Accueil
Questions réponses : comment préparer son jardin pour l'hiver ?
Partager

Questions réponses : comment préparer son jardin pour l'hiver ?

Un article rédigé par Jeanne d'Anglejan - RCF, le 28 octobre 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023

Fred Fortin est jardinier et formateur en agroécologie à Terre & Humanisme. Dans cet épisode de Prenez-en de la graine, il répond aux questions des auditeurs sur l’entretien de leur jardin. Le point de départ était la préparation des semis pour l’hiver et le nettoyage du jardin. 

© Delynn Talley de Pixabay © Delynn Talley de Pixabay

Quelle variété de mirabellier planter, quand, et dans quel sol ?

 

Jeanine appelle depuis l’Isère, région connue pour sa terre très argileuse. Le mirabellier, de la famille des prunus, est un "arbre assez facile à vivre, rustique, et qui se plaît dans toutes les terres". Fred Fortin préconise un trou de plantation profond et large, d’environ un mètre sur un mètre. L’idéal est de mélanger la terre extraite avec du terreau et du composte pour aérer le sol. En ce qui concerne la variété, le mirabellier de Nancy donne de bons et nombreux fruits. Pour planter les arbres, le mieux est quand même d’attendre la Sainte-Catherine, le 25 novembre, souligne le jardinier. À noter aussi que les prunus ont besoin de quatre à cinq ans pour donner leurs premiers fruits. 


Comment s’y prendre pour planter un palmier en sol ? 

 

François se questionne sur son palmier, en pot depuis dix ans, et qu’il aimerait planter en sol et en extérieur. L’arbre a besoin d’un endroit où il sera protégé des vents du Nord et du gel. Utiliser un voile de forçage est une solution, puisque "le palmier supporte très mal les gelées". Encore une fois, pour planter l’arbre, il faut un trou assez gros avec un terreau fertile et riche : Fred Fortin invite à le mélanger avec du composte. Le paillage est recommandé pour garder le sol bien humide en dessous. 


Comment prendre soin de ses aloès arborescents ?

 

Dans les Ardennes, Marie-Christine voit ses aloès arborescents mourir. Elle a voulu les séparer, voyant qu’ils étaient trop serrés. Pour sauver ces plantes, Fred en rappelle les caractéristiques : elles détestent avoir les pieds dans l’eau, "l’importance est de drainer et de ne pas trop arroser". Si les aloès sont très gourmands en eau pendant les fortes chaleurs, il faut arrêter à tout prix l’arrosage pendant l’hiver. 


Quels bienfaits représentent les fientes de poules ? 

 

Brigitte a deux poules rousses, et souhaite tirer profit de leurs fientes. Fred souligne les vertus azotées de cette matière, qui peut s’avérer être une "bombe pour le jardin et le sol". Pour lutter contre l’ammoniac qu’elle peut libérer, il recommande de les composter pendant six mois "pour que ça s’équilibre". Une fois l'équilibre fait, les fientes nourrissent le sol de façon saine. Le jardinier conseille de les humidifier et de les mélanger avec un engrais équilibré qui ressemble à du terreau, pour finalement retourner le tas pour l’homogénéiser. 


Que penser des appareils à ultrasons pour éloigner les campagnols du jardin ?
 

S’ils peuvent s’avérer très efficaces quand ils sont émis, ces appareils sont inutiles quand ils sont inactifs. C’est donc une technique peu préconisée sur la durée, estime Fred Fortin. Un remède pourrait être de planter des euphorbes, plantes haïes des campagnols permettant la défense de la biodiversité.

 

Prenez-en de la graine !

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don