Accueil
Pâques 2024 : Le Puy-en-Velay terre de production de cierges pascals
Partager

Pâques 2024 : Le Puy-en-Velay terre de production de cierges pascals

Un article rédigé par Martin Obadia - RCF Allier, le 27 mars 2024  -  Modifié le 29 mars 2024

Les cierges pascals vont s'illuminer ce samedi dans toutes les églises de France lors de la Vigile Pascale. Certains sont produits en Haute-Loire, dans la Ciergerie Notre-Dame de France installée dans la zone de Taulhac au Puy-en-Velay. Immersion au coeur de la production.  

Des modèles de cierge pascals des années précédentes ©Martin Obadia Des modèles de cierge pascals des années précédentes ©Martin Obadia

La Ciergerie Notre-Dame de France est une référence dans la production des bougies. Une de ses activités consiste en la fabrication de cierges pascals. Chaque année, sur une période de 2 mois, 2 mois et demi avant Pâques, elle produit 1500 unités sur son site de Taulhac au Puy-en-Velay. Ces cierges sont distribués dans toute la France et notamment dans les DOM-TOM. Pour son directeur, Brendan Leroy, c'est une fierté de voir ses cierges dans les églises du pays, d'autant plus que c'est "vraiment le produit avec un très gros capital historique, sympathique aussi, c'est ce qui fait la tradition."

La fabrication des cierges pascals est différente de celle des bougies 

A première vue, un cierge pascal pourrait être perçu comme une grosse bougie, mais la réalité est toute autre. C'est un produit particulier. Les matières et le process de fabrication sont différents. Du point de vue des matières, la Ciergerie agrège une dizaine d'éléments. Paraffine, cire minérale, il y a aussi des additifs comme le vybar et la stéarine. Selon les modèles de cierges, de la cire d'abeille est aussi incorporée. Tous ces ingrédients vise à permettre à la fois à "assurer un bel aspect et une belle combustion". Brendan Leroy rappelle aussi qu'utiliser la cire d'abeille permet aussi de faire écho entre le travail des hommes et des abeilles et à la Création. 

Un cierge pascal est le résultat d'un processus assez long. Il est issu d'une centaine de trempages. Chaque trempage ajoute 1 millimètre d'épaisseur. Le produit final doit faire entre 6 et 12 centimètres de large et entre 70 et 120 centimètres de haut. Il faut en moyenne 2 jours et demi pour produire un cierge. A titre de comparaison, plusieurs milliers de bougies sortent chaque jour de l'usine. Ce temps de fabrication tient compte aussi du collage du motif.  

 

Pas de réglementation mais des codes à respecter 

Que ce soit pour le format du cierge comme pour son motif, il n'y a pas de réglementation à proprement parler pour la fabrication, mais des obligations à respecter. Le cierge doit produire une belle flamme, il ne doit pas couler et ne doit pas se consumer pas trop vite. Il faut le rappeler, le cierge est allumé lors de la veillée pascale. Il va bruler au moins 40 jours après Pâques pendant les célébrations, c’est-à-dire jusqu’à l’Ascension. Il va aussi être éclairé pendant toute l’année lors des baptêmes mais aussi lors des cérémonies de funérailles. 

Le motif collé sur la face lui est toujours composé d'une croix, d'un alpha et d'un oméga mais aussi du millésime, 2024 pour cette année. Les décors autour, eux, sont libres même s'il doivent "rappeler de près ou de loin la résurrection du Christ". Ils peuvent être simples et parfois plus recherchés. "Une croix avec un liseré doré, des motifs très complexes come la Création, la Sainte Trinité. On va avoir même des choses très graphiques avec le passage de la Mer Rouge par les hébreux avec Moïse, on a le Sacrifice d'Isaac, le Baptême de Jésus etc..." La Ciergerie propose une quarantaine de modèles de cierges. Il y a d'ailleurs des collections qui sont renouvelées régulièrement. 

Le décor est imaginé par une illustratrice/dessinatrice. Elle propose un dessin. Une matrice est ensuite créée en plastiline (ressemble à de la pâte à modeler). Un moule en silicone est ensuite créé, moule d'où est tiré le premier modèle de motif en cire. Vient ensuite la colorisation. 

Le motif avant d'être collé sur le cierge pascal ©Martin Obadia
Le motif avant d'être collé sur le cierge pascal ©Martin Obadia

Les anciens cierges recyclés 

Les cierges ne sont pas toujours entièrement consumés. Pour éviter de mettre au rebut la partie restante non brûlée, les paroisses ont la possibilité de redonner les restes à la Ciergerie Notre-Dame de France. L'entreprise fait fondre ce qu'il reste, filtre le liquide et réutilise la cire dans sa production. Les cierges récupérés sont ceux qui proviennent déjà de la production de l'usine. 

Il arrive également qu'en raison de moyens limités ou pour des petites chapelles, certains ramènent leurs cierges usagés. La ciergerie les retaille, les nettoie et leur redonne un aspect neuf pour qu'ils puissent à nouveau être réutilisés.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don