Accueil
"Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile" (Mc 16, 9-15)
Partager

"Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile" (Mc 16, 9-15)

Un article rédigé par Millevoye Bruno (Père) (54961) - RCF, le 23 avril 2022  -  Modifié le 23 avril 2022
Prière du matin "Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile" (Mc 16, 9-15)

"Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile"

Méditation de l'évangile (Mc 16, 9-15) par le père Bruno Millevoye

Chant final: "Par toute la terre" par la communauté de l'Emmanuel

andrew-pons-UNSPLASH andrew-pons-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

Ressuscité le matin, le premier jour de la semaine,
Jésus apparut d’abord à Marie Madeleine,
de laquelle il avait expulsé sept démons.
Celle-ci partit annoncer la nouvelle
à ceux qui, ayant vécu avec lui, s’affligeaient et pleuraient.
Quand ils entendirent que Jésus était vivant
et qu’elle l’avait vu,
ils refusèrent de croire.
Après cela, il se manifesta sous un autre aspect
à deux d’entre eux
qui étaient en chemin pour aller à la campagne.
Ceux-ci revinrent l’annoncer aux autres,
qui ne les crurent pas non plus.
Enfin, il se manifesta aux Onze eux-mêmes
pendant qu’ils étaient à table :
il leur reprocha leur manque de foi et la dureté de leurs cœurs
parce qu’ils n’avaient pas cru
ceux qui l’avaient contemplé ressuscité.
Puis il leur dit :
« Allez dans le monde entier.
Proclamez l’Évangile à toute la création. »

Source : AELF

Méditation Père Bruno Millevoye

Le dernier mot de la semaine sera le doute.

Devant l’événement de la résurrection, l’Évangile de Marc fait le choix d’insister sur le doute.
Cela rejoint nos propres doutes et questions. Quel sens y-t-il à professer « Christ est ressuscité. »

Dans un échange avec les membres de l’équipe funérailles de ma paroisse, confrontés à la difficulté de croire des personnes que nous accompagnons dans le deuil, nous nous sommes interrogées sur nos propres difficultés.

« Les miracles comme la résurrection heurtent nos esprits rationnels… Que sait-on vraiment ? Certes, nous avons les textes mais quelle est leur valeur historique ? »

Nous nous sommes interrogés sur la bonne manière d’aborder le sujet. Nous nous sommes dits que nous n’avions pas à parler de la résurrection comme d’un concept auquel il faudrait croire impérativement.

En revanche, nous avons convenu que nous avions un témoignage à donner, à la fois par notre manière d’accueillir puis de prier et de parler qui devenait fécond dans la mesure où il était porté par cette conviction intérieur qu’il est ressuscité, qu’il est présent, qu’il agit aujourd’hui.

Nous n’avions pas pensé à l’évangile de Marc mais c’est très exactement son message. 

Face au cœur dure, face au doute et une part de déception, Jésus envoie. Il ne fait pas de la théologie.
Il dit allez proclamer l’Évangile. Allez témoigner de la bonne nouvelle. C’est cette proclamation qui fait passer du doute à la foi, qui rend le Christ ressuscité présent et source de compassion.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

©RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Prière du matin

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don