Partager

"Allez dans le monde entier, proclamez l’Évangile" (Mc 16, 15-18)

Un article rédigé par Nicolas de Boccard (50553) - RCF, le 25 janvier 2023  -  Modifié le 25 janvier 2023
Prière du matin "Allez dans le monde entier, proclamez l’Évangile" (Mc 16, 15-18)
Partager

"Allez dans le monde entier, proclamez l’Évangile"

Méditation de l'évangile (Mc 16, 15-18) par le père Nicolas de Boccard

Chant final: "Allez par toute la terre" par l'ensemble vocal RESURREXIT

michal-bielejewski-UNSPLASH michal-bielejewski-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
Jésus ressuscité dit aux onze Apôtres :
    « Allez dans le monde entier.
Proclamez l’Évangile à toute la création.
    Celui qui croira et sera baptisé
sera sauvé ;
celui qui refusera de croire
sera condamné.
    Voici les signes qui accompagneront
ceux qui deviendront croyants :
en mon nom, ils expulseront les démons ;
ils parleront en langues nouvelles ;
    ils prendront des serpents dans leurs mains
et, s’ils boivent un poison mortel,
il ne leur fera pas de mal ;
ils imposeront les mains aux malades,
et les malades s’en trouveront bien. »

Source : AELF

Méditation Père Nicolas de Boccard

En cette fête de la conversion de Saint Paul qui clôture aussi la semaine de prière pour l’unité des chrétiens, nous recevons comme Bonne nouvelle le final de l’évangile de Marc. Le Christ ressuscité lance une invitation à la mission, à continuer l’œuvre du Christ : « Allez dans le monde entier, Proclamez l’évangile à toute la création ».

L’Évangile a sans doute été proclamé sur toute la surface de la terre pendant 2000 ans. Le christianisme rassemble peut-être le plus grand nombre de croyants, mais il est talonné et peut-être dépassé par l’Islam. Mais là-encore il faut se méfier des chiffres. Parmi les baptisés des pays de vieille chrétienté, dont nous faisons partie, combien ne sont des chrétiens que de nom ? Baptisés sans trop y croire et dont le centre d’intérêt et l’orientation de la vie n’est pas Jésus-Christ. L’annonce de la Bonne Nouvelle doit conduire à la conversion et à la foi : « celui qui refusera de croire sera condamné ! ».

Combien de chrétiens ont encore la conviction que le Christ peut changer leur vie, les transformer de l’intérieur, les rendre meilleurs et transformer le monde ? Auguste Renan écrivait : « les premiers chrétiens attendaient le retour du Christ, et hélas, c’est l’Eglise qui est arrivée ». Ces propos sont discutables, bien sûr, mais ils soulignent un travers récurrent des chrétiens : se contenter d’une pratique routinière, culturelle - on va à la messe (et encore !), on salue ses voisins éventuellement, puis on va acheter son pain, et chacun rentre chez soi bien content ! Le Seigneur ne nous demande-t-il pas plus ?

Oui, il est souverainement imprudent de suivre le Christ et d’annoncer Son Royaume : aimer et pardonner à ses ennemis est d’une totale imprudence, cela dépasse l’entendement et la raison. Ce sont les arguments des tous premiers pourfendeurs du christianisme. Et pourtant… c’est la seule manière de rétablir la paix d’une manière pérenne et de sortir de la spirale de haine et de la violence qui marque nos sociétés.

Quelle sagesse dans la folie de Dieu… Il a fait de Paul, le meurtrier des premiers chrétiens, l’apôtre des nations. Il est bien capable de faire de chacun de nous un messager de Son Royaume… jusqu’à ce qu’Il vienne !

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don