Accueil
Mont devant Sassey : Le prix Sésame du patrimoine pour les jeunes ambassadeurs
Partager

Mont devant Sassey : Le prix Sésame du patrimoine pour les jeunes ambassadeurs

Un article rédigé par Etienne PAYEUR - RCF Lorraine Meuse, le 27 juin 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023

Début juin, .RCF avait rencontré l'association meusienne, suite à son intervention au Sénat. Aujourd'hui la voici lauréate du prix Sésame du patrimoine pour son projet Défi Jeunes Ambassadeurs du Patrimoine.

C'est avec enthousiasme que Nanou Bouillet la présidente des amis de l'église de Mont devant Sassey nous annonce la bonne nouvelle. Le projet Défi jeunes ambassadeurs du patrimoine vient d'être primé par l'attribution du prix Sésame de la fondation du patrimoine créée pour la première fois.

les jeunes ambassadeurs au sénat les jeunes ambassadeurs au sénat

Un prix obtenu malgré une forte concurrence

En effet, beaucoup d'acteurs du patrimoine étaient en lice. Un projet de centre d'interprétation du vitrail en Vendée. Une épicerie sociale à Lyon par exemple.

Le prix devait récompenser un usage partagé de lieux de culte pour les faire vivre

Ce projet local concerne les jeunes mais aussi les autres générations et pourrait se développer sur toute la France.

Le défi JAP a été exposé au Sénat le.2 Juin. Il consiste à former des jeunes à partir de 12 ans du village mais aussi des alentours. Les ambassadeurs peuvent alors ouvrir l'église et faire des animations, des visites

Ce prix s'accompagnera d'une dotation financière pour mettre en place ce concept

En France, on compte 42 000 églises dont 75% appartiennent à des communes de moins de 3 000 habitants. C'est dire le fort potentiel à développer. Nanou indique que lors d'un colloque, l'association a été auditionnée car il y a urgence nationale. Pour un petit village, l'entretien d'une église présente un coût énorme d'où l'intérêt d'une utilité partagée. "Ce fut le cas au Moyen âge" précise Nanou : "l'usage s'est restreint au fil des siècles".

Le projet permet de développer les rencontres, créée du lien social et culturel. Mais attention, on ne fait pas n'importe quoi, il faut respecter l'aspect sacré du lieu (on ne va pas faire une boîte de nuit)

En obtenant ce prix, Mme Bouillet compte bien faire venir des mécènes sécurisés par ce label.

Des répercussions en terme d'emploi.

"Nous allons créer de l'emploi" lance Nanou Il nous faudra des graphistes, des historiens de l'art, des médiateurs culturels. Sans les fonds, nous ne pouvons rien faire.

Guillaume lui a vécu cette expérience avec les jeunes.

"Nous comptons bien exporter cela au niveau national" dit il. Un kit de formation sera créée pour une église, un château, un lavoir; "Nous allons coller aux besoins des demandeurs". L'historien de l'art aidera à rédiger un contenu, pour créer un Kit tout compris et nous mettrons en place le produit.

Guillaume étudiant peut devenir un médiateur. Ses études l'y incitent

Guillaume et Nanou dans notre studio de VErdun

Nanou nous indique qu'au départ c'est un projet local et un élargissement se fera progressivement

Ex à Dun sur Meuse, à Cléry le Petit et en Moselle à Jalaucourt depuis 5 ans avec une association.

"Nous avons déjà des contacts à l'international" poursuit la présidente.

Au Canada, à Lausanne en Suisse, mais aussi à Lyon. L'outil de formation clé en main apporte une facilité aux communes et aux associations. Surtout les villages qui ont peu de moyens et de ressources humaines.

"Localement nous contacterons les écoles, les mairies, les départements.pour répondre aux besoins" précise Guillaume

 

D'autres projets dans les cartons.

"Nous voulons aussi nous adresser aux plus jeunes" explique Nanou. Les élèves des CM2 sont visés. Adopter un monument : c'est à dire faire un parcours autour du monument pendant une année scolaire. Un fil conducteur. Cela est possible dans chaque village qui possède une église et en plus ces jeunes seront des futurs ambassadeurs.

Il existe aussi la possibilité d'ouvrir les églises par carte magnétique si on s'inscrit dans un réseau. Ce projet (sans ambassadeur) est en cours de test et donne de bons résultats

Et Nanou de conclure, "Nous voulons redonner de la fierté aux jeunes, dans des zones rurales dévalorisées et notre satisfaction serait d'offrir aux jeunes en Meuse et ailleurs un emploi et par la même lutter contre la désertification"

Pour RCF ce sésame du patrimoine va ouvrir des portes "Sésame ouvre-toi"

De nouvelles émissions en perspectives nous serons donc appelés à nous revoir.

Etienne

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don