Accueil
Transmission de la culture bretonne : le rôle des communes passé au peigne fin
Partager

Transmission de la culture bretonne : le rôle des communes passé au peigne fin

RCF Sud Bretagne, le 5 décembre 2023  -  Modifié le 29 décembre 2023

Durant l’été 2023, 72 communes du Morbihan ont répondu à un questionnaire sur leurs actions en faveur de la culture bretonne. Les résultats ont été diffusés par le conseil départemental ce lundi 4 décembre.

 

Ronan Loas, vice-président du département du Morbihan, délégué à la Culture, accompagné des représentants des cinq associations de la culture bretonne ayant aidé à la diffusion de l'enquête auprès des communes. Photo: département du Morbihan Ronan Loas, vice-président du département du Morbihan, délégué à la Culture, accompagné des représentants des cinq associations de la culture bretonne ayant aidé à la diffusion de l'enquête auprès des communes. Photo: département du Morbihan

Le conseil départemental du Morbihan a divulgué, lundi 4 décembre, les résultats d’une enquête sur le rôle des communes dans la transmission de la culture bretonne. Une première dans le département, réalisée avec cinq associations culturelles : Ti ar vro Bro Pondi, Ti ar vro Bro Gwened, Ti douar Alré, Emglev Bro an Oriant et Raok. L’occasion de faire un bilan des animations culturelles proposées sur le territoire, ainsi que des actions en faveur de l’apprentissage des langues.
 

Une école sur deux ne propose pas de cours de langue bretonne

Sur les 249 communes du Morbihan (et les 175 contactées par l’une des cinq associations partenaires), 72 d'entre elles ont répondu à un questionnaire durant l’été. 

Bonne nouvelle: parmi elles, cinquante communes assurent proposer des animations autour de la langue et la culture bretonne. 

Seulement 22 communes proposent un apprentissage du breton ou du gallo aux adultes, et un peu moins d'une école sur deux offre une initiation aux enfants. D'après Eddy Penven, président de Div yezh breizh, il manquerait 70 professeurs pour assurer l’enseignement bilingue dans l’école publique.

 

Des activités pour les touristes, les enfants et les nouveaux habitants

Autre constat: la majorité des nouveaux arrivants ne sont pas sensibilisés aux cultures bretonnes (76,6% des communes). Un vrai sujet, quand on sait que la Bretagne a enregistré plus de 71 000 nouveaux habitants rien qu’en 2019. Des actifs, plutôt jeunes, mais aussi des étudiants et des retraités. Sans compter que près de 180 000 Bretons changent de commune chaque année sur le territoire. Alors, comment sensibiliser toutes ces personnes ?

Le conseil départemental a décidé de développer ses actions auprès des nouveaux arrivants. C’est l’un des trois types de publics visés par la collectivité. Les touristes sont également concernés. Un renforcement des partenariats avec les médiathèques est également envisagé, tout comme l’investissement dans les activités périscolaires des plus jeunes.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don