Accueil
Les calvaires du Finistère, un catéchisme de pierre
Partager

Les calvaires du Finistère, un catéchisme de pierre

Un article rédigé par Christophe Pluchon - RCF,  -  Modifié le 17 juillet 2023
Érigés vers le XVIè siècle, les 6 calvaires monumentaux du Finistère sont à la fois l’expression de la foi des bretons et de véritables outils de catéchèse. Reportage de Christophe Pluchon.
ChristophePLUCHON/RCF Finistère ChristophePLUCHON/RCF Finistère

Dans le Pays de Landivisiau, les enclos paroissiaux font l'objet d'un regain d'intérêt. À Guimiliau, le futur Centre d'interprétation d'architecture et du patrimoine (Ciap) aura pour mission de les valoriser auprès des touristes ou des groupes scolaires. Avec Noëlle Le Goff, guide touristique bénévole dans le pays du Léon (la partie nord du Finistère), Christophe Pluchon nous fait découvrir les grands calvaires du Finistère, à  l'occasion de notre programmation spéciale Semaine sainte à Landévennec.

 

PROGRAMMATION SPÉCIALE - Vivez la Semaine sainte à l'abbaye de Landévennec, avec RCF > En savoir plus

 


©ChristophePLUCHON/RCF Finistère - Enclos paroissial: l'église et son calvaire

 

Le Léon, pays des enclos

Un enclos est constitué d'un mur d'enceinte percé d'une porte (souvent monumentale), à l'intérieur duquel se trouve une église, son bâtiment principal, et un calvaire. On trouve sept calvaires monumentaux en Bretagne. Six dans le Finistère (à Plougonven, Saint-Thégonnec, Guimiliau, Plougastel-Daoulas, Pleyben et Tronoën) et un dans le Morbihan, à Guéhenno.
 


©ChristophePLUCHON/RCF Finistère - La visite d'enclos paroissial

 

L'art et la foi

À la fois expression de la foi des bretons et outils de catéchèse, les enclos ont été élevés à la fin du XVIè siècle. Ils constituent aujourd'hui une pièce maîtresse du patrimoine architectural breton, érigée à la faveur d'une période économique faste, celle de la culture du lin. D'importants moyens financiers étaient en effet nécessaires pour qu'artistes et artisans se surpassent d'un village à l'autre. Aux XVIè et XVIIè siècle, "la culture du lin se faisait dans la partie nord du Finistère, explique Noëlle Le Goff, et ce lin était travaillé dans la région des Monts d'Arrée."
 


©ChristophePLUCHON/RCF Finistère - Bas-relief d'un enclos paroissial

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don