Accueil
Le désert, lieu de conversion
Partager

Le désert, lieu de conversion

RCF,  -  Modifié le 30 juillet 2021

Le Carême, cette période de 40 jours qui mène au jour de Pâques est souvent comparée à une traversée du désert. Comment ce désert est-il présenté dans la Bible?

Image par Peter Arvell de Pixabay Image par Peter Arvell de Pixabay

Le désert tient une place importante dans la Bible. Que symbolisent les épisodes qui y font référence ? Est-ce un lieu propice pour que Dieu se manifeste ? Peut-on comparer la crise sanitaire que nous traversons à un passage dans le désert ?  

 

Pauline de Torsiac reçoit cette semaine  dans le BA-BA du Christinanisme, Philippe Abadie, bibliste, professeur à la faculté de théologie de l'université catholique de Lyon.

 

 

Le désert , une réalité biblique

 

 

Plusieurs déserts entourent Israël, le désert de Sinaï et le grand désert syrien. Cette réalité géographique est omniprésente tout au long de la Bible. Dieu donne le désert aux hommes pour que celui-ci puisse être fécondé, par la pluie notamment.

 

Or, "le prophète Isaïe parlera de la Parole de Dieu comme d'une pluie fécondante qui descend du Ciel et qui tombe sur Terre mais en faisant germer la terre" nous rappelle Philippe Abadie. Le désert est amené à devenir une terre fertile, il symbolise la conversion.

 

Dans l'épreuve se vit la rencontre

 

 

Jésus va passer du temps dans le désert qui est "à la fois le retrait, la solitude et la rencontre, donc c'est dans l'épreuve que se vit la rencontre" explique le professeur Abadie. Dans le désert, en faisant face à notre solitude, nous sommes plus à même de rencontrer Dieu.

 

Cette symbolique peut s'adapter aux différentes épreuves de la vie, notamment la situation sanitaire actuelle qui nous fait découvrir nos limites et nos fragilités mais qui nous fait également découvrir la vraie nature de l'Homme.

 

L'épreuve est vraiment le lieu dans lequel l'Homme se révèle

 

Les tentations de Jésus dans le Désert

 

 

Dans sa traversée du désert, "Jésus rejoint les souffrances d'Israël" en expérimentant différentes tentations comme "la faim", "la tentation du pouvoir" mais aussi "la tentation de tenter Dieu" analyse Philippe Abadie.

 

Jésus triomphe de ces différentes tentations et nous "montre que la vraie humanité, celle qui est réconciliée avec elle-même, est celle qui sait tourner l'épreuve en chemin de vie". Encore une fois, Jésus en cette période de Carême, de désert, nous rappelle qu'il faut savoir choisir la vie quel que soit l'épreuve ou la souffrance.
 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don