Accueil
"Enlève d’abord la poutre de ton œil" (Mt 7, 1-5)
Partager

"Enlève d’abord la poutre de ton œil" (Mt 7, 1-5)

Un article rédigé par Père Emmanuel Payen (50899) - RCF, le 20 juin 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023
Prière du matin "Enlève d’abord la poutre de ton œil" (Mt 7, 1-5)

"Enlève d’abord la poutre de ton œil"

Méditation de l'évangile (Mt 7, 1-5) par le père Emmanuel Payen

Chant final: "Ta Gloire Resplendit" par Pauline Betuel

alexandra-seinet alexandra-seinet

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
    « Ne jugez pas,
pour ne pas être jugés ;
    de la manière dont vous jugez,
vous serez jugés ;
de la mesure dont vous mesurez,
on vous mesurera.
    Quoi ! tu regardes la paille dans l’œil de ton frère ;
et la poutre qui est dans ton œil,
tu ne la remarques pas ?
    Ou encore : Comment vas-tu dire à ton frère :
“Laisse-moi enlever la paille de ton œil”,
alors qu’il y a une poutre dans ton œil à toi ?
    Hypocrite ! Enlève d’abord la poutre de ton œil ;
alors tu verras clair
pour enlever la paille qui est dans l’œil de ton frère. »

Source : AELF

Méditation Père Emmanuel Payen

La paille et la poutre…

La paille que je vois dans l’œil de mon frère…

La poutre que je ne vois pas et qui m’aveugle…

Telle est cette parabole toujours bien contemporaine ! …

La faculté de penser, de réfléchir, d’observer et de juger nous est donnée. C’est bien…

Mais comment se fait-il que nous développions cette faculté surtout par rapport aux

autres et si peu par rapport à nous-mêmes ? Ne sommes-nous pas rapides à diagnostiquer les défauts des autres et souvent incapables de nous connaître en vérité, de reconnaître nos propres défauts.

Ne sommes-nous pas souvent prêts à classer, cataloguer, voir, juger et condamner tel ou tel, sans jamais nous mettre en question nous-même ?

Alors Jésus nous prévient : « ne jugez pas pour ne pas être jugés – le jugement que vous portez contre les autres sera porté aussi contre vous . »

Demandons au Seigneur la grâce de l’humilité qui est la condition première de la lucidité.

Demandons au Seigneur d’être lucides sur nous-mêmes, d‘avoir conscience de nos préjugés, de nos postures, de nos blocages, peut-être de nos blessures, autant d’éléments qui nous conditionnent, parfois malgré nous et qui nous handicapent dans notre relation aux autres et à nous-même.

Derrière tous ces obstacles qui nous aveuglent sur nous-même, il y a le désir d’aimer et d’être aimé, ce pour quoi nous sommes créés à l’image de Dieu.

 Demandons au Seigneur la grâce de la miséricorde, la grâce d’aimer et d’être aimé, comme lui, pour être guéri de toutes nos infirmités.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don