Accueil
L'abbé Franklin nouveau Délégué pour les Mouvements et Associations de Fidèles pour le diocèse de Verdun (DEMAF)
Partager

L'abbé Franklin nouveau Délégué pour les Mouvements et Associations de Fidèles pour le diocèse de Verdun (DEMAF)

Un article rédigé par Etienne PAYEUR - RCF Lorraine Meuse, le 25 août 2023  -  Modifié le 26 août 2023
Rencontres Meusiennes l'abbé Franklin Munguba nouveau délégué aux mouvements et associations de fidèles du diocèse de Verdun DEMAF

En juillet 2023,  la radio RCF Lorraine Meuse est allée à la rencontre de l'abbé FRANKLIN MUNGUBA, curé de la paroisse St Charles de Foucault de Commercy  nommé récemment par Mgr Gusching Délégué épiscopal auprès des Mouvements et Associations de Fidèles (DEMAF) 

Tour de table sur sa mission,  les moyens à sa disposition et les objectifs qu'ils se donnent auprès de plus de 30 mouvements Meusiens.

L'abbé Franklin DEMAF 55 (c) RCF55 L'abbé Franklin DEMAF 55 (c) RCF55

Le parcours de l’abbé Franklin et sa nouvelle mission

Dans son presbytère de Commercy, Franklin nous explique son parcours.

Il est originaire de la République Démocratique du Congo, ancien Congo belge jusqu’en 1960 (le plus grand pays francophone du monde avec 102 millions d’habitants). Après avoir officié dans le sud de la France, il arrive en Meuse en 2014 sur le secteur de Vaucouleurs et Gondrecourt. Il vient de fêter ses 29 ans de sacerdoce. Nommé en septembre 2022 à Commercy, il a accepté il y a quelques mois de devenir Délégué épiscopal pour les Mouvements et Associations de Fidèles. (DEMAF)

 

Pour faire simple, le DEMAF doit être à l’écoute des mouvements, les encourager, les accompagner dans leur mission, mais aussi il est dans un rôle plus transversal, les rassembler. Beaucoup de structures travaillent trop en silo, sans passerelles.

 

30 mouvements par catégorie en Meuse

- Les mouvements ayant trait à la famille ex : l'AFC, Les Equipes Notre Dame

- Les mouvements d’action Catholique ex : la JOC, Le CMR

- Les mouvements du monde de la santé ex : la Fraternité des Malades

- Les mouvements du monde de la solidarité ex : Le CCFD, le Secours Catholique

- Les mouvements éducatifs ex : le MEJ, les Scouts                                                                     

 

 

Quelques logos des mouvements et associations de fidèles en Meuse

 

L’organisation

Nommé, curé in solidum pour Commercy et Void avec l’abbé Benjamin, Franklin dégagera de son temps pour participer aux assemblées des associations : vaste chantier mais l’abbé est pragmatique : « il me faudra 1 an pour faire l’état des lieux »

La dimension de cette fonction est aussi régionale. Il rencontrera ses pairs au niveau de la province.

Une rencontre de 3 jours en octobre 2023 à Portieux dans les Vosges est prévue et Franklin nous en fera un compte-rendu.

Enfin, au niveau national, chaque année a lieu une rencontre de tous les DEMAF.

Franklin va privilégier un travail de proximité par visio et par mail. Dans un souci de proximité, il se déplacera et pourra accueillir à Commercy les différents mouvements.

Ce n’est pas un contrôleur !

Le diocèse de Verdun fait partie de la province ecclésiastique de Besançon

 

La vigilance épiscopale :

Cependant, le DEMAF doit baliser la mission des associations. L’abbé Munguba nous rappelle 5 points

1) Primat de tous à l’appel à la sainteté. Chaque chrétien est appelé à la sainteté

2) Engagement à proférer la foi catholique. Franklin rappelle à chaque chrétien engagé dans un mouvement ses engagements de la profession de foi pour l’église plus large que le mouvement.

3) Témoignage : le mouvement doit être en communion avec l’évêque, les prêtres, les paroisses et les autres mouvements. Il rend également en son sein.

4) Accord et dynamique apostolique : chaque association, dans sa diversité, doit avoir le sens de la mission.
Ex : pour l’ environnement, l’encyclique Laudato Si doit être une boussole pour chaque mouvement

5) Engagement : Présence dans le monde du mouvement dans les milieux de vie, le travail 

Les Projets :

Après l’état de lieux, le DEMAF regardera si le mouvement est viable à court ou moyen terme, il aura le souci de faire connaître cette dimension de l’église

Pour cela, il s’appuiera sur les ondes de RCF et son site, sur les sites des mouvements, du diocèse, la revue Eglise en Meuse.
Franklin souhaite que chaque mois sur les sites, les mouvements se présentent à tour de rôle.

Les orientations diocésaines ce qui est vécu et ce qui doit progresser

La question que posera RCF a tous les mouvements et pour commencer au DEMAF : comment ceux-ci se positionnent-ils par rapport aux orientations du diocèse, en rappelant déjà ce qui marche bien mais aussi les points de progression ?

Formation : le Demaf nous rappelle que sans formation on ne sait pas de quoi on parle et on reste sans base :  «  Nemo dat quod non habet : on ne donne que ce que l’on a reçu » affirme-t-il et les recherches personnelles sont aussi importantes.

Proximité : Une déclinaison locale est souhaitée : comme pour la radio. Le mouvement n’est pas désincarné. Il est au coeur de la population. Il est en contact avec les gens que l’on connaît. Franklin rappelle la proximité avec l’environnement anthropologique, sociologique, social et enfin l’environnement ecclésial.

Transmission : RCF peut aider dans cette mission. L’exercice que l’on fait par exemple au cours de cet interview en est la preuve.

Enracinement : Pour pouvoir aller à l’extérieur, il faut avoir quelque chose en soi souligne le curé de Commercy (paroisse St Charles de Foucault) et cela se trouve dans l’évangile. Nous avons besoin de bases, d’un temps d’écoute de la parole de Dieu, de prière dans chaque rencontre.

C’est le fondement. Il faut un esprit d’ouverture pour aller à la rencontre du monde. Le syndrome du club d’amis ne guette t-il pas tous nos mouvements ?

Merci donc au DEMAF (acronyme à retenir) !
Et Franklin de conclure "cette mission : c'est pour le bien et le salut du monde" 

Etienne