Accueil
Jardinage : que faire quand l'hiver est particulièrement doux ?
Partager

Jardinage : que faire quand l'hiver est particulièrement doux ?

Un article rédigé par Marie-Astrid Barrault - RCF, le 17 janvier 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023
Prenez-en de la graine : des conseils jardinage écolos Jardinage : que faire quand l'hiver est particulièrement doux ?

L’hiver est particulièrement doux cette année et les jardins s’en trouvent particulièrement bousculés. Emmanuelle Fougère, conseillère en aménagement végétal, répond aux questions des auditeurs. 

© Irina de Pixabay © Irina de Pixabay

Le chamboulement que connaissent les plantes cette année est dû au changement climatique. Les plantes se sont mises au repos, d’autres ont gardé leurs forces. Après trois canicules successives cet été, un hiver assez doux, beaucoup de pluie, voire un peu trop, certaines plantes vont résister aux changements de températures, d'autres non !” affirme Emmanuelle Fougère.

 

Que faire pour adapter son jardin au changement climatique ?

 

L'état de notre jardin dépend-il essentiellement de la météo ?
Oui, mais le changement climatique révèle les bonnes et les mauvaises pratiques, comme l'arrosage par exemple. Pailler le sol évite l’évapotranspiration et permet donc d’avoir plus de légumes ou de fleurs. Si on laisse son sol à nu avec un arrosage par aspersion, on a un risque d’avoir des problèmes de champignons, de ravageurs et de sécheresse.

 

Est-ce la bonne période pour planter ?  
"Pas du tout ! Il est beaucoup trop tôt. Il faut s’y prendre en amont et réfléchir à ce qu’on va planter dans son jardin". Selon ce qu'on va semer, on n’amonde pas le sol de la même façon. Les différentes cultures demandent plus ou moins de compost. En réfléchissant maintenant, on va choisir les emplacements pour pratiquer de bonnes associations et préparer son sol pour accueillir le semi.


"Mais comme il fait doux, on peut se permettre de planter un peu" nuance Emmanuelle Fougère. Toutefois, il ne faut pas prendre trop de risques et éviter de planter des choses trop fragiles ou exotiques qui craignent le froid, comme le citronnier. Il est préférable de privilégier des plantes robustes comme le laurier sauce ou les plantes de régions tempérées.

 

Faut-il retirer les paillis de l’hiver ?
Oui, surtout pour l’amondement. Puis, on peut ajouter du compost. Mais ce n’est pas le même engrais selon les fleurs. Certaines sont faites pour un sol pauvre, donc s’il y a trop de compost, elles meurent. D’autres comme les géraniums ont besoin d’un sol riche. On peut nettoyer le sol, surtout si le jardin est en friche, et mettre à l’air libre les œufs de limace pour qu'il n'y ait pas de limace dans les laitues.

 

Faut-il enlever les racines ou les mauvaises herbes ?
"Absolument ! On peut s’y mettre quinze jours à trois semaines avant le semi". On peut donc enlever ce qui va prendre la place de ce qu’on va faire pousser, mais il existe d’autres techniques comme semer de l’engrais vert que l’on peut faucher plus tard, et il n’y a alors pas besoin de désherbage. Le mieux est de réfléchir maintenant pour avoir moins à faire plus tard.

 

Puis-je mettre du fumier de cheval contre les mauvaises herbes ?
"C’est une bonne idée ! Contre les mauvaises herbes, on peut aussi poser du carton pour couper de la lumière pendant quelques jours et empêcher le développement des mauvaises herbes. Puis on peut y mettre le fumier de cheval, mais pas trop." conseille Emmanuelle Fougère. Il n’y a alors normalement pas besoin de retourner la terre car les vers de terre font déjà le travail !

 

Doit-on enlever l'humidité du sol ?
Non surtout pas. Les plantes en ont besoin car les graines germent si elles ont de l’eau et de la chaleur. Si le sol est sec et pauvre, la dormance peut durer longtemps en attendant de l’humidité.

 

Peut-on sortir ses plantes en pot ?
C’est un pari ! Cela dépend surtout de la région. Mais on peut les sortir les jours où il fait beau, déballer les agrumes emballés pour enlever les bestioles qui les affaiblissent et bien-sûr, il faut penser à les arroser de temps en temps.

