Accueil
Perte d’autonomie : les seniors bretons vivant à domicile en meilleur santé qu’ailleurs
Partager

Perte d’autonomie : les seniors bretons vivant à domicile en meilleur santé qu’ailleurs

RCF Côtes d'Armor, le 12 décembre 2023  -  Modifié le 12 décembre 2023

C’est le résultat de la dernière enquête Insee, publiée ce mardi 12 décembre, sur l’autonomie des séniors vivant à domicile. 6,2% des Bretons de plus de 60 ans sont concernés, soit 60 000 personnes, contre 7,2% en France métropolitaine.

 

 

D'après l'Insee, la perte d'autonomie concerne 60 000 seniors vivant à leur domicile en Bretagne. Photo: Pixabay/sabinevanerp D'après l'Insee, la perte d'autonomie concerne 60 000 seniors vivant à leur domicile en Bretagne. Photo: Pixabay/sabinevanerp

D’après l’Insee, il fait bon vieillir en Bretagne! L’institut national de la statistique et des études économiques a publié, ce mardi 12 décembre, une étude sur la perte d’autonomie des seniors vivant à domicile en Bretagne. Dans la région, 95% des plus de 60 ans vivent à leur domicile, et 6,2% d’entre eux étaient en perte d’autonomie en 2021, soit 60 000 personnes. C’est moins que la moyenne métropolitaine et ses 7,2%.

Dans son étude, l’institut de statistique note également que la perte d’autonomie concerne plus souvent les femmes que les hommes, et qu’elle augmente avec l’âge.

 

15% concernés par une limitation physique

Cette perte d’autonomie s’exprime de plusieurs manières: comme dans le reste de la France, les seniors sont surtout touchés par des limitations physiques. Cela peut être une difficulté à sortir de chez soi ou à tenir un crayon, par exemple. En Bretagne, cela concerne plus d’une personne sur six. 

Par ailleurs, un senior breton sur dix vit avec une diminution de ses sens, comme une difficulté à entendre ou à voir, même avec des lunettes ou des appareils auditifs. Et un senior de la région sur 20 est affecté par des limitations cognitives, pour prendre des décisions par exemple.

 

Les seniors bretons ont moins recours à l’aide de leur entourage

Pour pallier ces différentes difficultés, 86% des seniors bretons font appel à leur entourage. C’est un peu moins courant qu’à l’échelle nationale (91,1%). Et seulement 13% d’entre eux ont uniquement recours à une aide professionnelle, comme une infirmière ou une aide ménagère.

Toujours d’après l’Insee, l’état de santé des seniors bretons peut s’expliquer par “un taux de pauvreté plus faible qu’au niveau national” ou encore un accès facilité aux consultations de médecine générale.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don