Accueil
Vivre ici avec les forêts tropicales
Partager

Vivre ici avec les forêts tropicales

RCF Hérault,  -  Modifié le 30 janvier 2022
Sous le chêne Vivre ici avec les forêts tropicales

Les forêts tropicales, dans leur diversité, sont en train d’évoluer sous la pression de nombreux facteurs, climatiques, anthropiques, etc…Quelles sont nos relations, ici, avec les forêts tropicales ? En quoi sommes-nous directement concernés par ces évolutions ? Ces évolutions vont-elles modifier nos modes de vie ? Les phénomènes de déforestation sont-ils inéluctables ?

Quelle attitude avoir ?

 

https://media.rcf.fr/sites/default/files/styles/crop_thumbnail/temporary/lukasz-szmigiel-jFCViYFYcus-unsplash.jpg https://media.rcf.fr/sites/default/files/styles/crop_thumbnail/temporary/lukasz-szmigiel-jFCViYFYcus-unsplash.jpg

Plinio Sist, écologue des forêts tropicales, directeur de l’unité Forêts et Sociétés depuis 2015, nous explique l'importance des forêts tropicales sur notre planète. Expatrié pendant 10 ans en Indonésie et 10 ans en Amazonie, il a travaillé sur l’impact de l’exploitation de bois en forêt tropicale sur la régénération des forêts après exploitation afin de définir des règles d’exploitation durable.

Les forêts tropicales représentent la moitié des forêts mondiales et sont les écosystèmes terrestres les plus riches en espèces tant végétales qu’animales. Elles représentent aussi la moitié du stock de carbone forestier terrestre. Enfin, les forêts font vivre plus d’1 milliard et demi de personnes qui dépendent d’elles pour leur survie.

A l’exception notable de la Guyane, nous n’avons pas, ici, de prise directe sur les évolutions en cours, mais nous profitons de ses bienfaits. Cette situation est-elle durable ou devons-nous nous attendre à des évolutions significatives dans le futur ?

Les forêts tropicales, au contraire des forêts tempérées, continuent depuis 30 ans à disparaitre à un rythme alarmant :

- En Europe, les forêts gagnent du terrain. Ainsi en France nous avons deux fois plus de forêts que nous en avions il y a 100 ans.

- Par contre, sous les tropiques, entre 1990 et 2020, nous avons perdu 400 millions d’ha, soit une surface équivalente à environ 8 fois la France, ou un peu moins que la surface de l’union européenne (420 Mha). Même si ces forêts sont loin de chez nous, leur disparition aura des conséquences sur notre quotidien. La disparition de ces forêts nous concerne donc aussi, d’autant que nos modes de consommation ont une influence sur la déforestation.

L’UE estime qu’elle serait responsable du tiers de la déforestation par ses importations. Après  ce constat quelque peu alarmant, il faut vraiment insister sur le fait que la déforestation n’est pas une fatalité, loin de là. Le Brésil par exemple a parfaitement montré qu’il était possible de lutter contre la déforestation, mais il a aussi montré que ce combat était fragile et que sans volonté politique au plus haut niveau, la déforestation reprend très rapidement.

N’oublions pas que dès l’époque romaine, nous avons déforesté pour les mêmes raisons : l’agriculture.

Aidons donc les pays tropicaux à développer de nouveaux systèmes de développement dans un esprit de coopération et de collaboration et non par une approche de représailles ou de boycott, totalement contre productifs.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

Emission sous le chêne © RCF Maguelone Hérault
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Sous le chêne

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don