Accueil
Tabac : qui fume chez les lycéens ?
Partager

Tabac : qui fume chez les lycéens ?

Un article rédigé par Clément Bonsignore - RCF Saint-Étienne, le 18 janvier 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023
La Loire en Questions Le tabac et le vapotage chez les jeunes de 15 à 18 ans

Une étude prenant pour cible des jeunes du lycée Honoré d'Urfé à permis d’identifier les pratiques des lycéens sur une génération, de la seconde à la terminale. 

Illustration - Pixabay Illustration - Pixabay

 L’équipe d’enseignants-chercheurs, dont Mabrouk Nekaa, pointe notamment que la “curiosité” est la motivation fréquemment déclarée par les jeunes adolescents dans l’étude, soulignant donc que la majorité des initiations aux cigarettes électroniques et cigarettes traditionnelles sont ludiques et expérimentales

 

10 % finissent fumeurs quotidiens 

 

Si ce chiffre seul peut paraître faible, il faut le mettre en relation avec un autre : 60 % des élèves de 17 ans ont déjà expérimenté le tabac.  

 

Les sons de la rédaction Les jeunes et le tabac : un usage experimental qui peut durer

 

Le vapotage : une tendance qui prend de l’ampleur

 

Saveur cola, ananas, ou encore bonbon, la cigarette électronique et sa version jetable, la “puff” permettent d'expérimenter la nicotine sans sentir la fumée et le goût âcre dans la bouche. La diversité des saveurs, c’est ce qui motive 24,44 % des 16-17 ans pour expérimenter le vapotage et 16.94 % à en faire usage plus souvent.
L’étude montre aussi que le vapotage est utilisé pour arrêter ou réduire le tabac : 6,66 % des 16-17 ans en font cet usage, 3,63 % des 17-18 ans également. 

 

Les sons de la rédaction Les jeunes et le tabac : des moyens variés pour consommer la nicotine

 

La prévention “grand public” inefficace chez les jeunes 

 

Les messages de prévention du gouvernement n’ont pas d'effet sur les jeunes, puisque la curiosité est la motivation première de la première consommation. Le fameux Fumer Tue sur les paquets de cigarette est un message vite oublié pour ceux qui fument régulièrement, jeunes ou moins jeunes. Pour Mabrouk Nekaa, “il faut en parler avec eux, les amener à réfléchir par eux même, à débattre entre eux.” 

 

Les sons de la rédaction Les jeunes et le tabac : quelle forme de prévention ?

 

Par ailleurs, Gabriel Attal, ministre délégué chargé des comptes publics, a détaillé chez nos confrères de la Voix du Nord mardi 17 janvier le plan de soutien du gouvernement aux buralistes, chiffré à 290 millions d’euros sur 5 ans. Parmi les mesures, l'augmentation de la part de la vente d’un paquet qui revient au buraliste. Parallèlement, les prix du tabac devraient continuer de grimper. Pour l’instant à 10 €, il devrait passer à 11 € d’ici 2024.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don