Accueil
La passion du Christ
Partager

La passion du Christ

RCF,  -  Modifié le 18 août 2017
Bientôt la Semaine sainte. Le récit de la Passion du Christ est lu lors des offices de Pâques. Nicole Fabre, pasteur, nous explique le sens du récit qu'en fait saint Jean.
Wikimédia Commons / Portement de croix, Le Titien, v. 1565 Wikimédia Commons / Portement de croix, Le Titien, v. 1565

Passion. Le mot vient du latin et signifie "souffrir". Le récit de la Passion du Christ est lu tous les ans lors des offices de Pâques. Nicole Fabre, pasteur, nous explique le sens que lui donne saint Jean: une "apothéose". "C'est pour cette heure qu'il est venu, explique la bibliste, l'heure de la gloire, celle où l'on peut voir le poids de vérité de Dieu."
 

Vivez la Semaine sainte sur RCF - Du 10 au 16 avril 2017, RCF vous propose une programmation spéciale en direct de l'abbaye de Landévennec (Finistère).
> En savoir plus

 

Le choc de la Passion

Certes il y avait alors une opposition de plus en plus vive à l'égard de Jésus, notamment du fait des responsables religieux de l'époque. Et cependant, tous ceux qui avaient écouté et suivi le Christ s'attendaient à "une révélation extraordinaire", comme l'explique Nicole Fabre. Au Lieu de ça, le Christ est mort dans une grande solitude et dans d'atroces souffrances. Le choc a été tel que les quatre évangélistes l'ont raconté. On dit même que le récit de la Passion est parmiles premiers à avoir été mis par écrit.
 

Quatre évangélistes, quatre récits

La Passion du Christ, l'évangéliste Marc en fait un récit très sobre où c'est l'extrême solitude du Christ qui est mise en avant. Au moment de sa mort, il n'y a "absolument personne" du peuple d'Israël au pied de la croix, mais la remarque du centurion est d'autantplus poignante: "Le centurion qui était là en face de Jésus, voyant comment il avait expiré, déclara: «Vraiment, cet homme était Fils de Dieu!»" (Mc 15, 39)*.

Chez Matthieu on est surtout saisi par la remise en cause de l'identité profonde du Christ - fils de l'homme et fils de Dieu - qui est moquée. Et chez Luc, c'est l'épisode dit des deux larrons qui est frappant. L'un des deux malfaiteurs crucifié en même temps que Jésus reconnaît en lui quelque d'exceptionnel. "Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton Royaume", dit au Christ (Lc 23 , 42)*.

Chez Jean, c'est "Jésus qui mène la danse", explique Nicole Fabre. Les chapitres 18 et 19 montre que le Christ est comme "à l'initiative de ce qui s'est passé".

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don