Accueil
Avec un handicap, être acteur de la vie publique
Partager

Avec un handicap, être acteur de la vie publique

RCF,  -  Modifié le 27 juin 2021
Le Temps de le dire Avec un handicap, être acteur de la vie publique
Être acteur de la vie publique quand on est porteur d'un handicap c'est possible. Et ce n'est pas qu'une question d'accessibilité. On en parle avec Stéphanie Gallet.
podcast image par défaut

La loi reconnaît à tous le droit d'intervenir et de peser dans la vie de la cité. Pourtant, ce dimanche, vous observerez un instant le bureau de vote où vous êtes inscrit. Et vous vous demanderez comment ça se passerait si vous étiez en fauteuil, aveugle ou mal-entendant. Quelle présentation des programmes et des candidats pour les personnes déficientes intellectuelles? Handicap et citoyenneté, il est temps d'en parler. À quelques jours du premier tour des élections, le magazine Ombres et Lumière consacre un dossier à la citoyenneté: "Handicap et citoyenneté. Acteurs de la vie publique".
 

La citoyenneté des personnes handicapées ce n'est pas seulement l'accessibilité

 

le handicap dans les programmes

Quel candidat met en avant dans son équipe des personnes avec un handicap? Quels sont ceux qui veulent donner la parole aux personnes handicapées? Ombres et Lumière a recensé les propositions de cinq candidats: Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon, Emmanuel Macron, François Fillon et Marine Le Pen. Entre l'accesssibilité, l'augmentation de l'Allocation adulte handicapé (AAH) ou le renforcement de l'alternance pour les travailleurs handicapés, les propositions sont là. Mais ils n'est pas fait mention de la citoyenneté des personnes handicapées.

Or, parler citoyenneté et handicap ce n'est pas seulement aborder la question de l'accessibilité. Comment rendre cette citoyenneté effective? La journaliste Florence Chatel, qui a réalisé le dossier d'Ombres et lumière consacré à la citoyenneté, explique: "Très souvent les personnes handicapées on les aide, on vient s'occuper d'elles, mais comment on leur demande leur part?"
 

"Aujourd'hui, il y a 350.000 personnes déficientes intellectuelles qui peuvent prétendre aller voter"

 

être citoyen, avec ou sans handicap

"Les personnes déficientes intellectuelles souhaitent agir avec nous et parmi nous", souligne Coryne Husse. Elle est vice-présidente de l'Unapei, une fédération de 550 associations, qui vient en aide à 60.000 familles et compte 3.200 établissements et services. Souvent "ce qui empêche d'aller voter c'est la peur de l'isoloir et un manque d'information", explique Florence Chatel. Pour d'autres, il va falloir que les familles ou les professionnels de proximité expliquent les programmes pour que le vote soit "au maximum un vote éclairé", nous dit Coryne Husse.

"Aujourd'hui, il y a 350.000 personnes déficientes intellectuelles qui peuvent prétendre aller voter, mais elles n'iront pas toutes, observe Coryne Husse, parce que voter c'est un engagement citoyen." Et que l'engagement citoyen ça s'apprend notamment à l'école.

 

 

Du handicap à l'engagement

Sylvain Nivard, le maire de Méry-sur-Cher, est passé de l'engagement associatif à l'engagement politique. Porteur d'un handicap puisqu'il est aveugle, il a reçu au long de ses études l'aide du GIAA (Groupement des intellectuels aveugles ou amblyopes). "Ils ont été formidables pour m'enregistrer les supports de cours sur cassettes", se souvient-il. C'est donc "naturellement" qu'il y est lui-même devenu militant. "L'engagement associatif permet de trouver sa place", exlique-t-il.
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don