Accueil
Le sport et la déportation - Guillaume d'Andlau
Partager

Le sport et la déportation - Guillaume d'Andlau

RCF Alsace, le 4 mai 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023
Les Trois Questions · RCF Alsace Le sport et la déportation - Guillaume d'Andlau

Comment entretenir et transmettre l’histoire de la déportation aux plus jeunes ? Le centre européen du résistant déporté du Struhtof propose actuellement une exposition itinérentes sur le sport… Quels liens entre déportation et sport ? On en parle avec le directeur du CERD, Guillaume d’Andlau.

 

DR DR

 

Comment entretenir et transmettre l'histoire de la déportation aux plus jeunes ? Pour attirer ce public, le Centre européen du résistant déporté du Struthof propose actuellement une exposition itinérante sur le sport. Pour en parler avec nous, nous avons reçu Guillaume D’Andlau, directeur du Centre européen du résistant déporté.



 

RCF Alsace. Parmi les projets que vous portez en ce moment, il y a une exposition sur le sport. Nous sommes à moins de 500 jours des Jeux Olympiques de Paris 2024. Pourquoi est-il important d’aborder ce thème du sport dans les camps de concentration?

 

Guillaume D’Andlau. C'est un sujet qui est peu abordé quand on parle de déportation. Dans les camps de concentration, il y a eu une multitude d'activités contraintes la plupart du temps et le sport fait partie de ces activités. A l'aube des Jeux olympiques nous avons trouvé intéressant de renouveler un peu les sujets que l'on met en avant et de s'inscrire dans cette thématique autour du sport et de la déportation. L'idée est de voir effectivement d'abord que les SS pratiquaient le sport, que les SS avaient, du corps, une vision très importante etc. Donc il y a toute une pratique du sport, d'une part par les SS. Par ailleurs, il y a une pratique du sport imposée, contrainte, vicieuse auprès de certains déportés dans certains camps. Et puis, il y a eu des champions très importants, très connus de l'époque, qui ont été en camps de concentration et qui ont survécu. C'est intéressant pour le public d'appréhender les camps de concentration au travers d'une thématique particulière.

 

RCF Alsace. L'exposition est itinérante, elle s’adresse aux écoliers - est ce que le thème du sport c'est un moyen pour parler de ce qui s'est passé?

 

Guillaume D’Andlau. Je pense que c'est une très bonne accroche pour différentes raisons, parce que d'abord le sport intéresse souvent les écoliers, donc c'est intéressant de les prendre par un thème qui les attire et qui aussi va les surprendre (ils ne s'attendent pas effectivement qu'on parle de la de la déportation et des camps avec cette thématique). Et puis aujourd'hui on rentre dans un grand dans une grande année où peut être on va être submergés par les questions sportives sous différents aspects. Je dois dire que l'initiative est venue d'une demande de la maison d'arrêt de Strasbourg qui souhaitait préparer quelque chose pour les détenus autour de cette thématique et qui nous a demandé si on avait quelque chose à proposer.

 

RCF Alsace. Merci beaucoup!



 

 

La rédaction de RCF Alsace approfondit un sujet d'actualité locale, s'intéresse à un événement ou donne la parole à un acteur du territoire en trois questions - ‘Les Trois Questions’ du lundi au vendredi à 7h40 et 12h00 sur RCF Alsace.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don