 

Faut-il rajouter des engrais ?
Il ne faut surtout pas mettre d’engrais en phase de repos car ce n’est pas un remède miracle quand la plante ne va pas bien. Les engrais sont à utiliser au printemps ou en été. Pour les plantes d’intérieur, il est préférable d’avoir des engrais liquides que l’on mélange avec l’arrosage. Attention : le marc de café n’est pas adapté pour les plantes d’intérieur !

 

Faut-il enlever les plantes qui ont déjà poussé ?
Il vaut mieux envoyer une photo à une jardinerie pour demander conseil. On peut aussi bâcher pour ne pas arracher.

 

Quand pourra-t-on planter dans son jardin ? 

 

J’ai un laurier rose en pot. Quand dois-je le mettre en terre ?
Cela dépend de la région mais certainement pas avant le mois de mai. C’est une plante exotique qui a besoin de chaleur et de fraîcheur. Il faut d’abord le mettre en pot et quand il est plus grand on le met en terre. Mais il doit être bien abrité car c’est une plante méditerranéenne qui craint le froid.

 

Je suis en Vendée, quand dois-je replanter mon palmier en pot ?
On peut le replanter maintenant, et s’il fait froid, mettre du papier bulle autour du pot.

 

J’ai eu des plants de tomates en octobre. Vont-ils tenir ? Seront-ils plus résistants ?
Les plantes sont pleines de ressources et elles seront plus résistantes. Il est alors parfois conseillé de récolter les graines pour que le plant soit plus adapté à son environnement proche l’année suivante.

 

J’ai un rosier buisson qui donne peu de fleurs. Certains avaient trop de soleil et sont donc morts, les autres sont sous un chêne vert et n’ont pas fleuri.
Le chêne boit et mange tout, donc il ne laisse rien pour le rosier. "Mais c’est le bon moment pour déplacer le rosier vers plus de soleil, plus d’eau, plus de nourriture" rassure Emmanuelle Fougère. Les sols se fatiguent assez vite et il est important d’arroser régulièrement quand les rosiers ont peu de système racinaire. Le rosier a besoin de lumière comme 90% de fleurs.

 

J’ai un petit terrain que j’aimerais exploiter. Est-ce une bonne idée de planter une jachère fleurie pour préparer le sol ?
Oui ! Vous pouvez utiliser des engrais verts en mélangeant des plantes avec des systèmes racinaires plus ou moins profonds qui vont structurer le sol pour l’année prochaine.

 

Que puis-je faire pour que ma jachère fleurie fleurisse à nouveau ? Elle est sur un petit terrain mais j’ai déjà enlevé les plantes sèches.
"Parmi les jachères fleuries, on distingue les annuelles qui fleurissent en général seulement la première année, les bisannuelles qui fleurissent la deuxième année et les vivaces qui fleurissent plusieurs années. En général, il vaut mieux planter à nouveau au bout de trois à quatre ans selon les fleurs dont on a besoin." précise la spécialiste.

 

Quand puis-je planter ma rose trémière ?
Il vaut mieux semer en mars sur un terrain composé de sable et de cailloux. Si le terrain est favorable, elles vont fleurir rapidement !

 

Quand puis-je planter les bulbes d’ails et d’oignons ?
Il est préférable de les planter au mois de mai, voire aux mois de mars ou d'avril, "et pourquoi pas au mois de novembre quand on est en Provence" ajoute Emmanuelle Fougère.

 

Je possède un terrain sableux exposé au soleil. J’aimerais planter un arbre local, comme le bouleau.
Comme le bouleau grandit dans des pays froids, il n’est pas recommandé. "Si le terrain est sec, vous pouvez essayer des plantes méditerranéennes qui sont plus résistantes à la sécheresse comme l’acacia, les mimosas, les callistemons, les grevilleas ou du laurier sauce. Vous pouvez essayer les conifères qui ont un système racinaire très important. Pour avoir de l’ombre, le laurier platane est idéal car il est très grand" développe Emmanuelle Fougère.

 

Prenez-en de la graine !

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don