Accueil
Les femmes, victimes principales de l’augmentation de la pauvreté en France
Partager

Les femmes, victimes principales de l’augmentation de la pauvreté en France

Un article rédigé par Lancelot Graffet - RCF Jerico Moselle, le 24 décembre 2023  -  Modifié le 24 décembre 2023
L'actu chrétienne en Moselle Les femmes en première ligne de la pauvreté en france

On pouvais s'attendre à ce que l'inflation entraine une aggravation des conditions de vie de la part la plus pauvre de la population, le rapport annuel du secours catholique dresse  un tableau encore plus grave de la situation dans le pays. Dans cette étude qui s’appuie sur des données de l’année 2023, le secours catholique donne des statistiques et témoignages pour bien comprendre ce qu’est la pauvreté aujourd’hui en France et dans la région. 

Alexis Garnier - Délégué Meuse-Moselle du Secours catholique Alexis Garnier - Délégué Meuse-Moselle du Secours catholique

18 euros par jour pour vivre

Le chiffre le plus marquant de cette étude est sans aucun doute le revenu médian des personnes accueilli en France en 2022 qui n’est que de 538 euros. Un chiffre dérisoire quand on sait que le seuil de pauvreté en France est estimé aujourd’hui à 1211 euros. Pire encore, près d’un quart des personnes prises en charge par le secours catholique ne dispose d'aucune ressource financière. Plus de la moitié des personnes concernées sont des femmes. Les raisons sont multiples mais pour 22% d’entre elles, cela est lié à une séparation ou à un divorce récent qui entraînent souvent la charge seule d’enfants. Comme expliqué par Alexis Garnier, délégué Meuse-Moselle du secours catholique, dans ces départements lorrains comme ailleurs en France, un emploi instable est aussi une des causes principales, pour 34% de ces femmes car elles ne disposent que d’une activité à temps partiel. La disparité existe aussi entre la ruralité et la ville, les femmes venant des campagnes ont souvent des conditions de vie plus compliquées liés à une difficulté à trouver un emploi et à s'inclure de manière stable dans le marché du travail. 

Une précarité qui apparaît de plus en plus tôt

Si la féminisation de cette précarité est indéniable, la jeunesse est elle aussi frappée par la pauvreté. Les 15-25ans, vivants sous le seuil d'extrême pauvreté, ont augmenté de trois points en 2022 par rapport à 2021. Une situation accentuée par le fait qu’ils n’ont pas de façon automatique droit au RSA en France. Outre les plus jeunes, la part des plus âgés en difficulté à elle aussi augmenté, le pourcentage des plus de 60 ans passant de 6 à 13% en dix ans. 
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don