Accueil
"Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup" (Lc 9, 18-22)
Partager

"Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup" (Lc 9, 18-22)

Un article rédigé par Pasteur Jean-Pierre Sternberger (50973) - RCF,  -  Modifié le 29 septembre 2021
Prière du matin "Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup" (Lc 9, 18-22)

"Tu es le Christ, le Messie de Dieu. – Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup"

Méditation de l'évangile (Lc 9, 18-22) par le pasteur Jean Pierre Sternberger

Chant final: "Il est là, Jésus sauveur" par la communauté du Chemin Neuf

alek-krivec-UNSPLASH alek-krivec-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce jour-là, Jésus était en prière à l’écart.
Comme ses disciples étaient là,
il les interrogea :
« Au dire des foules, qui suis-je ? »
    Ils répondirent :
« Jean le Baptiste ; mais pour d’autres, Élie ;
et pour d’autres, un prophète d’autrefois qui serait ressuscité. »
    Jésus leur demanda :
« Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? »
Alors Pierre prit la parole et dit :
« Le Christ, le Messie de Dieu. »
    Mais Jésus, avec autorité,
leur défendit vivement de le dire à personne,
    et déclara :
« Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup,
qu’il soit rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes,
qu’il soit tué,
et que, le troisième jour, il ressuscite. »

Source : AELF

Méditation Pasteur J.P. Sternberger

Pour Pierre et ses compagnons, il est le Christ de Dieu. Mais quand Jésus parle de lui-même, il emploie l’expression “fils de l’humain”, qui signifie en araméen “être humain”. Or, des deux affirmations, celle de Pierre et celle de Jésus, le plus étonnant, c’est que c’est la première qui est restée. Jésus est connu comme étant le Christ de Dieu ou pour faire plus court, Jésus-Christ : c’est sous ce nom qu’il est connu même parmi les non-chrétiens. Il est pour tous, celui dont on dit qu'il est le Christ, le messie, l’envoyé de Dieu pour sauver son peuple.

Mais, parlant de lui-même, Jésus disait qu’il était, faut-il dire qu’ « il n’était que » le fils de l’humain, l’être humain, un être humain. Un être humain comme tous les autres ? À ma connaissance, aucune confession de foi, qu’elle soit ancienne ou moderne, aucune confession de foi ne proclame ce que Jésus disait de lui-même, à savoir qu’il était fils de l’humain. Et pourtant, quel titre extraordinaire !

Il faut, disait-il, que l’être humain souffre beaucoup, qu’il soit rejeté, qu’il soit tué, qu’il soit réveillé le troisième jour. C’est un être humain qui est ressuscité en la personne de Jésus. La nouveauté du Christianisme, c’est que Dieu est mort sur la croix et qu’un homme est ressuscité le troisième jour. Et les deux ne font qu’un.

Ô ressuscité, fils de l’humain, donne-nous de vivre ce jour en étant, comme toi, véritablement humains. Amen.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don