Accueil
[Carême - Jour 14] Consommer avec mesure
Partager

[Carême - Jour 14] Consommer avec mesure

Un article rédigé par Christine Kristof - RCF,  -  Modifié le 28 février 2018
Le don initial de nourriture fait par Dieu à l’homme s’accompagne d’un interdit. En quoi cet interdit nous éclaire-t-il sur notre relation au monde, via la nourriture que nous ingérons?
Toa Heftiba / Unsplash - Comment puis-je introduire un espace de paix entre mon désir de posséder quelque chose et son assouvisement ? Toa Heftiba / Unsplash - Comment puis-je introduire un espace de paix entre mon désir de posséder quelque chose et son assouvisement ?
«Tu peux manger les fruits de tous les arbres du jardin ; mais l’arbre de la connaissance du bien et du mal, tu n’en mangeras pas ; car, le jour où tu en mangeras, tu mourras. »
(Gn 2, 16-17)

 

Le don initial de nourriture que Dieu fait à l'homme - toute herbe portant semence, et tout arbre dont le fruit porte semence - s'accompagne d'emblée d'un interdit. En quoi cette limitation posée par Dieu, aux côtés des mutliples considérations théologiques sur le péché que cet interdit soulève, nous éclaire-t-elle sur notre relation au monde via la nourriture que nous ingérons?

Cette limitation, en créant un espace entre le désir et son assouvissement, amène l'idée de mesure. Être mesuré même dans l'usage que nous faisons des dons reçus pour éviter de développer des sentimenrs de vconvoituse, de toute-puissance, d'exploitation et de domination. Cette limitation nous invite donc à la sobriété.

Elle nous invite aussi au discernement et à la responsabilité. Nous sommes devant un choix : selon nos dispositions intérieures, nous nourrir peut être facteur de séparation ou de communion. Quelles sont les nourritures qui soutiennent la vie ? Quelles sont les nourritures qui conduisent à la mort ? Cela vaut bien sûr pour toute forme de nourriture.

Cette limitation est enfin un interdit ontologique : si l'homme le transgresse, il mourra. Ce n'est pas une punition, mais une conséquence intrinsèque. Si nous nous empoisonnons en ingérant des produits toxiques - antibiotiques, pesticides, colorants - et si non empoisonnons la terre avec ces mêmes toxines, nous aurons naturellement à en porter les conséquences.

 

 

LA SOBRIÉTÉ, LE THÈME DU CARÊME 2018 - Ce mercredi 14 février commence le Carême, une période de 40 jours pendant laquelle les chrétiens se préparent à la fête de Pâques, la résurrection du Christ. Cette année pour le Carême, nous vous invitons à méditer le thème de la sobriété.
> En savoir plus

 

méditation

Comment puis-je introduire un espace de paix entre mon désir de posséder quelque chose et son assouvisement ? Comment puis-je faire juste mesure dans mes actes de consommation ? Comment, dans la compréhension de ce qui nourrit et célèbre la vie, je peux vivre de façon heureuse, la limitation volontaire de mes besoins ?
 

Un geste concret pour aujourd'hui

Aujourd'hui, et chaque jour de Carême si je le peux, je me pose quelques instants avant de commencer à manger. Je rends grâce pour le don reçu, et je mange lentement et en conscience, en imaginant le chemin parcouru par l'aliment avant d'arriver à ma bouche, de la graine à l'assiette.
 


Un Carême pour la terre

Chaque année, l'association Chrétiens unis pour la terre propose de vivre le "Carême pour la terre".

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don