Accueil
"Les gens mangèrent et furent rassasiés" (Mc 8, 1-10)
Partager

"Les gens mangèrent et furent rassasiés" (Mc 8, 1-10)

Un article rédigé par Antoni Sébastien (Père) (57489) - RCF, le 11 février 2023  -  Modifié le 11 février 2023
Prière du matin "Les gens mangèrent et furent rassasiés" (Mc 8, 1-10)

"Les gens mangèrent et furent rassasiés"

Méditation de l'évangile (Mc 8, 1-10) par le père Sébastien Antoni

Chant final: "Ave Maria (de Lourdes)" par la Maitrise des hauts de France, Jérôme Cupelli

andrew-pons-UNSPLASH andrew-pons-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ces jours-là,
comme il y avait une grande foule,
et que les gens n’avaient rien à manger,
Jésus appelle à lui ses disciples et leur dit :
« J’ai de la compassion pour cette foule,
car depuis trois jours déjà ils restent auprès de moi,
et n’ont rien à manger.
Si je les renvoie chez eux à jeun,
ils vont défaillir en chemin,
et certains d’entre eux sont venus de loin. »
Ses disciples lui répondirent :
« Où donc pourra- t-on trouver du pain
pour les rassasier ici, dans le désert ? »
Il leur demanda :
« Combien de pains avez-vous ? »
Ils lui dirent :
« Sept. »
Alors il ordonna à la foule de s’asseoir par terre.
Puis, prenant les sept pains
et rendant grâce,
il les rompit,
et il les donnait à ses disciples
pour que ceux-ci les distribuent ;
et ils les distribuèrent à la foule.
Ils avaient aussi quelques petits poissons,
que Jésus bénit et fit aussi distribuer.
Les gens mangèrent et furent rassasiés.
On ramassa les morceaux qui restaient :
cela faisait sept corbeilles.
Or, ils étaient environ quatre mille.
Puis Jésus les renvoya.
Aussitôt, montant dans la barque avec ses disciples,
il alla dans la région de Dalmanoutha.

Source : AELF

Méditation Père Sébastien Antoni

La multiplication des pains… Ou l’occasion hier et aujourd’hui de compter nos pains. Lire et relire cette page d’évangile devraient nous émouvoir pour une bonne raison, laquelle ?… Comme Jésus a été ému… Jésus est ému par cette foule sans berger, il est ému par ces gens dont personne ne prend soin. C’est pourquoi il va leur montrer le don de Dieu et leur donner la responsabilité de faire de même. Eh oui, Dieu ne veut rien faire sans nous. Dieu veut nous associer dans le chemin du bien et de la grâce pour le monde et les hommes.

Nos églises sont des lieux déserts… Pas seulement par le manque de monde qui nous chagrine, mais elle devrait être des lieux déserts au sens biblique du terme… Ce lieu où l’on peut ressentir la faim. Une faim d’amour, une faim de connaissance, une faim d’humanité, une faim de divin, une faim de consolation, une faim de justice.

Chacun, pour peu qu’il ait lui-même reçu dans l’Église, bâtiment bien sûr, mais surtout communauté… La nourriture spirituelle qui lui manque, peut s’engager lui aussi à prolonger le geste de la multiplication des pains et faire, comme les disciples de Jésus. Entrer dans le partenariat de grâce et du don avec le Seigneur pour rassasier ceux qui ont faim et qui désirent. C’est une immense chaîne de témoignages qui se perpétue jusqu’à nos jours, dans lesquels certaines personnes, prennent soin d’autres personnes.

Alors vers qui ira notre multiplication de la promesse de Dieu ? Vers nos enfants, nos parents, nos amis vers nos proches, vers ceux que nous voyons errer, vers ceux que nous savons dans la détresse ou dans le dénuement ? Nous ne pouvons le savoir d’avance. Cela dépendra des rencontres du jour….

Mais nous pouvons nous demander : quel enseignement avons-nous reçu pour devenir témoins ? Quelle promesse nous habite et nous fait vivre ? Et nous verrons qu’il nous faut sans cesse nous asseoir avec la foule pour être rassasiés et repartir vers nos frères qui ont faim de Dieu. Pour avec eux faire circuler la grâce… Oui, comptons, asseyons-nous un instant pour mesurer ce que nous avons reçu de la grâce de Dieu aujourd’hui. Oui ! Comptons nos pains ?

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don