Accueil
"La graine de moutarde devient un arbre ..." (Mt 13, 31-35)
Partager

"La graine de moutarde devient un arbre ..." (Mt 13, 31-35)

Un article rédigé par Jean-Marie Petitclerc (50913) - RCF, le 31 juillet 2023  -  Modifié le 31 juillet 2023
Prière du matin "La graine de moutarde devient un arbre ..." (Mt 13, 31-35)

"La graine de moutarde devient un arbre, si bien que les oiseaux du ciel font leurs nids dans ses branches"

 

Méditation de l'évangile (Mt 13, 31-35) par le père Jean Marie Petitclerc

 

Chant final: "A jamais Tu es saint" par l'église Martin Luther King

alexandra-seinet alexandra-seinet

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
    Jésus proposa aux foules une autre parabole :
« Le royaume des Cieux est comparable
à une graine de moutarde
qu’un homme a prise et qu’il a semée dans son champ.
    C’est la plus petite de toutes les semences,
mais, quand elle a poussé,
elle dépasse les autres plantes potagères
et devient un arbre,
si bien que les oiseaux du ciel viennent
et font leurs nids dans ses branches. »
    Il leur dit une autre parabole :
« Le royaume des Cieux est comparable
au levain qu’une femme a pris
et qu’elle a enfoui dans trois mesures de farine,
jusqu’à ce que toute la pâte ait levé. »

    Tout cela, Jésus le dit aux foules en paraboles,
et il ne leur disait rien sans parabole,
    accomplissant ainsi la parole du prophète :
J’ouvrirai la bouche pour des paraboles,
je publierai ce qui fut caché depuis la fondation du monde.

Source : AELF

Méditation Père Jean-Marie Petitclerc

              Le mois dernier, j’étais interrogé par un jeune garçon qui préparait sa profession de foi. « Jean Marie, le Royaume de Dieu, il est là ou pas ? Car à certaines pages de son évangile, Jésus nous dit « Réjouissez-vous car il est présent au milieu de nous ! » et à d’autres « Priez pour qu’il vienne ! Alors faudrait savoir : il est là ou il est pas là ?» Question de bon sens, qui s’avère très pertinente.

              La réponse de Jésus à ce paradoxe se trouve dans cette parabole que nous venons d’entendre. Car, lorsque vous vous tenez face à une graine, vous pouvez avec le même degré de vérité dire « l’arbre est là » (il est potentiellement là, entièrement contenu dans la graine), ou « l’arbre n’est pas là » (si vous ne plantez pas la graine, si vous ne l’arrosez pas, il ne risque pas d’apparaître). Autrement dit, il est aussi véridique de dire « le Royaume de Dieu est là » ou « il n’est pas encore là ». Les deux acceptions sont aussi vraies l’une que l’autre, puisqu’il est là sous le mode de la germination.

              Il existe trois catégories d’hommes et de femmes dans la confrontation à la graine. Tout d’abord, ceux qui ne voient en la graine que la graine (avouons que la perspective est limitée !). Puis ceux qui, en voyant la graine, ne font que rêver à l’arbre (mais ils risquent fort en rêvant d’écraser la graine). Enfin, ceux qui voient à la fois la graine et l’arbre. Ceux-là vont se rendre alors attentifs au terrain.

              Cette parabole de la graine ne constitue-t-elle pas une formidable parabole de l’éducation ? Ne s’agit-il pas en effet de permettre à l’enfant de prendre racine dans l’héritage familial, social, culturel, religieux, afin d’éclore à sa nouveauté de sujet ?

              D’ailleurs, s’il est un art auquel Don Bosco aimait comparer l’éducation, c’est celui du jardinage. L’éducateur est ainsi invité à considérer l’enfant dans la réalité de ce qu’il est aujourd’hui, mais aussi dans sa potentialité de futur adulte.

              Puissions-nous être toujours porteur de ce double regard auquel nous invite Jésus, à la fois sur le « déjà là » et le « pas encore là » !

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don