Partager

"Femme, grande est ta foi ! " (Mt 15, 21-28)

Un article rédigé par Pasteur Jean-Pierre Sternberger (50973) - RCF, le 20 août 2023  -  Modifié le 20 août 2023
Prière du matin "Femme, grande est ta foi ! " (Mt 15, 21-28)
Partager

"Femme, grande est ta foi !

 

Méditation de l'évangile (Mt 15, 21-28) par le pasteur Jean Pierre Sternberger

 

Chant final: "Seigneur mon secours" par la communauté de l'Emmanuel

benny-jackson-UNSPLASH benny-jackson-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
    partant de Génésareth,
Jésus se retira dans la région de Tyr et de Sidon.
    Voici qu’une Cananéenne, venue de ces territoires, disait en criant :
« Prends pitié de moi, Seigneur, fils de David !
Ma fille est tourmentée par un démon. »
    Mais il ne lui répondit pas un mot.
Les disciples s’approchèrent pour lui demander :
« Renvoie-la,
car elle nous poursuit de ses cris ! »
    Jésus répondit :
« Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël. »
    Mais elle vint se prosterner devant lui en disant :
« Seigneur, viens à mon secours ! »
    Il répondit :
« Il n’est pas bien de prendre le pain des enfants
et de le jeter aux petits chiens. »
Elle reprit :
« Oui, Seigneur ;
mais justement, les petits chiens mangent les miettes
qui tombent de la table de leurs maîtres. »
    Jésus répondit :
« Femme, grande est ta foi,
que tout se passe pour toi comme tu le veux ! »
Et, à l’heure même, sa fille fut guérie.

Source : AELF

Méditation Pasteur J.P. Sternberger

Le premier verset de l'évangile attribué à Matthieu, proclame que Jésus est fils de David. Dans la généalogie qui suit, le nom de David apparaît à quatre reprises avant que, dans un songe, Joseph, futur époux de Marie soit lui aussi appelé "fils de David".

Mais par la suite, que Jésus soit "fils de David" ne fait guère l'unanimité. Seuls les deux aveugles dont l'histoire nous est rapportée aux chapitre 9 et 20 l'apostrophent ainsi. Comme par hasard, on veut les faire taire.

Au chapitre 12, la foule reprend cette idée. Les pharisiens s'empressent aussitôt d'expliquer que c'est par Beelzébuth qu'il chasse les démons.

La même foule, ou une autre (?) l'acclame comme “ fils de David ” lors de son entrée triomphale à Jérusalem. Là encore prêtres et scribes demandent que Jésus les fasse taire comme les disciples eux-mêmes dans cet épisode dit “de la femme cananéenne” car elle aussi interpelle Jésus en tant fils de David.

Jésus quant à lui ne revendique jamais pour lui-même ce titre. Ce sont les autres qui l'appellent ainsi : des mendiants, une maman païenne, la foule… souvent en vue où à la suite d'un miracle.

Et pour nous, est-il aussi le fils de l'enfant soldat qui affronta Goliath, le fils du roi poète…

Espérance des humbles et des foules, regarde en ce dimanche, ces petits, ces innombrables dont on dit qu'ils ne croient pas, ou pas comme ils devraient, et, s’il te plait, chasse les diables qui polluent nos enfances. Amen

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don