Accueil
"Jésus guérit les infirmes et multiplie les pains" (Mt 15, 29-37)
Partager

"Jésus guérit les infirmes et multiplie les pains" (Mt 15, 29-37)

Un article rédigé par Jean-Marie Petitclerc (50913) - RCF,  -  Modifié le 1 décembre 2021
Prière du matin "Jésus guérit les infirmes et multiplie les pains" (Mt 15, 29-37)

"Jésus guérit les infirmes et multiplie les pains" 

Méditation de l'évangile (Mt 15, 29-37) par le père Jean Marie Petitclerc

Chant final: "Habiter le seuil de ta maison" par l'ensemble vocal Resurrex

michal-bielejewski-UNSPLASH michal-bielejewski-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
Jésus arriva près de la mer de Galilée.
Il gravit la montagne et là, il s’assit.
De grandes foules s’approchèrent de lui,
avec des boiteux, des aveugles, des estropiés, des muets,
et beaucoup d’autres encore ;
on les déposa à ses pieds et il les guérit.
Alors la foule était dans l’admiration
en voyant des muets qui parlaient, des estropiés rétablis,
des boiteux qui marchaient, des aveugles qui voyaient ;
et ils rendirent gloire au Dieu d’Israël.
Jésus appela ses disciples et leur dit :
« Je suis saisi de compassion pour cette foule,
car depuis trois jours déjà ils restent auprès de moi,
et n’ont rien à manger.
Je ne veux pas les renvoyer à jeun,
ils pourraient défaillir en chemin. »
Les disciples lui disent :
« Où trouverons-nous dans un désert assez de pain
pour rassasier une telle foule ? »
Jésus leur demanda :
« Combien de pains avez-vous ? »
Ils dirent :
« Sept, et quelques petits poissons. »
Alors il ordonna à la foule de s’asseoir par terre.
Il prit les sept pains et les poissons ;
rendant grâce,
il les rompit,
et il les donnait aux disciples, et les disciples aux foules.
Tous mangèrent et furent rassasiés.
On ramassa les morceaux qui restaient :
cela faisait sept corbeilles pleines.

Source : AELF

Méditation Père Jean-Marie Petitclerc

            C’est un double appel que nous lance Jésus ce matin. Un appel à guérir et un appel à partager.

            Un appel à guérir … car, ne sommes-nous pas bien souvent aveugles, quand nous refusons de voir la réalité de notre monde d’aujourd’hui, sourds aux appels de ceux qui vivent dans la précarité et l’exclusion, boiteux dans notre marche pour un monde plus juste et plus fraternel.

            Un appel à partager … On intitule souvent le récit que nous venons d’entendre de « multiplication des pains ». En fait, il s’agit de la multiplication des gestes de partage. Sept pains et quelques petits poissons, ce n’est vraiment pas grand chose face à une telle foule. Sept pains et quelques petits poissons, c’est en quelque sorte une semence …Et Jésus ordonne à la foule de s’asseoir par terre. Et la semence va lever !

            C’est au geste de rompre le pain que se reconnaît la présence de Jésus. Et c’est ce geste qu’il multiplie, nous annonçant que le partage est une dynamique qui s’empare d’abord des disciples, puis de la foule, une dynamique contagieuse qui permet ce qui apparaissait comme impossible.

            Le geste central de l’Eucharistie, qui passe parfois inaperçu dans le brouhaha du geste de paix, n’est-ce pas celui où le prêtre rompt le pain. Car c’est dans ce geste de partage du pain eucharistique que se manifeste la présence réelle du Christ !

            Le disciple du Christ, c’est d’abord un promoteur du partage qui seul peut rendre possible l’avènement de la justice ! Puissions-nous ne jamais cesser d’apprendre à partager !

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don