Accueil
Il y a 100 ans, la fabuleuse découverte du tombeau de Toutankhamon
Partager

Il y a 100 ans, la fabuleuse découverte du tombeau de Toutankhamon

RCF, le 2 novembre 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023
L'Entretien de la semaine Il y a 100 ans : la découverte du tombeau de Toutankhamon

C'est la plus grande découverte archéologique du XXe siècle. Il y a 100 ans, le 4 novembre 1922, le Britannique Howard Carter découvrait le tombeau de Toutankhamon. Avec ses 5389 objets, dont le fameux masque d'or, c’est un peu le graal de l’égyptologie, le rêve de tout passionné d’Égypte antique. Mais qui était Toutankhamon et pourquoi sa tombe est-elle restée intacte ?

Conservé au musée du Caire, le célèbre masque d’or est "le visage d’éternité que le roi veut présenter dans l’au-delà" ©Romain Doucelin / Hans Lucas Conservé au musée du Caire, le célèbre masque d’or est "le visage d’éternité que le roi veut présenter dans l’au-delà" ©Romain Doucelin / Hans Lucas

Howard Carter, l’égyptologue autodidacte

 

"Que voyez-vous ? - Des merveilles, partout le ruissellement de l’or !" C’est un dialogue resté célèbre : celui de Lord Carnarvon et d’Howard Carter au moment de pénétrer dans le tombeau de Toutankhamon, le 4 novembre 1922. "Jusque-là, on n’avait découvert aucune tombe intacte", rapporte l'égyptologue Florence Quentin, auteure de "L'Égypte ancienne - Vérités et légendes" (éd. Perrin, 2022) et "Comprendre les symboles et les divinités de l’Égypte ancienne" (éd. Hozhoni, 2022). Contenant plus de 5389 objets, la tombe de Toutankhamon, c’est un peu le graal de l’égyptologie, le rêve de tout passionné d’Égypte antique.

 

Méprisé par la "gentry" des professionnels de l'égyptologie, Howard Carter était un autodidacte. Quand, à l’âge de 17 ans, il a posé le pied en Égypte c’était en tant que dessinateur. "Il n’avait pas fait d’études d’égyptologie, explique Florence Quentin, mais il avait cette quête du graal." Plusieurs fouilles avait en effet permis de mettre à jour des éléments frappés du sceau de Toutankhamon : on pouvait donc encore espérer. Pourtant, Lord Carnarvon, le mécène d’Howard Carter, avait prévenu : ce serait la sixième et dernière saison, après cela, il arrêterait de financer les fouilles.

 

Howard Carter, cet homme à l'œil très exercé, "a suivi sa bonne étoile", ne peut s'empêcher de constater Florence Quentin. « C’était quelqu’un de très rigoureux, de très méticuleux, jusqu’à l’obsession. Il a poursuivi cette quête alors que tout le monde lui disait "vous n’avez plus rien à trouver dans la vallée des Rois" ! »

 

Pourquoi la tombe de Toutankhamon est-elle restée intacte ?

 

On pense que Toutankhamon était le dernier enfant du couple formé par Amenhotep IV - ou Akhenaton - et Néfertiti, "le couple maudit". Akhenaton est le pharaon monothéiste de l’Égypte ancienne. Il avait instauré le culte d’un seul dieu, le dieu Aton. "C’est peut-être le fruit d’une révélation spirituelle, mais c’est aussi une réforme politico-religieuse, les prêtres d’Amon avaient pris une importance considérable qui menaçait la fonction pharaonique. Akhenaton a repoussé à sa manière cette mainmise des prêtres d’Amon."

 

Jugé hérétique, le couple a été banni. Les membres de la famille royale ont été "victimes d’une damnation mémorielle, on a effacé leur nom des listes royales", rapporte Florence Quentin. Ce faisant, en les mettant aux oubliettes de l’histoire, on a en quelque sorte protégé la tombe des pilleurs. Quand on l’a trouvée, elle était sous une tombe postérieure, recouverte par des gravats protecteurs.

 

Qu’ont vraiment découvert Howard Carter et Lord Carnarvon ?

 

Ce qu’Howard Carter et Lord Carnarvon ont découvert est un ensemble de quatre chambres. D’abord une antichambre, dans lequel était un mélange hétéroclite de chars, de trônes, de coffres, etc. Ainsi que deux statues, les "statues gardiennes de la chambre funéraire", précise l’égyptologue Florence Quentin. Puis, une annexe "avec un bric-à-brac bouleversé d’objets usuels". Ensuite, la fameuse chambre funéraire : quatre chapelles dorées, des chapelles gigognes, encastrées les unes dans les autres comme des poupées russes. Dans la dernière se trouvait un sarcophage, qui renfermait lui-même trois cercueils et la momie de Toutankhamon. Il y avait enfin une petite salle, "la salle liturgique ou religieuse qui contenait le coffre à canopes", où l’on plaçait les viscères du défunt. 

 

Le dernier des trois cercueils est "sublime de beauté", avec ses 110 kilos d’or et ses incrustations de pierres précieuses. Est-ce celui de Toutankhamon ou de la reine pharaon qui lui a précédé ou de sa sœur ? Les égyptologues sont aujourd’hui "en train de le réattribuer". Conservé au musée du Caire dont il est la pièce maîtresse, le célèbre masque d’or est "le visage d’éternité que le roi veut présenter dans l’au-delà", nous dit Florence Quentin. Mais là encore, est-ce celui de Toutankhamon ? La question est posée... Quoi qu’il en soit, ce sont "les traits idéalisés du souverain car "il s’agit de montrer un visage divin, pas très proche de la réalité".

 

Mystérieusement, la momie de Toutankhamon est très mal conservée. Sans doute le corps a-t-il été mal embaumé. On peut le voir dans la vallée des Rois, ce corps noir carbonisé. C'est celui, très touchant, d’un jeune homme de 18 ans, mort sans doute d’une fracture au genou. On sait aujourd’hui qu'il était de faible constitution et atteint de paludisme. "Cette momie a aussi été malmenée par l’équipe d’Howard Carter parce qu’on ne savait pas faire, il y a cent ans. Aujourd’hui on a des scanners."

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

©RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
L'Entretien de la semaine

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don