Accueil
Etre toujours plus attentif à la nature
Partager

Etre toujours plus attentif à la nature

RCF,  -  Modifié le 21 mai 2020
Dans ses paraboles, Jésus évoque souvent des éléments de la nature, des êtres vivants. A notre tour, nous pouvons être toujours plus attentifs à notre environnement.
Taizé Taizé

Pour toute la durée du confinement, et jusqu'au 29 mai, RCF retransmet tous les soirs de 20h30 à 21h un temps de prière en DIRECT de la communauté de Taizé. Le déroulement complet de la prière est disponible sur le site de Taizé.

 

méditation de Frère benoît

"Jésus dit : Le Royaume de Dieu est semblable à un grain de sénevé qu’un homme a pris et jeté dans son jardin; il croît et devient un arbre, et les oiseaux du ciel s’abritent dans ses branches." (Lc 13,18-21)

Dans ce passage de l’Évangile de st Luc, Jésus utilise une parabole, comme c’est souvent le cas quand il parle du Royaume de Dieu à ses disciples ou à la foule de ceux qui l’écoutent. Ici, l’image que Jésus utilise est une image agricole : il compare le Royaume à un grain de sénevé, c’est-à-dire à une graine de moutarde. Il me semble qu’on peut voir au moins trois contrastes assez frappants dans cette parabole.

  • Le premier contraste, le plus évident, c’est la disproportion entre la taille initiale de la graine et la grandeur de l’arbre une fois sa croissance achevée. Dans le parallèle en Matthieu, cet apparent paradoxe est d’ailleurs plus explicite encore : "C’est la plus petite de toutes les graines ; mais quand elle a poussé, c’est la plus grande de toutes les plantes du jardin" (Mt 13,31-32).
  • Un deuxième contraste, c’est qu’il y a une graine de moutarde dans tout le jardin : une graine qui est donc bien isolée en apparence mais qui deviendra bientôt un refuge pour une multitude.
  • Et le troisième contraste concerne le décalage entre le geste initial et la vocation finale. Le geste initial, il est l’objet d’une autre belle parabole : c’est le geste du semeur qui sort pour semer, sans certitude des fruits à venir. C’est ce à quoi nous sommes appelés : jeter les graines, semer généreusement. Mais la parabole insiste aussi sur le résultat final : "les oiseaux du ciel s’abritent dans ses branches."

Dans ses paraboles, on le voit, Jésus évoque souvent des éléments de la nature, des êtres vivants : plantes et arbres, oiseaux et d’autres animaux aussi. En entendant Jésus parler ainsi du Royaume de Dieu, sans doute à notre tour pouvons-nous être toujours plus attentifs à notre environnement. C’est d’ailleurs une des découvertes que beaucoup ont pu faire à l’occasion de ce confinement forcé : l’attention à la nature nous ouvre de nouveaux horizons.

Ce soir, le témoignage d’espérance nous vient d’une auditrice de RCF, Clara. Elle écrit : "J’ai décidé de passer le confinement avec mes parents, mon frère et ma sœur étant confinés chez eux. Depuis cette période de confinement, j’ai pu faire l’expérience de quelque chose de nouveau : me recentrer sur les choses essentielles en changeant mes habitudes. J’appelle plus fréquemment mes proches. (...)
Pendant ce confinement, avec mes parents, nous avons parfois  des moments de tristesse : quand on apprend que des proches sont malades, que d’autres sont isolés sans compagnie, que des soignants sont épuisés face à une très lourde charge de travail … Mais nous partageons de beaux moments également : j’ai eu le bonheur d’apprendre que je serai marraine de ma nièce ! De même, j’ai vu fleurir un bel élan de solidarité : un soir à 20h au moment d’applaudir les soignants, mon père à joué de l’accordéon. Tout le monde l’a applaudi. Le son de ce bel instrument a retenti dans tout le village et a réchauffé les cœurs des habitants."

Et elle conclut en disant : "J’espère pouvoir témoigner de la bonté du Seigneur car il est venu apaiser nos cœurs en ces temps difficiles. "La ténèbre n’est point ténèbre devant Toi. La nuit comme le jour est lumière". 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don