Accueil
"Le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous" (Jn 1, 1-5.9-14)
Partager

"Le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous" (Jn 1, 1-5.9-14)

Un article rédigé par Père Emmanuel Payen (50899) - RCF,  -  Modifié le 28 décembre 2021
Prière du matin "Le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous" (Jn 1, 1-5.9-14)

"Le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous"

Méditation de l'évangile (Jn 1, 1-5.9-14) par le père Emmanuel Payen

Chant final: "Emmanuel" par Glorious

andrew-pons-UNSPLASH andrew-pons-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

Au commencement était le Verbe,
et le Verbe était auprès de Dieu,
et le Verbe était Dieu.
    Il était au commencement auprès de Dieu.
    C’est par lui que tout est venu à l’existence,
et rien de ce qui s’est fait ne s’est fait sans lui.
    En lui était la vie,
et la vie était la lumière des hommes ;
    la lumière brille dans les ténèbres,
et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée.

    Le Verbe était la vraie Lumière,
qui éclaire tout homme
en venant dans le monde.
    Il était dans le monde,
et le monde était venu par lui à l’existence,
mais le monde ne l’a pas reconnu.
    Il est venu chez lui,
et les siens ne l’ont pas reçu.
    Mais à tous ceux qui l’ont reçu,
il a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu,
eux qui croient en son nom.
    Ils ne sont pas nés du sang,
ni d’une volonté charnelle,
ni d’une volonté d’homme :
ils sont nés de Dieu.
    Et le Verbe s’est fait chair,
il a habité parmi nous,
et nous avons vu sa gloire,
la gloire qu’il tient de son Père
comme Fils unique,
plein de grâce et de vérité.

Source : AELF

Méditation Père Emmanuel Payen

Aujourd’hui, faisons la fête, c’est NOEL ! …

Cette dernière nuit, nous avons écouté le récit selon Saint Luc de la naissance de Jésus, à Bethléem, loin du village de ses parents et dans des conditions d’extrême précarité, sur la paille.

Nous avons entendus les chants de Noël, les chants des anges annonçant cette naissance d’un enfant extraordinaire, Dieu fait homme.

Avec les bergers nous avons contemplé ce grand mystère de l’humanité de Dieu, et cette nouvelle nous a remplis de joie.

Ce matin, le début de l’Evangile de Jean nous propose une lecture théologique de cet évènement fondateur, la naissance de Jésus.

« Au commencement était le Verbe et le Verbe était Dieu…

« En lui était la Vie et la Lumière.

« Il est venu chez lui, dans le monde et les siens ne l’ont pas reçu.

« Mais à tous ceux qui l’ont reçu,

« Il a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu.

« Et le Verbe s’est fait chair, Il a habité parmi nous.

« Dieu, personne ne l’a jamais vu, le Fils unique,

« Lui qui est Dieu, lui qui est dans le sein du Père,

« c’est lui qui nous l’a fait connaître.

En ce matin de Noël, nous pouvons faire raisonner en nous ce beau cantique : « Regardez l’humilité de Dieu »

      « Admirable grandeur, étonnante bonté du Maître de l’Univers

       « Qui s’humilie pour nous au point de se cacher (dans un nouveau-né)

       « Dans une petite hostie de pain… Regardez l’humilité de Dieu

 

       « Ne gardez rien pour vous, offrez-vous tout entier

       «  à ce Dieu qui se donne tout à vous.

« Regardez l’humilité de Dieu »

            …c’est NOEL … c’est la Joie de la Foi pour tous…

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don