadette de Lourdes peut aussi nous éclairer dans la confiance. Elle est le contraire d’une héroïne ! Petite, pauvre, malade, illettrée, vraiment elle n’avait rien pour elle ! Et pourtant, c’est elle que Marie a choisi pour nous parler. Riche de l’amour de sa famille et habitée d’une foi solide, Bernadette a montré beaucoup de courage pour annoncer son message, une grande dignité, une vie chrétienne simple et solide. 

Soyons des "cathomans"

Nous aussi nous pouvons devenir des héros de la foi. Sans super pouvoir, sans sauver le monde, nous pouvons devenir des cathoman. Mais qu’est-ce que c’est ? Un cathoman, c’est un chrétien qui met sa foi dans le Seigneur, qui lui demande de guider ses pas, ses gestes, qui met sa confiance dans la main de Dieu. Un peu comme la jeune Elise qui a été touchée par un mendiant à la sortie de la messe et qui a lancé sur sa paroisse un petit café du dimanche offert aux plus démunis du quartier, ça ne change pas le monde, mais ça le rend plus beau. Ou bien comme Louis qui s’est proposé pour aller rendre visite aux personnes âgées de la maison de retraite près de chez lui. Il passe devant chaque jour et a eu envie de prendre du temps avec eux, pour papoter, jouer, être ensemble. Ça non plus ça ne change pas le monde mais qu’est-ce que c’est beau et bon ! Alors enfilons notre plus belle cape de cathoman, demandons la foi dans la prière, et vivons de cette foi dans nos petits gestes chaque jour. 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don