Accueil
10 conseils pour bien jardiner en mars
Partager

10 conseils pour bien jardiner en mars

Un article rédigé par Bastien Maurell - RCF, le 5 mars 2024  -  Modifié le 5 mars 2024
Prenez-en de la graine : des conseils jardinage écolos Jardinage : en mars, c'est le moment de commencer à planter !

C’est le début du printemps. Les températures remontent, la nature se réveille et les potagers fleurissent. Peut-être avez-vous envie de débuter le vôtre. Notre invitée Anne-Marie Nageleisen, jardinière et créatrice du Potager en carré à la française, nous donne quelques conseils pour jardiner en mars. Une émission Prenez-en de la graine, présentée par Melchior Gormand.

Photo d'illustration © Tamara Elnova / Pexels Photo d'illustration © Tamara Elnova / Pexels

Une jardinière vous donne 10 conseils pour jardiner en mars

• Est-ce la bonne période de l’année pour commencer le jardinage ?

En effet. On sort de l’hiver et tout se réveille. Le sol est humide mais c’est à ce moment-là que tous les jardiniers commencent à planter le semi. On peut aussi débuter la plantation de beaucoup d’espèces différentes, le climat y est très propice en ce moment. Parfois, le semi est capricieux à sortir lorsqu’il manque d’humidité mais pas en ce moment.

• Est-ce que le jardinage est propice à la biodiversité en général ?

Bien sûr. Le jardinage engage la vie du sol, il attire différents types d’insectes très importants pour la vie de jardin en général. Même les débris végétaux sont utiles. Ils attirent les vers de terre qui vont nourrir le sol.

• Les légumes prennent tant de temps que ça pour pousser ?

Comme la Terre, ça ne se fait pas en un jour. Ils prennent plus ou moins de temps en fonction de la variété et du soin qu’on a apporté au jardin mais certains légumes, comme les carottes, peuvent prendre du temps. Par exemple, je suis en train de récolter les carottes plantées en été. L’avantage, cependant, c’est qu’on peut échelonner les plantations pour avoir toujours quelque chose à récolter.

• Est-il possible de jardiner partout en France en cette période ?

Tant que le sol ne gèle plus, il faut y aller. Même pour ceux qui vivent dans le nord, tout est en train de se réveiller. Le seul inconvénient du jardinage c’est qu’on ne peut rien faire lorsque le sol est gelé mais, sinon, il ne faut pas se retenir.

• Que faire en ce moment au jardin ?

Beaucoup de choses. On passe la tondeuse, on mulche, on s’occupe des plantations d’accompagnement comme en taillant le rosier, par exemple. Puis, on se sert de ces débris végétaux pour différentes choses, comme une couverture pour nourrir le sol. On peut aussi construire des abris pour la biodiversité, en évitant les pesticides, pour protéger l’écosystème et faire en sorte qu’il se régule de lui-même.

 

Prenez-en de la graine : des conseils jardinage écolos Jardinage : en mars, c'est le moment de commencer à planter !

• Qu’est-ce que le mulch exactement ?

C’est un terme utilisé en agro-alimentaire. En anglais, ça veut littéralement dire “paillis” mais on ne parle plus vraiment de “paillage” car les gens croient que l’on utilise la paille, ce qu’on ne fait jamais. Le mulch permet d’enrichir les sols avec une couverture végétale constituée des débris. Même si vous ne savez pas ce que c’est, il y a des chances pour que vous en fassiez. De nos jours, on utilise tous ou presque une tondeuse mulcheuse.

• La biodiversité peut-elle nuire au développement du potager ?

Bien sûr. La mousse, notamment. Lorsqu’elle est présente sur le sol, cela signifie qu’il n’est plus poreux, il n’absorbe pas suffisamment l’eau et cela fait stagner l’humidité. Il existe des solutions comme apporter de la matière organique au sol pour lui rendre sa porosité.

• Que faire exactement lorsqu’on est confronté à un insecte parasite, comme les pucerons ?

En général, lorsqu’un insecte pullule c’est qu’il y a un déséquilibre dans l’écosystème. Cela dépend de l’environnement mais, idéalement, il faut installer des abris pour la biodiversité, de manière à attirer les prédateurs des pucerons. Si vous le pouvez, aussi, renseignez-vous sur l’utilisation des huiles essentielles. Elles sont très puissantes et peuvent éloigner les parasites. Cependant, il faut plutôt essayer de recréer un équilibre de manière à ce que le milieu se régule de lui-même.

• Et comment faire pour s'en débarrasser ?

On peut mettre en place des abris naturels pour tenter de protéger les espèces subissant ce déséquilibre. On peut aussi attirer les prédateurs des espèces qui profitent du déséquilibre. Pour les pucerons, par exemple, on peut faire venir le pince-oreilles ou la coccinelle, principalement grâce au mulche. Il peut aussi leur servir d’abri pour les aider à passer l’hiver. L’important est juste d’aider le potager et laisser le milieu naturel se réguler de lui-même sans agir trop.

• Qu’est-ce que le potager en carré à la française ?

C'est une organisation de jardinage ne consistant pas à organiser les légumes en lignes mais en carrés de 40 cm sur 40 cm. Chacun d’eux abrite une nouvelle variété de plante comestible et ensemble ces carrés permettent une autonomie à deux sur 12 mètres carrés.

 

Prenez-en de la graine !

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

©RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Prenez-en de la graine : des conseils jardinage écolos

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don