Accueil
"Croyant en Jésus, deux aveugles sont guéris" (Mt 9, 27-31)
Partager

"Croyant en Jésus, deux aveugles sont guéris" (Mt 9, 27-31)

Un article rédigé par Jean-Marie Petitclerc (50913) - RCF,  -  Modifié le 3 décembre 2021
Prière du matin "Croyant en Jésus, deux aveugles sont guéris" (Mt 9, 27-31)

"Croyant en Jésus, deux aveugles sont guéris"

Méditation de l'évangile (Mt 9, 27-31) par le père Jean Marie Petitclerc

Chant final: "Je veux voir Dieu" par la famille Sabatier

alek-krivec-UNSPLASH alek-krivec-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
Jésus était en route ;
deux aveugles le suivirent, en criant :
« Prends pitié de nous, fils de David ! »
Quand il fut entré dans la maison,
les aveugles s’approchèrent de lui,
et Jésus leur dit :
« Croyez-vous que je peux faire cela ? »
Ils lui répondirent :
« Oui, Seigneur. »
Alors il leur toucha les yeux, en disant :
« Que tout se passe pour vous selon votre foi ! »
Leurs yeux s’ouvrirent,
et Jésus leur dit avec fermeté :
« Attention ! que personne ne le sache ! »
Mais, une fois sortis,
ils parlèrent de lui dans toute la région.

Source : AELF

Méditation Père Jean-Marie Petitclerc

            Voici donc Jésus interpellé par deux aveugles : « Prends pitié de nous, fils de David ! » Mais Jésus ne s’arrête pas, les obligeant ainsi à se mettre en route pour le suivre. Telle est la condition qu’il impose à la rencontre. Il s’agit d’abord de se mettre en marche. Et c’est donc une fois arrivés à la maison qu’Il accepte qu’ils s’approchent de Lui. « Croyez-vous que je peux faire cela ? » Deuxième condition : Jésus éprouve leur foi.

            Et c’est alors, et alors seulement, qu’il touche leurs yeux malades, en soupirant : « Que tout se passe pour vous selon votre foi ! » Et leurs yeux s’ouvrent. Pour Jésus, cette guérison n’a valeur de signe que pour eux deux, en réponse à la foi qui les animait. Voilà pourquoi il leur demande le silence. Pour Jésus en effet, c’est la foi qui provoque le signe et non l’inverse. Il ne s’agit donc pas de faire reposer sa foi sur les signes. D’ailleurs Jésus refuse de répondre à la demande de ceux qui lui réclament un signe pour croire.

            Ce récit de guérison est très instructif pour les disciples que nous voulons être. Il s’agit d’abord d’accepter de se mettre en marche, de sortir de notre zone de confort. Tant qu’il est immobile, l’aveugle n’est pas gêné par sa cécité. C’est lorsqu’il se met en mouvement que les choses deviennent difficiles ! Il s’agit ensuite d’avoir foi en la capacité de Jésus de répondre à notre demande. C’est alors qu’il convient de lui exprimer notre désir profond. Pour ces deux aveugles, il s’agissait bien sûr de voir.

            Puissions-nous aujourd’hui tirer les leçons de cet enseignement de Jésus. Apprenons  à marcher dans la confiance et à Lui exprimer nos désirs !

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don