Accueil
Jean Climaque
Partager

Jean Climaque

Un article rédigé par Jean-Luc Moens - 1RCF Belgique, le 6 avril 2022  -  Modifié le 6 avril 2022

Père de l'Eglise, il est connu pour son oeuvre majeure : l'Échelle sainte ou Échelle du Paradis.

Jean Climaque Jean Climaque

Saint Jean Climaque est un moine syrien, Père de l’Église, que nous fêtons le 30 mars. C’est un saint dont on sait peu de chose, excepté qu’il est l’auteur d’une œuvre magnifique de la littérature spirituelle chrétienne, la fameuse Échelle des vertus ou Échelle du Paradis ou Échelle Sainte encore qui a nourri de nombreux saints et mystiques.


L’Échelle est écrite en grec. Or dans cette langue, échelle se dit climax qui donne Climaque en français. Saint Jean Climaque porte donc le nom de son œuvre, saint Jean de l’échelle.
 

Saint Jean Climaque est Père de l’Église


On appelle « pères de l’Église » les grands théologiens du début de l’Église qui ont contribué à la compréhension des mystères de la foi et à développer la doctrine chrétienne. Les conditions pour recevoir le titre de Père de l’Église sont les suivantes :

  1. avoir appartenu à la période de l'Église avant la division avec l’Église orthodoxe ;
  2. avoir mené une sainte vie ;
  3. dont l’œuvre a aidé à progresser dans la compréhension de la foi ou dans sa défense contre les hérésies ou les incroyants ;
  4. ce sont des penseurs fondamentaux dont les préceptes ne sont pas toujours officiellement admis comme juste théologiquement.
     

Tous les pères de l’Église ne sont pas saints canonisés. Certains sont même morts dans l’hérésie comme Tertullien car il a rejoint à la fin de sa vie l’hérésie montaniste.
L’études pères de l’Église et de leurs écrits s’appelle la patristique. C’est en étudiant les pères que John Henry Newman s’est converti de l’anglicanisme au catholicisme. Il a découvert que leurs écrits, bien antérieurs aux grandes divisions de l’Église, étaient exactement fidèles à ce que professait encore de son temps l’Église catholique.
 

Saint Jean Climaque et son oeuvre

 

La vie du père Jean n’est pas très connue. Il est essentiellement connu par son œuvre. On peut cependant donner quelques grandes lignes en se basant non seulement sur les maigres informations de ses biographes mais aussi sur son œuvre elle-même.


Jean serait né vers 579. Le lieu de sa naissance n’est pas connu, mais son œuvre montre une grande connaissance de la mer. On suppose qu’il est né à Gaza. Ses hagiographes affirment qu’il est devenu moine à 16 ans, mais de nouveau, cela ne correspond pas à ce qu’il nous livre dans son œuvre. En effet, celle-ci est clairement rédigée par une personne de grande culture, probablement un homme ayant travaillé dans l’administration. On suppose que Jean a été marié et qu’il serait devenu moine au Sinaï vers la quarantaine après la mort de sa femme. 


Le père Jean se fait ermite pendant de nombreuses années. Sa réputation attire des foules de pèlerins. Il doit soutenir de durs combats contre le diable. Finalement, à 75 ans, il est élu higoumène du monastère de Sainte Catherine, c’est-à-dire père abbé du monastère principal du Mont Sinaï. Sa réputation de sainteté s’étend et arrive aux oreilles du pape Grégoire Ier qui lui demande de mettre par écrit sa spiritualité. Ce qui nous laisse son chef d’œuvre, l’Échelle du Paradis.
 

Jean Climaque meurt vers 649. Il est considéré comme saint tant par les orthodoxes que les catholiques. Chez les Orthodoxes, il jouit d’un très grand prestige comme auteur spirituel.

L' Échelle sainte

C’est un livre de formation dans lequel Jean Climaque décrit les 30 échelons sur lesquels le moine (et nous aussi si nous le voulons) doit avancer pour arriver à la sainteté. Chaque degré correspond à un chapitre. Il y en a des longs et d’autres beaucoup plus courts.
L’échelle fait référence à l’épisode de l’échelle de Jacob dans la Genèse où le patriarche a vu les anges monter et descendre à Béthel.
 

Composée de 30 degrés, en voici quelques-uns qui me paraissent importants :
1. Le renoncement
2. Le détachement
4. l’obéissance
5. La pénitence
8. La douceur
15. Chasteté
22. Orgueil
25. Humilité
28. Prière
29. La paix de l'âme affranchie du trouble des passions
30. Foi, espérance et charité́

 

Voici quelques quelques extraits

 

Sur la médisance : Jean Climaque demande de ne pas juger
 

Ne perd pas de vue ceci, et tu veilleras très soigneusement à ne pas juger un pécheur : Judas était du nombre des Apôtres, et le larron du nombre des assassins. Mais quel changement étonnant en un instant !
Quand tu verras quelqu'un commettre le péché à l'instant de sa mort, même alors ne le juge pas, car le jugement de Dieu est impénétrable pour l'homme.

 

Sur l’humilité
 

Comme celui qui monte sur une échelle pourrie risque de tomber, ainsi tout ce qui est honneur, gloire ou puissance est opposé à l'humilité et fait tomber celui qui les possède.

 

À travers son œuvre, saint Jean Climaque nous manifeste une des dimensions fondamentales de la sainteté : un saint est quelqu’un qui ne veut pas arriver au ciel tout seul. C’est pourquoi il partage son expérience pour que d’autres que lui puissent aussi atteindre la sainteté.

 

Alors, je vous invite à puiser dans l’expérience de saint Jean Climaque pour qu’à votre tour, vous deveniez aussi des saints.
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don