Accueil
Être missionnaire malgré le confinement
Partager

Être missionnaire malgré le confinement

RCF,  -  Modifié le 26 juin 2021
Prenez soin de vous ! Être missionnaire malgré le confinement
Alors que l'épidémie de coronavirus fait chaque jour de nouvelles victimes, comment pouvons-nous être missionnaires, témoins de l'Évangile, quand on vit confiné chez soi?
podcast image par défaut

ÉPIDÉMIE DE CORONAVIRUS : VOUS AVEZ LA PAROLE - Pour répondre à vos questions, vous permettre de témoigner ou de proposer des initiatives solidaires, RCF accorde désormais une large place à la libre antenne : chaque matin, du lundi au vendredi, de 9h à 10h, avec PRENEZ SOIN DE VOUS, animée par Melchior Gormand en direct. Et chaque soir de 21h à 22h, CULTIVONS NOS LIENS, par Anne Kerléo, Véronique Alzieu et Bénédicte Draillard.
â–º Appelez le 04 72 38 20 23
â–º Écrivez à : emissionspeciale@rcf.fr 
â–º Déposez vous-même votre témoignage audio !

 

Être missionnaire en temps de confinement

Pour William Avenier, responsable du service animation des Œuvres pontificales missionnaires (OPM), le missionnaire "est celui qui est envoyé, un "apostolos", en grec, c'est celui qui va vers les autres, au nom de Dieu". Mais pouvons-nous tous être missionnaires ? N'est-ce pas réservé au clergé envoyé dans des pays lointains pour porter la bonne nouvelle ?

Il y a, nous dit William Avenier, deux saints patrons de la mission : saint François Xavier, jésuite mort martyr en Chine, et sainte Thérèse de Lisieux, qui a vécu toute sa vie dans un cloître. Ce n'est donc pas une question de voyage, mais de consécration totale à Dieu. On peut donc résumer l'action du missionnaire en trois "P", ajoute William Avenier : "Prière, parole et partage". À l'instar de François, un auditeur de RCF, qui a organisé une collecte pour apporter des croissants aux soignants de l'hôpital de Chambéry : une manière d'exercer la charité, sans avoir peur de dire qu'on vient de la part de Dieu.

Que font les OPM pendant le confinement ?

Une des grandes missions des OPMorganisation née de l'initiative de la lyonnaise Pauline Jaricot, est précisément la collecte et le partage avec de nombreux pays où l'Église est en première ligne pour les soins. Les OPM sont donc en charge d'un fonds de soutien d'urgence créé par le pape François.

La deuxième mission des OPM est la prière. Et pour témoigner de la parole du Christ, on peut se former sur le site de l'association Light in the Dark. Ne pas séparer l'action et la contemplation, précise William Avenier, car la mission c'est la complémentarité de Marthe et Marie.
 

La grande détresse des chrétiens à travers le monde

Benoît de Blanpré, directeur de l'Aide à l'Église en détresse (AED) le confirme : "La situation est critique, elle devient de plus en plus préoccupante. On soutien des églises qui sont déjà fragiles et à ces détresses quotidiennes s'ajoute cette crise sanitaire. On reçoit, en ce moment, des messages des quatre coins du monde qui nous répètent "Ne nous oubliez pas"." 

Dans les pays les plus pauvres, la propagation du virus est plus violente à cause de la promiscuité, de l'hygiène et de la faiblesse des système de santé. En Inde, il faut ajouter à cela, une fuite des villes qui favorise le développement du virus. Les Missionnaires de la Charité, qui y sont présentes demandent qu'on les soutienne par la prière : "La prière est primordiale pour leur montrer qu'on ne les oublie pas" assure le directeur de l'AED.
 

Pourtant, au coeur des ténèbres, la lumière de la charité brille plus fort

Alors que tous pensaient que le confinement allait éloigner les gens les uns des autres, Benoît de Blanpré nous fait part de son heureuse surprise : "Le confinement a élargi les cœurs, je reçois des appels tous les jours de gens qui sont enfermés chez eux et dont le coeur s'éveille à la situation des chrétiens dans le monde, ces gens disent que cette épreuve les a rapprochés des chrétiens persécutés. Finalement, si le confinement nous a enfermé physiquement, il a ouvert notre âme."

Le soutien par la prière reste donc le premier échange entre les chrétiens du monde entier, formant un véritable "pont d'amour" enjambant la misère et les souffrances.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don