Accueil
Tailleur de pierre, un métier exigeant
Partager

Tailleur de pierre, un métier exigeant

Un article rédigé par Clara L'Hostis - RCF,  -  Modifié le 17 juillet 2023
Robin Posson est jeune. Il est tailleur de pierres. Il revient sur son métier, ancestral, au micro de Clara L'Hostis.

A Saint Maximin, dans le Var, Robin Posson taille des pierres. Pas pour le plaisir, il en a fait son métier. Une profession qui fait sans doute partie des plus vieux métiers au monde. Actuellement en formation, il revient sur cette passion au micro de Clara L’Hostis. "J’ai fait cinq ans d’archéologie à la Faculté et j’ai décidé de m’orienter vers un métier manuel. Je me suis ainsi dirigé vers la pierre" explique-t-il.

"Ce que j’aime dans ce métier, c’est la fierté du travail accompli. On y passe beaucoup de temps. Cela demande de la concentration mentale, de l’endurance physique également. Et quand on a fini, on se retrouve devant son œuvre, et c’est formidable. La taille de pierre, c’est beaucoup de géométrie. On apprend tous les tracés géométriques qui nous permettront de bâtir. On part du dessin et par des règles géométriques créer un ensemble qui tient" explique-t-il.

Robin Posson avoue être attiré bien plus par les bâtiments historiques. "Que ce soient des édifices religieux ou publics, j’aime beaucoup les bâtiments anciens. J’aimerais me diriger dans ce secteur. Ne pas travailler à la machine, mais plutôt avec mes mains" précise-t-il. A ce sujet, il utilise des outils anciens pour son travail. "On utilise exactement les mêmes outils, cela n’a pas changé. C’est juste l’alliage de métal qui a évolué. On travaille désormais avec de l’acier beaucoup plus résistant" lance-t-il.

Dans ce métier, il est difficile d’avoir droit à l’erreur. "Si l’on se trompe, on essaie au maximum de recycler la pierre. C’est un matériau très cher. Si l’on ne peut pas la recycler, c’est malheureux, mais on est obligé de recommencer la pierre" rappelle Robin. Concernant la taille des pierres, "on apprend à faire des courbes, des moulures parfois. Ce qui change par rapport au sculpteur, c’est que le tailleur de pierre est restreint à des principes géométriques pour que l’ensemble puisse tenir".

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, pour faire un bon tailleur de pierre, il faut avant tout être bon en mathématiques et en géométrie. "On a besoin de tailleurs de pierre, c’est un très beau métier que je conseille. Je ne regrette absolument pas, mais c’est un métier qui perdurera toujours en France, du fait de notre grand patrimoine". 
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don