Accueil
ENTRETIEN - Med in Nice, la machine qui recycle le plastique
Partager

ENTRETIEN - Med in Nice, la machine qui recycle le plastique

Un article rédigé par Laura Vergne - RCF Nice Côte d'Azur, le 1 septembre 2022  -  Modifié le 1 septembre 2022
Commune Planète Côte d'Azur Med in Nice : la machine qui recycle le plastique

ENTRETIEN - Guy Mausy, est un ingénieur retraité qui passe tout son temps dans son atelier chez lui à Colomars dans les Alpes-Maritimes. Il est l'inventeur d'une machine qui recycle le plastique. Aujourd’hui pour Commune Planète il a accepté de venir témoigner de son invention. Il est accompagné de son associé Anton Hassoun. Découvrez l’histoire de ces deux azuréens liés par cette machine qui recycle le plastique. 

Anton Hassoun et Guy Mausy dans les studios de RCF Nice Côte d'Aur - Photo : RCF Nice Côte d'Azur Anton Hassoun et Guy Mausy dans les studios de RCF Nice Côte d'Aur - Photo : RCF Nice Côte d'Azur

Guy Mausy, pouvez-vous me parler de votre machine à recycler le plastique ? 

 

C'est une machine qui permet de recycler les déchets plastiques en circuit-court la maison. C'est une machine domestique qui permet d'avoir une source de chaleur qui transforme les bouchons par exemple, en objets utiles de tous les jours, comme en pince à linge. Ensuite, on a fait des jouets pour enfants : des toupies et des logos. Elle a aussi été vendue dans les cours de technologie dans les collèges et les lycées. 

 

Comment fonctionne-t-elle concrètement ? 

 

On introduit les plastiques et les bouchons sur le côté de la machine. A l'intérieur il y a un bain de fusion pour faire fondre le plastique. Sur la machine il y a un levier, qui lui agit sur une pompe pour faire descendre le plastique ramolli dans des moules. C'est la forme du moule qui détermine la forme de l'objet. 

 

Pourquoi utilisez-vous seulement du plastique alimentaire ? 

 

Les matières plastiques ont énormément d'adjuvants qui sont ajoutés par les industriels à l'intérieur pour changer leurs caractéristiques. Ces composants ne sont pas bons pour la santé. Les plastiques alimentaires eux sont très réglementés et les industriels n'ont pas le droit de mettre n'importe quoi à l'intérieur. 


 

 

Tortue, clé USB, jeton de cadis et toupie fabriqués avec du plastique - Photo : RCF Nice Côte d'Azur

 

 

 

On est passé pour des magiciens 

 

 

Pouvez-vous nous raconter la fois où vous avez emmené votre machine au Togo ? 

 

Oui. On voit souvent des images du Togo avec des millions de plastiques au sol. Ce sont les Européens qui leur ont apporté et on ne leur a pas donné de solution pour l'éliminer. On a montré cette machine dans les écoles et les collèges. On est passé pour des magiciens puisqu'on prenait ce qui pour eux étaient des ordures sur le sol pour fabriquer des chiffres et des lettres pour l'alphabétisation. On rachète le plastique du village. On ramasse 400 kilos par mois. Sur trois ans ça fait 12 tonnes de plastique qui ne sont plus jetées sur le sol. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don