Accueil
« Parler en patois c'est servir le diable » : les frères Oberlin et le dialecte du ban de la Roche
Partager

« Parler en patois c'est servir le diable » : les frères Oberlin et le dialecte du ban de la Roche

Un article rédigé par Arthur Helmbacher - RCF Alsace, le 11 juillet 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023
Itinéraire · RCF Alsace "Parler en patois c'est servir le diable": les frères Oberlin et le dialecte du ban de la Roche

Et si c’était la toute première enquête linguistique du monde? Ici, en Alsace, tout près de la source de la Bruche, à la fin du 18e siècle. Le célèbre pasteur Jean-Frédéric Oberlin s’installe au Ban de la Roche. Son frère Jérémie-Jacques s'attèle à un recensement des mots et expressions du patois welche parlé dans la vallée. Ou comment consigner dans des livres un dialecte que l'on souhaite par ailleurs « éradiquer » au bénéfice du français, « langue de la liberté ».

© RCF Alsace © RCF Alsace

Quand le pasteur Jérémie Oberlin s'installe au Ban de la Roche en 1767, une de ses préoccupations est d'en finir avec le patois welche parlé dans ce coin perdu du Massif des Vosges. Dans le même temps, son frère Jérémie-Jacques, universitaire strasbourgeois, se lance dans un ambitieux inventaire de ce dialecte. Au micro de RCF Alsace pour évoquer le sujet: les linguistes Martin Glessgen, chercheur à l'École pratique de Hautes Études, et Pierre Rézeau, qui signe L'Inventaire du patois du Ban de la Roche par les frères Oberlin à la fin du XVIIIè siècle, aux éditions Eliphi.


Tout au long de l'été, RCF Alsace vous propose de replonger dans l'année écoulée! Chaque lundi et vendredi, (re)découvrez des émissions qui ont fait l'actualité alsacienne!

Passez un bel été avec RCF Alsace!

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don