Accueil
Compostage des déchets organiques : que peut-on composter dans son jardin ?
Partager

Compostage des déchets organiques : que peut-on composter dans son jardin ?

Un article rédigé par Tom Baraffe - RCF, le 30 septembre 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023
Prenez-en de la graine : des conseils jardinage écolos Compostage des déchets organiques : que peut-on composter dans son jardin ?

Le compost est idéal pour recycler ses déchets organiques, ses feuilles mortes, et ses pelures de légumes. Au lieu de tout jeter à la poubelle, vous pouvez plutôt recycler vos déchets dans un composteur, pour faire des économies et aider votre jardin avant la prochaine saison. Arnaud Vens de Terre & Humanisme, nous explique l'intérêt du compostage et comment bien l'entretenir.

© Manfred Antranias Zimmer de Pixabay © Manfred Antranias Zimmer de Pixabay

Les bacs à compost obligatoires en 2024

 

Après la fin des emballages en plastique, le développement du vrac, c'est désormais le tour du compost. À compter du 1er janvier 2024, le compost va devenir obligatoire pour tous les Français, d'après la loi contre le gaspillage alimentaire de février 2020. Les biodéchets représentent un tiers du contenu des sacs poubelle des Français, selon le Ministère écologie énergie Territoires.

Ainsi, les biodéchets "ne vont plus pouvoir aller à la déchèterie, en enfouissement ou en incinération et vont devoir être valorisés en compostage sur des plateformes externes à la ville ou directement chez les particuliers", précise Arnaud Vens, jardinier et formateur à Terre & Humanisme. 

 

Le compost, à quoi ça sert ?

 

"Le compost quand on est jardinier, c'est vraiment de l'or noir", explique Arnaud Vens. Cela "nourrit le sol et le structure, le protège et surtout ça permet d'avoir des plantes en bonne santé et avec de bons rendements", ajoute Arnaud Vens. 

 

Quatre règles à respecter pour un compost parfait

 

Pour éviter de polluer votre jardin ou d'avoir un compost de mauvaise qualité, il y a quatre grands principes à respecter.

"Le premier est d'équilibrer les matières carbonées comme le bois ou la paille et les matières azotées comme le gazon, les feuilles vertes ou les épluchures de légumes". Cet équilibre permet de donner une bonne ration alimentaire aux micro-organismes pour transformer le tout en compost.

 

Le deuxième est de garder une humidité constante dans le bac à compost, essentielle pour les micro-organismes.

 

Le troisième point est d'aérer le bac. "Pour avoir un compost aéré, c'est là que c'est important de le brasser", explique Arnaud Vens. Il faut aussi ajouter au compost "des matières structurantes (la paille, copeaux de bois), pour permettre une bonne aération naturelle".

 

La quatrième règle est "la finesse des éléments. Plus vous allez apporter des éléments fins dans votre compost, plus vite ils vont se transformer et vous aurez un compost de meilleure qualité", conclut le jardinier.
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don