Accueil
Les Communes sarthoises se mettent au bio !
Partager

Les Communes sarthoises se mettent au bio !

Un article rédigé par Agathe de Carné - RCF Sarthe,  -  Modifié le 16 novembre 2021
Coup de projecteur Les communes sarthoises sèment en bio !

Tout commence avec Fillé-sur-Sarthe, commune située au sud du Mans, qui souhaitait développer l’approvisionnement des produits biologiques de son restaurant scolaire. Cependant, faisant face à un déficit pour la fourniture de légumes biologiques, la commune a pris les choses en main et a décidé de mettre en place son propre maraîcher !

À la suite, trois associations : la CIAP 72, le GAB 72 et Terre de liens, Pays de Loire se sont rassemblées pour lancer, en 2017, la démarche « Les communes sèment en bio ». Ce projet permet l'accompagnement des communes rurales qui souhaiteraient mettre en place et développer l’agriculture biologique sur leur territoire. Elles accompagnent les projets depuis leur réflexion jusqu’à la mise en place du producteur, avec un suivi technique pour assurer toujours un développement optimal.

© mdirect-expo.fr © mdirect-expo.fr

Quelles étapes pour mettre en place un projet ?

Il faut compter au moins deux ans d’accompagnement avant qu’un projet puisse voir le jour. Le processus débute par un diagnostic agricole de la commune, notamment par le biais d’entretiens avec l’ensemble des agriculteurs et paysans du territoire. Il s’agit de faire un état des lieux et de connaître les envies de développement, de débouchés des personnes sur place.

Il y a également une recherche du foncier disponible, qui peut prendre la forme de terrains à vendre ou de paysans partant à la retraite et disposant d’une ferme à transmettre. À côté de cela, les associations doivent trouver des porteurs de projet afin de pouvoir ensuite les accompagner personnellement dans leur nouvelle installation agricole, avec la poursuite d’études économiques et agronomiques.

Et après ? Les producteurs sont toujours accompagnés et notamment par des techniciens de la GAP, qui assurent un suivi technique pour permettre aux nouveaux agriculteurs de progresser sur différents sujets.

 

Dans l’ensemble du processus, chacune des trois associations a un rôle particulier.

- La CIAP 72 (Coopérative d’Installation en Agriculture Paysanne) soutient les porteurs de projet pour leur installation et permet également une offre de formation, notamment en mettant en lien les personnes éloignées du milieu agricole avec des paysans.

- Le GAB 72 (Groupement d’Agriculteurs Biologiques de la Sarthe), accompagne la progression technique et s’occupe également de l’offre de livraison des exploitations, vers les restaurants scolaires par exemple.

- Terre de lien, Pays de la Loire, vise la préservation du foncier agricole afin qu’il conserve cette nature. Elles souhaitent également le maintien de nombreuses fermes générant de l’emploi. Enfin, l’association peut fournir des conseils aux collectivités en matière d’acquisition.

 

Une démarche au cœur du défi de transmission agricole

La Sarthe, comme beaucoup d’autres départements français, vont devoir faire face à un important papy-boom, avec de nombreux départs à la retraite d’agricultures dans les cinq à dix prochaines années. Alors qu’autrefois le milieu agricole était marqué par le principe de la transmission filiale, ou au moins familiale, cela n’est malheureusement plus la norme. Désormais, ce sont plutôt des personnes totalement étrangères, appelées NIMA (personnes Non-Issues du Milieu agricole) qui souhaitent s’implanter mais qui ont tout à apprendre.

La création des associations comme la CIAP ou le GAP répond à cette nouvelle nécessité de faciliter l’insertion et la reprise de projets agricoles par des personnes étrangères au milieu agricole. Il s’agit de les soutenir et de favoriser la mise en place de tutorat, de stage, d’immersion ou de formation...

 

Premier bilan ?

À la suite de Fillé, plusieurs communes ont initié la démarche « les Communes sèment en bio ». C’est le cas de celle de Tresson, et depuis le printemps 2021 des communes de Fercé-sur-Sarthe, Écommoy et Teloché. Depuis septembre 2019, le maraîcher de la Fillé livre le restaurant scolaire de sa commune et celui de la commune de Spay. Il a également d’autres débouchés, qui sont essentiels ! Il approvisionne une épicerie ou encore le réseau des Biocoop. Le maraîcher de Tresson est en cours d’installation et fournira bientôt son restaurant scolaire.

Ces différentes initiatives créent une dynamique importante sur un territoire rural ; elles créent de l’emploi, font vivre des fermes et créent des liens alimentaires entre les habitants et les maraîchers. Les élèves des différentes écoles ont la possibilité de rendre visite aux maraîchers et de découvrir une belle facette de leur territoire !

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don