Accueil
" Les gens mangèrent et furent rassasiés " (Mc 8, 1-10)
Partager

" Les gens mangèrent et furent rassasiés " (Mc 8, 1-10)

Un article rédigé par Antoni Sébastien (Père) (59159) - RCF, le 10 février 2024  -  Modifié le 10 février 2024
Prière du matin " Les gens mangèrent et furent rassasiés " (Mc 8, 1-10)

" Les gens mangèrent et furent rassasiés "

Méditation de l'évangile (Mc 8, 1-10) par le Père Sébastien Antoni

Chant final : "Entends ma prière" par Etienne Law de Lauriston

andrew-pons-UNSPLASH andrew-pons-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ces jours-là,
comme il y avait de nouveau une grande foule,
et que les gens n’avaient rien à manger,
Jésus appelle à lui ses disciples et leur dit :
    « J’ai de la compassion pour cette foule,
car depuis trois jours déjà ils restent auprès de moi,
et n’ont rien à manger.
    Si je les renvoie chez eux à jeun,
ils vont défaillir en chemin,
et certains d’entre eux sont venus de loin. »
    Ses disciples lui répondirent :
« Où donc pourra-t-on trouver du pain
pour les rassasier ici, dans le désert ? »
    Il leur demanda :
« Combien de pains avez-vous ? »
Ils lui dirent :
« Sept. »
    Alors il ordonna à la foule de s’asseoir par terre.
Puis, prenant les sept pains
et rendant grâce,
il les rompit,
et il les donnait à ses disciples
pour que ceux-ci les distribuent ;
et ils les distribuèrent à la foule.
    Ils avaient aussi quelques petits poissons,
que Jésus bénit et fit aussi distribuer.
    Les gens mangèrent et furent rassasiés.
On ramassa les morceaux qui restaient :
cela faisait sept corbeilles.
    Or, ils étaient environ quatre mille.
Puis Jésus les renvoya.
    Aussitôt, montant dans la barque avec ses disciples,
il alla dans la région de Dalmanoutha.

Source : AELF

Méditation Père Sébastien Antoni   

Jésus sauve les personnes, Il ne sauve pas seulement leur âme. C'est pourquoi Il guérit parfois leurs corps, les arrache à la mort, les pardonne, les réconcilie, les nourrit. C'est le cas de l'Évangile d'aujourd'hui où tout le miracle tourne autour d'un repas pris sur le pouce qui ne pourrait se faire faute de provisions :

"Les disciples lui répondirent : « Comment pourrait-on les rassasier de pains ici, dans un désert ? »."

Il semble que le réalisme des disciples soit plus concret que celui de Jésus. Mais la leçon que Jésus s'apprête à leur donner est une leçon qui doit rester gravée en chacun de nous : quelques pains, un peu de poisson… c’est tout ? Et oui, c’est tout ! Bel enseignement, non ? Si, si … réfléchissez … il y a la matière à penser, mieux à croire, mieux encore à vivre !

Un chrétien doit toujours composer avec la réalité, il doit toujours être réaliste, mais il ne doit jamais oublier que dans la réalité, il n'y a pas seulement les choses que l'on peut compter, mais aussi la mystérieuse Providence de Dieu qui sait tirer de la réalité non seulement ce dont nous avons besoin, mais aussi ce qui reste à la fin. Le manque de foi se manifeste toujours à travers un regard trop étroit sur la vie. Croire, en effet, c'est avoir une perspective plus vaste, un regard plus profond que ce que l'on voit.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don