Accueil
Conférence "La Bonne Nouvelle de la création dans la Bible" 1/2
Partager

Conférence "La Bonne Nouvelle de la création dans la Bible" 1/2

RCF Hérault,  -  Modifié le 25 janvier 2022
L'inattendu de Dieu Conférence "La Bonne Nouvelle de la création dans la Bible" 1/2

A l'occasion de cette nouvelle année pastorale 2021-2022 pour notre diocèse de Montpellier, Mgr Pierre-Marie Carré a donné des conférences à Béziers et Montpellier sur la présentation du nouveau livret de partage biblique intitulé "La Bonne Nouvelle de la création dans la Bible".

Couverture du livret "la Bonne Nouvelle de la création dans la Bible" Couverture du livret "la Bonne Nouvelle de la création dans la Bible"

Pourquoi avoir choisi ce thème ?

La question de la création, de la sauvegarde de la maison commune nous renvoie à l'encyclique du Pape François " Laudato si' ". On parle beaucoup d'écologie, de nature et de la planète. Pour nous, le mot chrétien pour désigner le monde dans lequel nous vivons est "la création", monde voulu et créé par Dieu, comme nous le sommes nous-mêmes. C'est un sujet important pour le présent et l'avenir.
Dans la Bible, le verbe "créer" n'est utilisé que pour Dieu, l'homme ne crée pas, c'est Dieu qui crée. Il faut bien comprendre ce terme ainsi que la mission de l'homme décrite dans les premiers chapitres de la Genèse notamment dans les mots "dominer" et "soumettre".

Que contient le livret ?

8 textes bibliques dont 3 passages de la Genèse qui nous tournent vers le passé :
  * Genèse 1 : Dieu a voulu ce monde beau et bon
  * Genèse 3 : le Mal s'y manifeste, d'où vient-il?
  * Genèse 9 : Dieu reste fidèle malgré tout : l'Alliance que Dieu donne à Noé et à ses descendants
Puis 3 autres textes de l'Ancien Testament :
  * Ps 103 (104) : qui nous renvoie à l'émerveillement de la nature aujourd'hui (ce passage aurait pu être en tête du livret). La beauté de la création nous renvoie à son auteur.
  * Isaïe 44 : passage écrit durant l'exil à Babylone, temps de souffrance mais aussi d'espérance. Le peuple juif affirme alors sa foi en un Dieu unique créateur.
  * Sagesse 9 : texte pour une réflexion sur ce monde.
Enfin, pour répondre à notre interrogation de savoir quelle est la place du Christ dans la création :
  * Matthieu 6, 24-34 : sur la Providence de Dieu créateur
  * Lettre de saint Paul aux Colossiens qui médite sur la création en Jésus, c'est par Lui et pour Lui que tout a été fait.

Ce choix de contenu, qui aurait pu être différent, permet de nous donner l'essentiel pour voir que ce monde créé à l'origine par Dieu, maintenu aujourd'hui par Lui, nous invite à regarder ce monde futur que Dieu prépare. C'est notre foi chrétienne.

Parler de la création : c'est quoi ? 

D'abord c'est parler des choses créées, le monde que nous contemplons dans son ampleur, sa beauté, sa force. Pour la Bible, ce monde a une origine, il est créé et rien n'existe avant lui. Ce sont les premiers mots de la Bible "Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre". Avant ce commencement... il n'y avait rien.
Egalement, cela désigne l'acte créateur et Dieu agit de façon totalement libre. Il n'était pas obligé de faire le monde, de faire l'humanité. Il l'a fait de façon libre et seul. Cela s'oppose aux croyances mythologiques qui ont imaginé des combats entre divinités.
Enfin parler de création, c'est parler du créateur lui-même : pour quelle raison Dieu a-t-il voulu le monde? Je crois que la raison est simple : c'est par amour. Lorsque Dieu crée, ce qu'Il crée dépend de Lui mais Il veut l'autonomie, la liberté de tout ce qu'Il crée. Il laisse les hommes à leur liberté avec ce que cela peut impliquer comme responsabilité mais aussi comme souffrance, comme mal.

Comment en parler ?

Nous manions l'abstraction. Le mot "création" n'existe pas en tant que tel, c'est un mot abstrait. La Bible préfère le concret. Les auteurs des premiers chapitres de la Genèse, inspirés par Dieu, emploient le genre littéraire du récit qu'il ne faut pas prendre comme un récit historique ou un récit scientifique. Il ne faut pas mettre en opposition la théorie de l'évolution et le récit de la Bible. Ainsi la théorie de l'évolution essaie de dire comment les choses ont pu se faire. La Bible et la réflexion théologique essayent de dire pourquoi ce monde existe : il n'est pas le fruit du hasard car Dieu l'a voulu et Il a placé l'homme au sommet de la création, en lui confiant une responsabilité particulière. 
Le genre littéraire du récit des auteurs juifs de la Bible pour les origines était d'ailleurs partagé avec d'autres peuples de l'Antiquité, en Egypte, à Babylone, à Ninive, chez les Cananéens mais ces mythes avaient plusieurs choses inacceptables pour le peuple hébreux : le polythéisme, des dieux qui se battaient, avec souvent les astres du ciel identifiés à des divinités. Tout ceci fait le récit de la Bible très différent des autres récits des origines de l'Antiquité.
Le mot "création" est un mot théologique qui désigne l'Acte de Dieu qui veut l'existence en dehors de Lui d'un monde et d'êtres libres, les êtres humains. Mais attention, cet Acte ne renvoie pas seulement dans le passé lointain, c'est aussi le fruit de l'Acte de Dieu, notre monde aujourd'hui soutenu par Dieu car l'oeuvre de Dieu continue. Cela est visible dans le Psaume proposé dans le livret.
Enfin dans la foi chrétienne, et déjà dans l'Ancien Testament, il existe un lien étroit entre la création et le salut car Dieu a créé le monde beau, le mal l'a abîmé mais Dieu veut sauver ce monde et c'est en la personne de Jésus que cela va se réaliser. Déjà un nouveau monde commence, il se prépare et nous espérons que ce monde nouveau, nous le verrons un jour.

Au fil de la lecture du livret : Premier chapitre de la Genèse

Ce texte n'est pas naïf et fait apparaître bien des éléments importants. Tout d'abord, on trouve qu'il y a 7 jours, une semaine initiale. Pourquoi 7 jours et pas un autre nombre ? Cela ne fait pas référence à nos jours de 24h. Cela fait référence à la semaine juive et le 7ème jour est le sabbat. Dieu travaille 6 jours et se repose le 7ème. Le jour commence avec le coucher du soleil, à la manière juive de compter les jours : "il y eut un soir, il y eut un matin". Dieu commence par créer la lumière, le soleil n'arrive qu'au 4ème jour... il parait que cela faisait rire Voltaire. En hébreux, la 1ère lettre de la Bible (1ère lettre du 1er verset) est un B et non un A, ce qui a beaucoup fait réfléchir les rabbins : le A est affaire de Dieu, le B est pour notre monde tel qu'il est. La terre était "tohu-bohu", vide et vague. Dieu commence par séparer puis Il va classer : séparation de la lumière et des ténèbres (1er jour), séparation des eaux par le firmament (2ème jour), séparation de la mer et de la terre (3ème jour). Puis avec l'expression "selon leur espèce" qui revient tout au long du texte, Dieu classe et ordonne. Et Dieu admire cette oeuvre belle et ordonnée. Et nous pouvons faire le parallèle avec l'alimentation juive qui ne mélange pas.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don