Accueil
Quel lien existe-t-il entre Casse-Noisette et Noël ?
Partager

Quel lien existe-t-il entre Casse-Noisette et Noël ?

1RCF Belgique, le 12 décembre 2023  -  Modifié le 12 décembre 2023

À notre époque dominée par le mercantilisme , trouver de véritables symboles de cette période de l’année peut s'avérer complexe. Après tout, le Père Noël lui-même est l'égérie d'une des plus grandes enseignes aux États-Unis. Quant à Rudolph, le célèbre renne au nez rouge, il fut créé par Montgomery Ward, un autre géant du commerce américain. Une étude approfondie de Casse-Noisette et de son contingent de soldats de bois suggère que les figures et symboles les plus authentiquement liés à l'esprit festif sont souvent marginaux.

Le ballet du casse noisette Le ballet du casse noisette

Casse-Noisette est un personnage issu de l'œuvre "Casse-Noisette et le Roi des souris", est un conte écrit par Ernst Theodor Amadeus Hoffmann et publié à Berlin en 1816. L'œuvre est reprise dans le recueil des Frères de Saint-Sérapion en 1819. Le conte est traduit en français par Émile de La Bédollière en 1838 ; cependant, une adaptation peu fidèle à l’original, faite par Alexandre Dumas en 1844, est restée longtemps la plus connue. C’est cette dernière que Piotr Ilitch Tchaïkovski a utilisée pour son ballet Casse-Noisette en 1892

Dans ce conte de Noël, la famille Stahlbaum se prépare à célébrer les fêtes lors d'une traditionnelle réception. Les enfants de la famille, Marie et Fritz, ont la chance d'avoir pour parrain un habile horloger et bricoleur, coutumier d'offrir des jouets exceptionnellement uniques. Cette année-là, il conçoit un château fantastique avec des personnages en mouvement, mais l'attrait s'émousse vite face à la répétition des mouvements. En revanche, Marie se prend d'affection pour un Casse-Noisette également conçu par le parrain, incitant son frère jaloux à essayer de briser une noix trop grosse, entraînant la fracture de la mâchoire du Casse-Noisette. Brisée par cet incident, Marie panse la blessure avec son ruban. À minuit, alors qu'elle veille sur son précieux Casse-Noisette, l'horloge sonne, et les jouets prennent vie pour affronter un roi souris à sept têtes. L'armée de souris tente de capturer Casse-Noisette et ses partisans, mais Marie sauve la situation en lançant sa chaussure sur un groupe de souris qui menaçaient de l'emporter.

S'ensuivent des confrontations entre les souris, Casse-Noisette et Marie. Nous découvrons que Casse-Noisette est un prince maudit, prisonnier d'une forme difforme à cause des pièges conçus par l'oncle qui ont tué les premiers enfants de la Reine des souris. Trahi par la princesse qu'il tentait de sauver d'une autre malédiction, celle de la Reine des souris, il est déclaré trop laid pour être épousé et est banni. Marie, après avoir entendu cette histoire, promet de l'aimer et de l'épouser malgré sa forme. Ce geste brise la malédiction, le transformant en prince qui emmène Marie au royaume des poupées où elle est finalement couronnée reine.

À première vue, cette histoire semble éloignée de Noël, à l'exception de son cadre. Cependant, certains éléments la rapprochent davantage. Fondamentalement, c'est une histoire de triomphe du bien, d'acceptation et de bienveillance. La célébration de Noël renferme aussi ces thèmes dans l'histoire de la Nativité : la naissance de Christ dans des conditions modestes, triomphant de la corruption et de la malveillance. Lui, Marie et Joseph comptent sur l'acceptation et la bienveillance de ceux qui offrent leur aide et viennent accueillir l'enfant. Bien sûr, Noël est enraciné dans des pratiques plus anciennes, notamment les festivités célébrant le retour du soleil - symbole du retour de la lumière dans un monde froid, une métaphore facilement associée aux motifs religieux.

Les récits ancrés dans ces thèmes persistent dans notre mémoire lors des fêtes de fin d'année. Le succès de Rudolph en tant que symbole découle en partie de ces thèmes. Tout comme lui, il triomphe de l'adversité, trouve et offre l'acceptation, et incarne la bienveillance. Ces éléments incarnent l'éthique de la saison, des repères que nous cherchons instinctivement. Le Père Noël incarne ces idéaux et les promeut alors que nous cherchons à offrir des présents, partageant notre fortune et nos vœux avec nos proches. Vêtu de rouge, il nous rappelle d'être toujours bons, de peur qu'il ne nous oublie, récompensant notre générosité.

Ainsi, les convictions des anciennes traditions du solstice perdurent sous de nouvelles formes, même si elles revêtent désormais des décors chatoyants. Une riche histoire a traversé les âges ; il suffit de l'explorer pour trouver les liens.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don